• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 juillet 2008

Observer les paroles de Dieu est le chemin de la vie et du bonheur (Psaume 119)

Posté par diaconos le 12 juillet 2008

 Les religions du Moyen-Orient réservent une place importante aux pèlerinages que doivent accomplir leurs fidèles. Dans le judaïsme, il y  en avait trois qui étaient prescrits par la Loi de Moïse :   » Trois fois chaque année tu célèbreras une fête en mon honneur. » (Ex 23, 14)… , « et l’on ne se présentera pas les mains vides devant ma face. «  (Ex 23, 15b),  « Personne ne convoitera ton pays pendant que tu monteras pour te présenter devant Yahweh, ton Dieu, trois fois par an. » (Ex 34, 23). Ce précepte concernait les trois grandes fêtes juives : fête de la Pâque, de la Pentecôte  et celle des Tentes. Ces fêtes étaient d’origine agraire ; plus tard, Israël leur donna une connotation religieuse. Ainsi la Pâque célèbrera la délivrance d’Israël (Voir Exode), la fête des Tentes en mémoire du séjour d’Israël dans le désert et la Pentecôte célébrant le don de la Loi par Yahvé à son Peuple (Moïse reçoit de la main de Dieu les tables de la Loi : Ex 34, 1-27) La loi  ordonnait aux Israélites de « monter » à Jérusalem aux grandes fêtes de l’année. À l’approche de ces fêtes, de longs cortèges de pèlerins arrivaient à Jérusalem. Pendant  le trajet, des cantiques étaient  repris par les pèlerins accompagnés de musiciens (flutes et tambourins). Le livre des Psaumes contient quinze psaumes qui étaient chantés au cours de ces pèlerinages (Les Psaumes des montées, recueil des pèlerins) : ce sont les psaumes 119 à 133. Ainsi le psaume 119, le premier de ces psaumes exprime combien le pèlerin est heureux d’échapper  aux douleurs de l’Exil. 

  Le psaume 119 compte 176 versets ; c’est le plus long psaume du livre des psaumes. Ses vingt-deux strophes comptent chacune huit versets et chacun de ces huit versets commence par la même lettre hébraïque ; de plus, dans chaque strophe chacun des  huit synonymes du mot loi s’y retrouve (préceptes, commandements, loi, exigence, justice, vérité, observance ou observer, décret). Pour la liturgie du 17ième dimanche du temps ordinaire, année A, il n’y a que huit versets qui seront chantés (v 57, v 72, v 76, v 77, v 127, v 128, v 129 et v 130). Ses strophes répètent qu’observer les paroles de Dieu est le chemin de la vie et du bonheur.

Quelques exemples…

  1. au v 8a : « Tes commandements, je les observe »
  2. au v 16 : « Je trouve en tes commandements mon plaisir, je n’oublie pas ta parole »
  3. au v 24  : « Je trouve mon plaisir en tes exigences : ce sont elles qui me conseillent »
  4. au v 32 :  » Je cours dans la voie de tes volontés, car tu mets au large mon coeur. »
  5. au v  35 :  » Guide-moi sur la volie de tes volontés, là je me plais. »
  6. au v 72 : « Mon bonheur, c’est la loi de ta bouche, plus qu’un morceau d’or ou d’argent »

Extraits de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris 

Pour lire le psaume 119, ses notes et de nombreux commentaires, utilisez l’outil  » la Bible annotée » (Colonne de gauche de cette page) et pour le mode d’emploi de cet outil, cliquez sur le titre « Mode d’emploi, c’est ici ! » en haut de cette page.

Méditation et prière

Heureux les hommes intègres dans leurs voies qui marchent selon la loi du Seigneur. » (Ps 119, 1)

À la fin de notre vie, nous serons jugés sur la mesure de notre amour : « Et nous, nous avons reconnu et nous avons cru que l’amour de Dieu est parmi nous. Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui. » (1 Jn 4, 16 ).

Jésus est la personne qu’il faut aimer pour trouver le chemin de la vie. Jésus est venu parmi nous pour nous indiquer ce chemin. Il s’est déclaré comme étant lui-même la voie, la vérité et la vie : »Je suis la porte, dit Jésus, si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé » (Jn 10,9)« Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruits ; car hors de moi, vous ne pouvez rien faire » (Jn 15,5) ;  » nul ne va au Père que par moi « (Jn 14, 7) ; « Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie » (Jn 8, 12).

 Le Christ est venu sur la terre pour que les hommes aient par Lui, avec Lui, en Lui la vie éternelle. Jésus-Christ est la Porte du salut, la Voie du Salut ; laissons donc les morts ensevelir leurs morts et allons à Celui qui donne la lumière et la vie, parce qu’il est la lumière et la vie : « Marchez pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point ; celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière » (Jn 12, 35, 37).

Soyons fidèles aux commandements du Seigneur  et nous serons assurés de ne pas nous égarer dans les ténèbres et de demeurer dans son amour.

Le Notre Père est la prière que Dieu lui-même nous a enseignée ; elle est la prière parfaite. Elle exprime les sentiments même du cœur du Christ. Elle est la prière de tous les chrétiens.  Dans cette prière, nous demandons tout ce que nous pouvons désirer, et dans l’ordre dont il convient de le demander

Prions

  • Notre Père qui est aux cieux que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal.

  • Seigneur, répands ta lumière dans nos esprits, pour que nous soyons toujours fidèles à te servir, puisque c’est toi qui nous as créés dans ta sagesse et qui nous diriges avec amour.
  • Je vous salue Marie…

Michel

Publié dans Catéchèse, Histoire, Prières, Psaumes | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS