À l’origine du diaconat : l’acte fondateur (Ac 6, 1-7).

Posté par diaconos le 30 mars 2008

La communauté primitive de Jérusalem comportait des convertis originaires de deux milieux différents par la langue et la mentalité : les juifs de Palestine et ceux du reste du monde. Ce qui n’allait pas sans frictions. En choisissant sept nouveaux serviteurs de la communauté parmi les chrétiens de langue grecque, l’Église créa un nouveau ministère, le diaconat. Elle manifesta ainsi son ouverture : l’unité ne doit pas porter préjudice à la diversité légitime des chrétiens. En fait, cette ouverture fut capitale : ces sept premiers diacres ne se cantonnèrent pas dans un service matériel mais ouvrirent la communauté en annonçant l’Évangile hors de Jérusalem…

Récit de l’institution de sept premiers diacres

« 1. Or, en ces jours-là, le nombre des disciples augmentant, il y eut des plaintes des Hellénistes contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour. 2. Mais les douze, ayant convoqué la multitude des disciples, dirent : Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu, pour servir aux tables. 3. Choisissez donc, frères, sept hommes d’entre vous, jouissant d’un bon témoignage, remplis d’Esprit et de sagesse, que nous préposerons à cet emploi. 4. Et pour nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au service de la parole. 5. Et la proposition plut à toute la multitude ; et ils élurent Etienne, homme plein de foi et d’Esprit-Saint, Philippe et Prochore et Nicanor et Timon et Parménas et Nicolas, prosélyte d’Antioche; 6. et ils les présentèrent aux apôtres, qui, après avoir prié, leur imposèrent les mains. 7. Et la parole de Dieu faisait des progrès et le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem ; et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi. » (Ac 6, 1-7)

Le diacre, du grec « diaconos = serviteur », est un degré du sacrement de l’ordre. Alors que les prêtres sont les collaborateurs de l’évêque dans son caractère sacerdotal, le diacre est collaborateur de l’évêque dans son caractère ministériel. Le prêtre est le signe du Christ, tête de l’Église (son rôle est celui d’un rassembleur), le diacre, lui, est signe du Christ serviteur. Le premier texte qui nous atteste l’existence des diacres, au sens précis et technique du terme est la préface de la lettre que l’apôtre Paul adressa aux Philippiens : « Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ, qui sont à Philippes, avec leurs épiscopes (évêques) et leurs diacres. Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père, et du Seigneur Jésus-Christ « ! (Ph 1, 1-2)
Il existait à cette époque dans la ville de Philippes, parmi les membres de l’Église, deux catégories spéciales de personnes dont les uns portent le nom d’évêques et les autres celui de diacres. Après les évêques viennent les diacres ; leur place dans la phrase, ainsi que le sens même du mot qui les désigne, indiquent suffisamment qu’ils sont subordonnés aux premiers. Cette mention au début de la lettre aux Philipiens suppose qu’il s’agit là d’une institution bien connue et pour ainsi dire normale dans une communauté.

Histoire

Au cours des âges, la fonction de diacre va peu à peu évoluer, en particulier dans l’Église latine : il semble que le besoin se fait moins sentir d’avoir des hommes dévoués au seul service, les laïcs étant souvent en mesure d’assurer les taches matérielles diaconales. Peu à peu, le diaconat permanent disparait et l’ordre des diacres ne devient qu’une étape vers l’ordination presbytérale. Suite aux propositions du 2ième concile du Vatican l’Église catholique romaine rétablit pour sa partie latine, par le Motu proprio du Pape Paul VI « Sacrum Diaconatus Ordinem » du 18 juin 1967, le diaconat permanent ainsi que l’ordination au diaconat d’hommes mariés.

Le rôle du diacre dans l´Église catholique est défini par la constitution dogmatique Lumen Gentium : « Selon les dispositions prises par l’autorité qualifiée, il appartient aux diacres d’administrer solennellement le baptême, de conserver et de distribuer l’Eucharistie, d’assister, au nom de l’Église, au mariage et de le bénir, de porter le viatique aux mourants, de donner lecture aux fidèles de la Sainte Écriture, d’instruire et exhorter le peuple, de présider au culte et à la prière des fidèles, d’être ministres des sacramentaux, de présider aux rites funèbres et à la sépulture. Consacrés aux offices de charité et d’administration, les diacres ont à se souvenir de l’avertissement de saint Polycarpe : Être miséricordieux, zélés, marcher selon la vérité du Seigneur qui s’est fait le serviteur de tous »

L’âge minimum requis par le Droit Canon (CIC §1031-2) est de vingt-cinq ans pour le célibataire. Le diacre, clerc, est astreint aux charges cléricales : lecture de l’office divin, célibat, port d’un signe distinctif. Pour les mariés qui deviennent diacre, l’âge requis est 35 ans accomplis à la date prévisible d’ordination et ne pas avoir en principe plus de 65 ans accomplis à cette date. En cas de veuvage, le marié-diacre est alors soumis à la règle du célibat.

Le diacre en liturgie

Dans la liturgie catholique, le diacre tient une place de serviteur à l’autel : il porte une étole, portée de travers sur l’épaule gauche symbolisant la charge de la croix du Christ, il peut être revêtu d’une dalmatique (dont l’origine remonte au 4ième siècle), symbole du service. . À la messe, il a la charge de proclamer l’Évangile et peut prêcher : Il est, par excellence, le ministre de la parole. Pendant la liturgie eucharistique, il aide le prêtre, en particulier pour la préparation des dons : il remplit de vin le calice et y ajoute l’eau. Il incite les fidèles au geste de paix. Lors de la communion, il distribue le Saint Sacrement aux fidèles. Enfin, c’est lui qui envoie les fidèles « Allez dans la paix (et dans la joie) du Christ ».

Cliquez sur les mots écrits en bleu (ci-dessus) pour des informations générales (Encyclopédie Wikipédia)
lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS