• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 6 juillet 2008

« Celui qui reçoit la Parole de Dieu et la comprend, portera beaucoup de fruits. » (Mt 13, 23)

Posté par diaconos le 6 juillet 2008

 

Is 55, 10-11 ; Ps 64 ; Rm 8, 18-23 ; Mt 13, 1-23

Homélie pour le 15ième dimanche du temps ordinaire, année A

Celui qui reçoit la Parole de Dieu et la comprend, portera beaucoup de fruits. 

Devant une importante foule venue pour l’écouter, Jésus parla d’un semeur qui est sorti pour semer des grains. Des grains tombèrent au bord du chemin, d’autres sur du sol pierreux, d’autres encore  dans des ronces et d’autres tombèrent dans de la bonne terre. Vous comprenez assez rapidement quels grains donneront de belles plantes et par la suite une belle récolte.

Il y a 2000 ans, en Galilée (pays de Jésus), certaines personnes vivaient des travaux des champs comme le  semeur de ce récit. … À cette époque, on semait à la volée et la semence tombait un peu partout… De nos jours encore, dans des régions pauvres, des gens travaillent toujours de cette manière et les récoltes sont assez médiocres.

Le semeur de l’Évangile de Matthieu qui sème à tout vent, c’est Jésus qui, à travers cette histoire, nous parle de lui-même et de la mission qu’il accomplit au milieu des hommes. La mission de Jésus est de semer à temps et à contre temps car c’est ainsi que le royaume de Dieu s’approche des gens.

Par cette histoire, Jésus nous enseigne que sa Parole et ses sacrements sont appelés à se développer en nous, à porter du fruit. Dans la graine semée, tout est déjà là pour que l’arbre prenne racine et grandisse… mais en même temps, il est nécessaire que le terrain soit préparé, arrosé, entretenu…  Jésus attend de nous une réponse pleine d’amour. Notre réponse sera la vie que nous mènerons.

Cependant, dans la parabole du semeur, il y a quelque chose de tragique : que de semence perdue ! , que de paroles refusées ou combattue ! Le semeur aurait-il perdu son temps pour rien ?

« D’autres sont tombés sur la bonne terre, et ils ont donné du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un.  Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » (Mt 13, 8-9)

  C’est une extraordinaire leçon d’espérance que Jésus nous donne ici. Malgré tous les échecs, une récolte se fera. Papas et mamans, vous  qui constatez tant de difficultés en vos enfants, ne renoncez pas à lancer la semence. Jeunes gens, jeunes filles qui n’avez pas encore réussi telle ou telle de vos entreprises, écoutez ce message optimiste et réaliste de Jésus. Notre monde, aujourd’hui, a toujours besoin de ce  message prononcé il y a deux mille ans.

Jésus sème avec obstination, il est sûr qu’en dépit des pertes inévitables, la semence donnera du fruit ; il sait que, comme dit le prophète  Isaïe,  la Parole de Dieu ne sort pas de la bouche du Seigneur sans accomplir ce qu’elle a dit. (Is 55, 11)

Pour recevoir le message de cet Évangile, il faut nous disposer à bien l’entendre. L’écouter c’est nous unir à tous ceux et à toutes celles qui se rassemblent autour du Christ, attentifs à sa Parole. Le plus grand obstacle à la réception du message évangélique est l’endurcissement du cœur. Prier, c’est nous unir à la Parole de Dieu qui nous est dite.

Derrière la personne qui écoute la parole de Dieu, il y a un ennemi redoutable que Jésus appelle le mauvais : « Quand l’homme entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s’empare de ce qui est semé dans son coeur : cet homme, c’est le terrain ensemencé au bord du chemin. » (Mt 13, 19). Auprès de l’incroyant, la foi n’a pas commencé à germer.

« Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c’est l’homme qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ; 21  mais il n’a pas de racines en lui, il est l’homme d’un moment » (Mt 13, 20-21a). C’est selon Jésus le croyant qui fait défection, c’est celui ou celle qui a abandonné sa foi comme le dit saint Luc dans son Évangile : « Ceux qui sont dans les pierres, lorsqu’ils entendent, ils accueillent la Parole avec joie ; mais ils n’ont pas de racines, ils croient pour un moment, et, au moment de l’épreuve, ils abandonnent.» (Lc 8, 13) S’enthousiasmer pour Jésus quand tout va bien et l’abandonner quand tout va mal, c’est une situation assez fréquente, hélas !

La personne qui reçoit la semence dans les ronces est, selon Jésus, celle qui se laisse emporter par l’ambiance d’incroyance qui l’entoure. Ici, la foi est progressivement anémiée, étouffée : tout  le reste a pris le dessus.

Enfin ceux et celles qui ont reçu la semence dans la bonne terre ce sont les personnes qui entendent la Parole de Dieu  et la comprennent : « Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est l’homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. » (Mt 13, 23)

Frères et sœurs, le Seigneur a semé aujourd’hui chez vous, ici, à …….. mon souhait est que vous puissiez, vous aussi, porter du fruit à raison de 30 – 60 ou de 100 pour un.

Amen.

lwf0004.gif   Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Dieu, Disciples de Jésus, évangiles, Foi, Homélies, Messages, Nouveau Testament | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS