• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 14 juin 2008

Ne craignez pas, ne vous découragez pas !

Posté par diaconos le 14 juin 2008

Texte biblique   Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu au chapitre 10, versets 26 à 33.
Ne craignez pas les hommes ; tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Ce que je vous dis dans l’ombre, dites-le au grand jour ; ce que vous entendez dans le creux de l’oreille, proclamez-le sur les toits. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent pas tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. Est-ce qu’on ne vend pas deux moineaux pour un sou ? Or, pas un seul ne tombe à terre sans que votre Père le veuille.Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez donc sans crainte : vous valez bien plus que tous les moineaux du monde. Celui qui se prononcera pour moi devant les hommes, moi aussi je me prononcerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux. Mais celui qui me reniera devant les hommes, moi aussi je le renierai devant mon Père qui est aux cieux.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

Commentaire   On sent dans ces phrases de Jésus une volonté d’encouragement : ne craignez pas, ne vous découragez pas, surmontez votre peur de parler !  Notre seule peur, affirme le Christ, devrait être de perdre la foi. Notre seule crainte devrait être celle de ne pas avoir le courage de professer et de vivre de notre foi. Rien n’échappe à l’attention de Dieu ; rien n’échappe à l’amour de Dieu. Nous sommes aimés de Dieu sans relâche et savoir cela devrait nous combler de joie ! À la lecture des deux dernières phrases de ce texte, nous constaterons que c’est nous qui composons, dès maintenant, notre jugement qui sera rendu à la fin de notre vie. 

  Le coin des jeunes talents

Cliquez sur les bannières bleues ci-dessous, pour voir les dessins en grandeur normale ; vous pouvez ensuite les enregistrer, les imprimer et les colorier.

Ne craignez pas, ne vous découragez pas ! dans Catéchèse doc Pour être l’ami de Jésus, n’aie pas peur de dire que tu crois en lui

doc dans DESSINS ET BIBLE Jésus est un guide sûr pour ta vie.

doc dans Enseignement Tu vaux plus que tous les oiseaux du monde (Mt 10,31)

Tu es jeune, tu aimes dessiner et tu souhaites montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse” … il te suffit de me le faire parvenir par mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@outlook.fr” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

Salut amical du diacre Michel

Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Enseignement, Page jeunesse | Pas de Commentaire »

« Venez à moi, vous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. » (Mt 11,28)

Posté par diaconos le 14 juin 2008

14ième dimanche ordinaire de l’année A                                                                                                              

Homélie                                                                                                                                                    Za 9,9-10; Ps 144 ; Rm 8,9.11-13 ; Mt 11,25-30

Frères et sœurs, nous venons d’entendre l’une des rares prières de Jésus qui aient été recueillies dans les évangiles.  Puisse-t-elle être  un modèle pour notre prière. Elle nous apprend comment nommer Dieu et comment lui rendre grâce.  Quand les prophètes rencontraient l’opposition, souvent ils criaient leur amertume vers Dieu. C’est ce que nous faisons nous aussi. Jésus semble échouer dans sa mission et dans les villes où il a fait le plus grand nombre de ses miracles, les habitants ne changent pas de comportement. Jésus ne se laisse pas abattre.

Si Jésus loue Dieu, c’est sûrement parce qu’il a été témoin de la joie des petits bénéficiaires de la Bonne Nouvelle. Tout d’abord, il rend gloire à son père d’avoir révélé aux « petits » ce qu’il a caché aux savants et aux sages. Puis il invite chacun à prendre son joug sur ses épaules et à devenir son disciple car, dit-il, « Je suis doux et humble de cœur ».

Les petits, les humbles, ont une place toute spéciale dans l’Évangile. Le Père a pour eux un amour préférentiel. Marie est l’une d’entre eux, et elle le proclame au début du Magnificat : « Mon âme exalte le Seigneur… car il s’est penché sur son humble servante. »

Lorsque Jésus rend gloire à son Père pour avoir révélé aux petits les choses cachées aux sages, les petits dont il parle sont ses disciples. Ils étaient des adultes qui connaissaient les façons de faire du monde : Matthieu, le collecteur d’impôts, savait faire de l’argent ; Jude, le Zélote, connaissait l’art de la guérilla ; Pierre, Jacques et Jean étaient des pêcheurs qui savaient guider leur barque sur le lac et jeter le filet. Ils avaient tout abandonné pour devenir des disciples de Jésus.

« Je proclame ta louange, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits » (Mt 11, 25) C’est bien à partir de sa vie concrète que Jésus prie. Et moi ? Est-ce que je prie à partir de ma vie et de mes soucis ? Est-ce qu’il m’arrive de trouver de la louange à faire, même au sein de situations défavorables qui m’atteignent ?

Les tout-petits, dont parle Jésus, ne sont pas meilleurs que les autres mais, parce qu’ils sont déshérités, ils attirent tout spécialement la bonté du Père. Et ça, c’est une pensée constante de Jésus : toi le pécheur…toi le laissé pour compte… toi, le méprisé,, toi, l’écrasé…, le Père de Jésus te regarde avec un amour particulier.

Dieu ne se conquiert pas à bout d’arguments savants, il s’accueille dans un cœur pauvre. « Je révèlerai mon secret si tu m’aimes »

On ne remplit pas une coupe déjà pleine ! Il faut un cœur désencombré pour que Dieu trouve sa place ! Il faut, frères et sœurs,  une intelligence humble pour que Dieu s’y dévoile. Seigneur Jésus, crée en nous cette disponibilité de révélation. 

« Venez à moi, vous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. » (Mt 11,28) Jésus nous invite à une rencontre reposante, en sa présence, bien sûr car,  c’est lui qui, par sa parole réconforte, stimule, remet d’aplomb. Tel est le repos que nos assemblées dominicales ont mission d’offrir.

Amen.

lwf0004.gif Michel Houyoux, Diacre permanent                                                                                                                                                                   

                                                                                                                      

Publié dans évangiles, Homélies, Nouveau Testament | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS