• Accueil
  • > Homélies
  • > Solennité de Sainte Marie Mère de Dieu (Premier janvier)

Solennité de Sainte Marie Mère de Dieu (Premier janvier)

Posté par diaconos le 13 décembre 2008

 

Pour les lectures de la messe, cliquez sur les titres ci-dessous

Nb 6, 22-27 ; Psaume 66 ; Ga 4, 4-7 ; Lc 2, 16-21

La liturgie médite aujourd’hui sur le Verbe fait homme, et répète qu’il est né de la Vierge. Elle réfléchit sur la circoncision de Jésus comme rite d’entrée dans la communauté, et elle contemple Dieu qui a donné son Fils unique comme chef du « nouveau peuple » par l’intermédiaire de Marie. Elle rappelle le nom donné au Messie, et elle l’écoute prononcé avec une tendre douceur par sa Mère. Elle invoque la paix pour le monde,  la  paix  du Christ, et elle le fait à travers  Marie,  médiatrice et coopératrice du Christ (cf. Lumen gentium, nn. 60-61).

 Extrait de l’homélie du pape Benoît XVI  (1 janvier 2007)

lwf0003web.gif

Homélie

Sainte Marie Mère de Dieu

Chers frères et sœurs, en ce jour, nous nous retrouvons pour nous adresser des vœux de bonne année. C’est une tradition qui nous donne l’occasion de faire un pas les uns vers les autres et c’est très heureux. Cette nouvelle étape nous fait également réfléchir au temps qui passe, au temps perdu et au temps gagné. Une autre année commence aujourd’hui même. C’est incroyable comme le temps passe vite, ne trouvez-vous pas ?

Une année de plus, c’est une nouvelle chance de réussir ce que nous n’avons pas pu réaliser hier. En venant ici dans cette église, nous voulons confier au Seigneur cette nouvelle année. Nous le prierons pour tous ceux et toutes celles que nous aimons et pour ceux et celles que nous n’aimons pas assez. Le Seigneur en effet sera avec nous encore cette année pour nous accompagner sur tous nos chemins, que ceux-ci soient doux ou rudes, droits ou sinueux…

Je voudrais à mon tour profiter de ce Jour de l’An pour vous redire toute mon affection et vous renouveler mon désir sincère d’être à votre service. Je souhaite qu’à travers tout ce que nous aurons à vivre cette année nous puissions tous grandir un peu plus en sagesse et en sainteté, en bonté et en charité. Je souhaite à chacun et à chacune d’entre vous d’être,  pour les personnes qui croiseront votre route,  ce bon samaritain qui écoute l’être humain qui a besoin d’être écouté, cet ami qui fait un bout de chemin avec cette personne qui a besoin d’une autre personne pour poursuivre sa route. Aujourd’hui, demandons  au Seigneur de nous accompagner tout au long de l’année  qui vient. Qu’il nous donne du réconfort et de l’espoir au milieu de nos peines, de l’amitié et de la reconnaissance au milieu de nos joies. Et de l’amour partout et toujours.

Bonne, heureuse et sainte Année !

L’Église nous invite aujourd’hui à nous tourner vers Marie. Les Évangiles nous en parlent très peu, mais ce qu’ils nous disent est très important :  Après l’Annonciation, Marie va porter la bonne nouvelle dans la maison de Zacharie. Et elle peut constater l’accomplissement de ce que le Seigneur lui avait dit. Sa cousine Élisabeth en est à son sixième mois.

Avec l’Évangile de ce jour, c’est le même souci de partager la bonne nouvelle qui anime les bergers. Tout comme Marie, ils vont annoncer ce qui leur a été dit et ils peuvent constater que ce qui leur a été dit s’est réalisé.

Dans sa lettre aux Galates (Deuxième lecture), Paul explique que Dieu a voulu faire de nous ses filles et ses fils. Il nous a choisis comme des enfants tellement unis à lui que nous pouvons l’appeler notre Père. « Lorsque les temps furent accomplis, écrit saint Paul, Dieu nous a envoyé son Fils ; il est né d’une femme, il a été sujet de la Loi pour racheter les sujets de la Loi et pour faire de nous des fils. » Ainsi, le Fils de Dieu, en devenant Fils de Marie, a fait de nous des filles et des fils du Dieu vivant.

C’est par Marie que s’accomplit le grand mystère du Dieu vivant dans notre chair, un Dieu venu partager nos espoirs, nos fatigues, nos limites physiques et même notre mort. C’est par le oui de Marie que Dieu est venu vivre de plein cœur dans notre chair, qu’il a partagé notre condition humaine. Aujourd’hui, unissons-nous à la volonté même de Marie, qui a laissé grandir en elle le projet de Dieu. Que durant cette nouvelle année, nous disions aussi notre oui au Dieu vivant, comme elle a su le faire.

Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS