• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 22 juin 2008

Saint Benoît de Nurcie, abbé, Patron de l’Europe

Posté par diaconos le 22 juin 2008

Saint Benoît de Nursie 480-547 "Pour qu’en toutes choses Dieu soit glorifié!"

Saint Benoît de Nursie
480-547
« Pour qu’en toutes choses Dieu soit glorifié! »

Benoît naquit vers 480-490 à Nursie (Ombrie). Il est le fondateur de l’ordre bénédictin et du monachisme occidental. Il est considéré par les catholiques et les orthodoxes comme le patriarche des moines d’Occident.  Après avoir étudié à Rome, il se retira dans une grotte de Subiaco, ne préférant rien à l’amour de Dieu. Des disciples vinrent à lui. Mais, au bout d’un certain temps , Benoît dut quitter (vers 530) Sambiaco et  s’établit avec eux sur le Mont Cassin,. C’est là qu’il écrivit sa règle monastique, qu’il acheva en 540. Il mourut  en 547. L’Église, dans sa liturgie,  en fait mémoire le 11 juillet.

Dans le texte ci-dessus, cliquez sur les mots écrits en bleu pour d’autres informations. 

Source de l’image → Église orthodoxe des Gaules

Voici un extrait de l’allocution que le pape Paul VI a prononcée le , le  24 octobre 1964, à l’abbaye bénédictine du Mont Cassin (Italie) : « Vous, Bénédictins, vous le savez, surtout par votre histoire, et le monde le sait aussi, surtout lorsqu’il veut bien se rappeler ce qu’il vous doit et ce qu’il peut encore gagner grâce à vous. C’est là une grande et importante réalité qui a une valeur vitale pour notre vieille société, toujours vivante, mais qui, aujourd’hui, a tellement besoin de puiser dans ses racines une vigueur et une splendeur nouvelles, dans ses racines chrétiennes, dont elle est redevable en si grande partie à saint Benoît qui les a alimentées de son esprit. Cette belle réalité mérite notre souvenir, notre culte et notre confiance. Non pas que l’on doive penser à un nouveau Moyen Âge caractérisé par l’activité dominante de l’abbaye bénédictine — aujourd’hui un tout autre visage est donné à notre société par ses centres culturels, industriels, sociaux et sportifs, – mais pour deux motifs qui font toujours désirer l’austère et douce présence de saint Benoît parmi nous : la foi, que lui et son ordre ont prêchée dans la famille des peuples, spécialement dans la famille Europe, la foi chrétienne, la religion de notre civilisation, celle de la sainte Église, mère et éducatrice des nations, et l’unité par laquelle le grand moine solitaire et social nous a appris à être frères, et par laquelle l’Europe fut la chrétienté.

Foi et unité, que pourrions-nous souhaiter de meilleur pour le monde entier, et spécialement pour cette portion de choix qu’est l’Europe ?  Qu’y a-t-il de plus moderne et de plus urgent, de plus difficile et de plus contrarié, de plus nécessaire et de plus utile pour la paix ?

C’est pour que cet idéal de l’unité spirituelle de l’Europe soit désormais sacré et intangible pour les hommes d’aujourd’hui, ceux qui peuvent agir et ceux qui ne peuvent que désirer, pour que ne leur manque pas l’aide d’en haut, pour mettre cet idéal en pratique par d’heureuses décisions, que Nous avons voulu proclamer saint Benoît patron et protecteur de l’Europe. »

Prions : Dieu qui a fait de saint Benoît un maître spirituel pour ceux qui apprennent à le servir, permets, nous t’en prions, que sans rien préférer à ton amour, nous avancions d’un coeur libre sur les chemins de tes commandements. (source : liturgie des Heures, tome III, page 1154)
Diacre Michel Houyoux

Liens externes

◊ Questions de foi : pour lire l’article, cliquez ici →  Saint Benoît, père du monachisme

◊ Le jardinier de Dieu : pour lire l’article, cliquez ici →   Saint Benoit de Nursie, patron de l’Europe

VIE DE SAINTS – Saint Benoît de Nursie

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Catéchèse, Disciples de Jésus, Histoire, Prières | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS