• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 29 juin 2008

Venez à moi, vous qui peinez sous le fardeau (Mt 11, 28a)

Posté par diaconos le 29 juin 2008

De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu au chapitre 11, 25-30

25 En ce temps-là, Jésus prit la parole : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits [1]. 26 Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté[2]. 27 Tout m’a été confié par mon Père [3] ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. 28 Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau [4], et moi, je vous procurerai le repos. 29 Prenez sur vous mon joug [5], devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur  [6], et vous trouverez le repos [7]. 30 Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger [8]. « 

Textes liturgiques © AELF, Paris

Cliquez dans le texte ci-dessus sur les chiffres en bleu pour recevoir quelques explications. Pour lire cet extrait dans son contexte, utilisez l’outil « Nouveau Testament annoté » en ligne et pour le mode d’emploi de cet outil, consultez l’article « Mode d’emploi, c’est ici ! », en haut de cette page.

Les versets 25 et 26 s’adressent au créateur de l’Univers qui se révèle à qui il veut. La personnalité de Jésus y est révélée par le mot « Père » Père, ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux petits (Mt 11, 25),qui ouvre et clôt le texte. Ensuite, au verset 27, une déclaration sur la situation de Jésus et pour finir un appel à l’adresse de ceux et de celles qui peinent (versets 28 à 30). Dans cet extrait de l’Évangile de Matthieu, le mot « Père » s’y retrouve cinq fois. Ce mot « Père » (Abba en araméen, la langue de Jésus) n’a jamais été utilisé auparavant (Ancien Testament) dans une invocation directe à Dieu. Pas un des cent cinquante psaumes n’interpelle Dieu d’une manière aussi familière. Les juifs, eux-mêmes, par respect , ne prononcent même pas le nom sacré de Dieu.  En lisant cette prière de Jésus, on peut être choqué par cette expression que Dieu cacherait quelque chose à certains et le révèlerait à d’autres (v 25). Si nous relisions avec quelque peu d’attention ce passage, à la lumière des évènements précédents, Jésus remercie Dieu pour le bon accueil que les foules de gens simples ont fait de sa parole alors que les intellectuels (les savants) se sont  totalement retranchés derrière leurs certitudes. En portant sa tendresse sur ces personnes démunies Dieu révèle qu’il n’aime pas par convoitise, mais gratuitement, non pour les mérites de l’autre, mais pour le faire grandir et l’épanouir. Jésus se présente aussi (vv28-30)  comme plein de douceur et de miséricorde. Venir à Jésus À ceux et à celles qui ne parviennent pas à porter leur fardeau, Jésus est venu leur proposer une nouvelle manière de vivre. Jésus est venu parmi nous partager la souffrance des pauvres, pour les en libérer. Il propose un allègement de nos  poids. Les personnes qui ont un fardeau trop lourd à porter s’arrêtent un instant en déposant leur charge ! Voilà ce que Jésus propose : « Je vous procurerai du repos !  » (v 28b)

Dans le judaïsme, au temps de Jésus, l’image du joug s’appliquait à diverses réalités (la Loi, les commandements, le royaume des cieux… ) Prendre le joug du Christ (v 29), c’est marcher dans la paix et la tranquillité avec Lui, le Seigneur qui refuse de faire peser son pouvoir et qui se montre doux et humble de coeur. Dans ce texte, le fardeau désigne  l’ensemble des obligations et des règles à respecter pour rester fidèle. Jésus a résumé toute la Loi en une seule règle : faire aux autres  ce que nous voudrions qu’ils nous fassent ! (Mt 7, 12) Nous comprenons alors pourquoi le fardeau que nous propose le Christ est facile à porter parce qu’il est léger (une règle à suivre !)

 Coin des jeunes talents

Tu aimes dessiner, clique deux fois sur ces dessins pour les voir en format A4, tu peux ensuite les imprimer et les colorier.  Tu souhaites que ton dessin soit publié sur ce site Internet dans la rubrique « Page jeunesse » … il te suffit de me le faire parvenir par mail en « document attaché » à l’adresse : « michel.houyoux@outlook.fr » . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins.

1° le premier dessin est une illustration du verset 25 (vois ci-dessus)

2° le deuxième dessin est une illustration du verset 28 (vois le texte ci-dessus)

Amicalement, diacre Michel.

Publié dans Bible, Catéchèse, Enseignement, évangiles, Nouveau Testament, Rencontrer Dieu | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS