Saint Antoine l’Hermite, abbé (251-356) – Mémoire

Posté par diaconos le 3 janvier 2009

Le 17 janvier, l’Église célèbre dans sa liturgie la mémoire de saint Antoine l’hermite, abbé (à ne pas confondre avec saint Antoine de Padoue)  Antoine se fixa dans le désert (Égypte) à vingt ans, après avoir entendu lire dans l’Évangile :  » Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu as, donne-le aux pauvres et suis-moi. » Il y vécut près d’un siècle ! De nombreux disciples le suivirent dans cette vie d’austérité qui donne accès à l’intimité du Dieu vivant. Il est considéré comme étant le fondateur de l’érémitisme chrétien. Sa vie nous est connue par le récit qu’en a fait Athanase d’Alexandrie vers 360.

lwf0003web.gif

Extrait de la vie de saint Antoine

SAINT ANTOINE L'HERMITEÀ la mort de ses parents, Antoine resta seul avec une sœur encore fort jeune. Il avait environ dix-huit ou vingt ans quand il dut prendre soin de la maison et de sa sœur. Six mois n’étaient pas encore écoulés depuis la mort de ses parents que, allant à la maison du Seigneur, comme à l’accoutumée, et songeant en lui-même, il réfléchissait à tout ceci: comment les apôtres avaient tout abandonné pour suivre le Sauveur; comment d’autres, d’après les Actes, vendaient leurs biens, en apportaient le prix et le déposaient aux pieds des apôtres pour être distribué aux indigents; enfin, quelle grande espérance leur était réservée dans les cieux. Le cœur occupé de ces pensées, il entra dans l’église, et il se trouva qu’on lisait justement l’Évangile; il entendit le Seigneur dire au riche: « Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et viens, suis-moi, et tu auras un trésor dans les cieux » (Mt 19,21). Antoine, comme si le souvenir des saints, qu’il venait d’avoir, lui était venu de Dieu et comme si la lecture avait été faite pour lui (1) sortit aussitôt de la maison du Seigneur. Les biens qu’il avait de ses ancêtres, trois cents aroures de terre fertile et excellente (2), il en fit cadeau aux gens de son village pour n’en être pas embarrassé le moins du monde, lui et sa sœur. Il vendit aussi les biens meubles qu’ils possédaient, en reçut une somme assez importante et la distribua aux pauvres, à l’exception d’une petite réserve pour sa sœur.

Entrant une autre fois à la maison du Seigneur, il entendit le Seigneur dire dans l’Évangile: « Ne vous mettez pas en peine du lendemain » (Mt 6,34). Ne supportant plus d’attendre, il sortit et distribua même cette réserve aux petites gens (3). Il confia sa soeur à des vierges connues et fidèles, et la leur remit pour qu’elles la forment à la virginité. Quant à lui, il s’adonnait désormais à l’ascèse devant sa maison, attentif à lui-même et s’astreignant à une ferme discipline.

Source : Athanase, Vie d’Antoine, 2-3. Trad. G.J.M. Bartelink (SC 400).

Notes → voir aussi Liturgie des heures, tome 1, pages 1350 et 1351.

  1. La lecture de l’Évangile est ainsi considérée par Antoine comme un oracle personnel. De tels oracles, souvent au moyen d’apertio libri, dont les textes chrétiens nous fournissent plusieurs exemples, ont eu des prédécesseurs païens (voir le dossier chez P. Courcelle, «L’enfant et les “sorts bibliques”», Vigiliae Christianae 7, 1953, p. 194 s.).

  2. Aroure: nom grec d’une ancienne mesure égyptienne de superficie. Toute l’Égypte était arpentée à l’aide de cette mesure, qui figure souvent dans les papyrus. La propriété foncière des parents d’Antoine (300 aroures) était assez grande (plus de 80 hectares).

  3. De nouveau Antoine s’applique à lui même un texte biblique, entendu fortuitement. Dans les oracles comme dans les rêves, répétition signifie confirmation.

Prions : Dieu qui as donné à saint Antoine de mener dans la solitude une vie héroïque, accorde-nous, par son intercession, de renoncer à nous-mêmes pour t’aimer sans cesse et plus que tout.

Notre Père qui est aux cieux…

lwf0003web.gif

Liens externes

Michel.

4 Réponses à “Saint Antoine l’Hermite, abbé (251-356) – Mémoire”

  1. diaconos dit :

    En réponse au message d’Anna…
    Le T sur les gravures de saint François d’Assise, se trouve également dans le sigle de l’ordre des franciscains.Ce signe est le symbole de la croix du Christ et de sa passion.

    Deux ans avant sa mort, saint François s’était retiré dans la Toscane avec cinq de ses Frères, sur le mont Alverne, afin d’y célébrer l’Assomption de la Très Sainte Vierge et préparer la fête de l’archange saint Michel par quarante jours de jeûne.

    C’était aux environs de la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, François priait les bras étendus dans l’attente de l’aube, agenouillé devant sa cellule. Tandis qu’il contemplait avec grand recueillement les souffrances du Sauveur, il vit descendre du ciel un séraphin sous la forme d’un homme crucifié, attaché à une croix.
    Le séraphin s’approcha de lui et cinq rayons de lumière et de feu jaillirent des cinq plaies de l’ange crucifié pour venir frapper le côté, les deux mains et les deux pieds du Saint, y imprimant pour toujours la trace des stigmates du Christ.
    Des milliers de témoins oculaires ont pu voir les empreintes pendant la vie et après la mort du grand dévot de la Passion de Jésus.
    La mémoire des Stigmates de saint François est célébrée dans la liturgie le 17 septembre.

  2. Ana dit :

    Bonjour,
    je n’arrive pas à trouver suffisemment d’informations valables sur le net pour pouvoir comprendre pourquoi le T de St François d’Assise est il présent sur les gravures de Saint Antoine l’Hermite -y aurait-il un lien entre eux?- ..
    Et par ailleurs, pourquoi Saint François a-t-il adopté le T grec? Que signifie donc ce symbol?

    Auriez vous la bonté de bien vouloir éclairer ma lanterne de vos lumières?
    Sincères salutations,
    Ana

  3. diaconos dit :

    Bonjour Betty, Merci pour votre message.
    Je vous recommande la lecture de l’article « Comment prier ? Qui prier ? Pourquoi faut-il prier ?, article publié sue ce site le 12 février 2009. Il vous suffit de cliquer sur son titre dans la liste des articles récents pour y avoir accès.
    Pour d’autres informations sur la prière, cliquez sur la sous catégorie « Prières » dans la colonne de droite de mon site pour ouvrir la liste et ensuite, cliquez sur le titre de votre choix.
    Autre manière d’accéder à ces rubriques : tapez le mot « Prières » dans la fenêtre en haut de la page d’accueil (Colonne de droite) et cliquez sur le mot « rechercher »
    salutations fraternelles
    Michel Houyoux, diacre permanent.

  4. betty dit :

    aujourd’hui dimanche, je suis sur le web et tout à coup l’esprit saint me dit prière de l’hermite et je suis tombé sur votre site.

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS