• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 5 août 2008

Saint Bernard, abbé et docteur de l’Église, mémoire (20 août)

Posté par diaconos le 5 août 2008

Le 20 août,  l’Église célèbre dans sa liturgie la mémoire de Saint Bernard, le premier Abbé de Clervaux (Grand Duché de Luxembourg) . Ce qui caractérise la spiritualité des fondateurs de Cîteaux et des moines cisterciens, est la simplicité de vie et l’élan évangélique avec lesquels ils  mirent en pratique leur idéal dans l’enthousiasme de servir Dieu de tout leur coeur, de toute leur âme et de toutes leurs forces. 

°°°°°°

Bernard (1090-1153), moine de Citeaux, Abbé de Clairvaux, conseiller des papes et des rois, prédicateur de la Croisade, fut avant tout un homme Abbaye de Citeaux (France)assoiffé de solitude, afin de s’y livrer à la pénitence et à la prière, et de pénétrer aussi dans le Mystère de Dieu. Homme d’action incomparable, Bernard est un contemplatif pour qui tout se résume dans l’amour.

 

Image : Vue de l’abbaye de Citeaux -  Source de l’image :  « L’encyclopédie en ligne Wikipédia »

Extrait du sermon  de saint Bernard sur la manière de revenir à Dieu – Le Prophète Michée nous fait connaître cette voie pour retourner à Dieu quand il nous dit : « ô homme, je vous dirai ce qui vous est utile, et ce que le Seigneur demande de vous. C’est que vous agissiez selon la justice, que vous aimiez la miséricorde, et que vous marchiez en la présence du Seigneur avec une vigilance pleine d’une crainte respectueuse (Mi 6, 8).» C’est la voie que nous enseigne aussi le Christ, s’il faut en croire saint Paul quand il nous dit: «La grâce de Dieu notre Sauveur a paru à tous les hommes, et elle nous a appris que, renonçant à l’impiété et aux passions mondaines, nous devons vivre dans le siècle présent avec tempérance, avec justice et avec piété (Lettre à Tite, chapitre 2,11-12). » Et d’abord « avec tempérance » cela se rapporte à nous, « avec justice, » c’est pour le prochain, « et avec piété, » voilà pour Dieu. Et même il nous parle du regard vers Dieu quand il nous dit : « Étant toujours dans l’attente de la béatitude que nous espérons et de l’avènement glorieux du grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ (Ibid. 13). » Dans plusieurs autres endroits des saintes Écritures, on peut encore trouver, si on le cherche, cette ordre de voie et cette institution de vie ; tel est celui-ci par exemple : « Heureux l’homme qui demeure appliqué à la sagesse (1) , qui s’exerce à pratiquer la justice, et qui pense en lui-même à l’oeil de Dieu qui voit toutes choses (Siracide, chapire 14, verset 22). » C’est que, en effet, celui qui se juge lui-même maintenant pour échapper au jugement éternel de Dieu, est fixé dans la sagesse et véritablement sage. L’Apôtre dit, en effet: « Si nous nous jugeons nous-mêmes nous ne serons pas jugés (I Co. 11, 31). » Il est sage non pas de la sagesse de ce monde, mais de la sagesse du monde invisible et qui fait par une admirable opération de Dieu, que les élus et ceux qui, en ce monde, sont broyés sous les coups et comme écrasés, soient plus tard placés, sans que le. marteau retentisse, dans le palais du vrai Salomon.«  Fin de citation- Source : Sermons divers de saint Bernard, tome IV, sermon 102

(1) « La sagesse qui vient de Dieu est d’abord droiture, et par la suite elle est paix, tolérance, compréhension ; elle est pleine de miséricorde et féconde en bienfaits, sans partialité et sans hypocrisie. C’est dans la paix qu’est semée la justice, qui donne son fruit aux artisans de paix » (Lettre de Jacques, chapitre 3, versets 17 et 18)

Mais qu’est-ce que la sagesse ? – Lisons les livres de la Sagesse (Ancien Testament) si nous voulons en savoir quelques chose. Ils nous mettent sur la piste d’une sagesse qui est don de Dieu (1 Co 1,5), qui s’acquiert par la prière (Si 51, 13), la persévérance dans la méditation de la parole de Dieu (2 Ti 3, 17), la purification du coeur à travers les actes de la vie ordinaire.

°°°°°

Pour consulter des notes et commentaires pour les versets cités dans cet article, utilisez les outils d’étude biblique !   Voir dans la colonne de gauche sur cette page.

Pas de Bible chez vous ? Par exemple, Vous souhaitez lire la lettre aux Romains en utilisant l’outil d’étude biblique “Nouveau Testament”, ici dans la colonne de gauche : cliquez sur “Nouveau Testament annoté en ligne” ; en haut et à droite du titre “Nouveau Testament”, cliquez sur et dans la liste déroulante choisissez “Romains” , vous avez la lettre aux Romains. Dans la colonne de gauche (jaune clair), cliquez sur la rubrique qui vous intéresse par exemple 1.18 à 1.32 , dans la colonne de droite (de couleur jaune) vous avez le texte correspondant à votre requête. À la suite de cet extrait , viennent des notes et des commentaires. Vous utiliserez par la suite, la même façon de procéder pour toute autre recherche dans le Nouveau Testament. Par contre, si vous désirez lire un passage de l’Ancien Testament : utilisez l’outil d’étude biblique “La Bible annotée”.

lwf0003web.gif

Méditons avec ces paroles de saint Bernard… (2)

Jésus nous dit :  » Je suis la voie, la vérité et la vie » (Jn, 14, 6).  La voie, c’est l’humilité qui conduit à la vérité; l’une représente le travail et l’autre en est le fruit. Mais qui me dit, me répondez-vous, qu’il est question dans ce passage, de l’humilité, puisque le Seigneur se contente de dire en général : « Je suis la voie »  ? Écoutez, c’est lui-même qui vous le dit assez clairement quand il ajoute : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur » (Mt 11, 29). Il se donne donc comme exemple d’humilité et modèle de douceur.

  • « Jésus crie à ceux qui s’égarent ou qui ne connaissent point le chemin : « C’est moi qui suis la voie » ; à ceux qui doutent ou qui n’ont pas la foi : « C’est moi qui suis la vérité.» et à ceux qui gravissent la route mais qui déjà se fatiguent : « C’est moi qui suis la vie. »

(2) Extraits du traité de saint Bernard des degrés de l’humilité et de l’orgueil, chapitre 1, paragraphe 1

Prions :  Seigneur, tu as voulu que saint Bernard, rempli d’amour pour ton Église, soit dans ta maison la lampe qui brûle et qui éclaire  ; accorde-nous, par son intercession, la même ferveur de l’Esprit, afin de vivre comme des fils de lumière. (Liturgie des Heures, Tome III, page 1252)

Prière de saint Bernard :  Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie,qu’on a jamais entendu dire qu’aucun de ceuxqui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance,réclamé votre secours, ait été abandonné.Animé d’une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère,je cours vers vous, je viens vers vous, et, gémissant sous le poids de mes péchés,je me tiens devant vous. Mère du Verbe incarné,ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les avec bienveillanceet daignez les exaucer. Ainsi soit-il.

Michel

lwf0003web.gif

Pour en savoir plus, visitez ces pages Internet… 

Publié dans Catéchèse, Disciples de Jésus, fêtes religieuses, Foi, L'Église, Prières | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS