• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 13 janvier 2009

Comment discerner les appels de Dieu et répondre de façon appropriée ?

Posté par diaconos le 13 janvier 2009

Comment discerner les appels de Dieu et répondre de façon appropriée ?

C’est un jeune garçon des temps bibliques qui nous indique la manière très concrètement. Il s’appelait Samuel. Sa réponse est une des plus belles paroles que nous puissions adresser à Dieu : « Parle, ton serviteur écoute »

Lecture tirée du  premier livre de Samuel au chapitre 3

03bi  Le jeune Samuel couchait dans le temple du Seigneur, où se trouvait l’arche de Dieu.
04  Le Seigneur appela Samuel, qui répondit : « Me voici ! »
05  Il courut vers le prêtre Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je ne t’ai pas appelé. Retourne te coucher. » L’enfant alla se coucher.

06  De nouveau, le Seigneur appela Samuel. Et Samuel se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Éli répondit : « Je ne t’ai pas appelé, mon fils. Retourne te coucher. »
07  Samuel ne connaissait pas encore le Seigneur, et la parole du Seigneur ne lui avait pas encore été révélée.
08  Une troisième fois, le Seigneur appela Samuel. Celui-ci se leva. Il alla auprès d’Éli, et il dit : « Tu m’as appelé, me voici. » Alors Éli comprit que c’était le Seigneur qui appelait l’enfant,
09  et il lui dit : « Retourne te coucher, et si l’on t’appelle, tu diras : ‘Parle, Seigneur, ton serviteur écoute.’ » Samuel retourna se coucher.

10  Le Seigneur vint se placer près de lui et il appela comme les autres fois : « Samuel ! Samuel ! » et Samuel répondit : « Parle, ton serviteur écoute. »

19  Samuel grandit. Le Seigneur était avec lui, et aucune de ses paroles ne demeura sans effet.

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

◊ Commentaires, cliquez ici → L’appel de Dieu

Méditons  cette parole :  » Parle Seigneur, ton serviteur écoute. »

 L’appel du petit Samuel nous montre ce jeune garçon répondre au Seigneur, avec beaucoup de disponibilité et de générosité : « Me voici ! ». Réponse simple, spontanée, ordinaire, mais qui exprime tout l’engagement du cœur. « Parle Seigneur, ton serviteur écoute. »

Dieu a appelé Samuel par son nom. Dieu a pris l’initiative et lui, Samuel, il est provoqué à répondre : ce sera oui ou non. Cependant, Dieu a dû s’y reprendre trois fois pour se faire entendre, pour provoquer la prise de conscience.

L’écoute de Dieu n’est pas facile, n’y absolument évidente. Il est difficile de s’ouvrir à quelqu’un qu’on ne voit pas, mais qui pourtant se fait connaître.

Lorsque nous prions, nous sommes tentés de dire : « Écoute Seigneur, ton serviteur parle » au lieu de «  Parle Seigneur, ton serviteur écoute. Seigneur, qu’attends-Tu de moi ? »

Notre prière ressemble souvent à celle de Job qui, s’adressant à Dieu, lui dit carrément : « Écoute-moi… à moi la parole, je vais t’interroger et tu m’instruiras » (Job 42, 7)

Prions plutôt comme Salomon qui demandait à Dieu : « Il te faudra donner à ton serviteur un cœur qui écoute. » (1 Roi, 3, 9)

C’est seulement parce que leur cœur était à l’écoute que certains ont pu découvrir la présence de Dieu.

Écouter Dieu, c’est une chose qui s’apprend. L’appel de Dieu prend l’apparence des voix qui me sollicitent. Ce sont les autres autour de moi, les évènements de l’histoire de notre monde ou de l’Église, les responsabilités qui sont les miennes qui me transmettent sa volonté, son appel, ma vocation.

« Parle Seigneur, ton serviteur écoute »

Répétons cette prière simple : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute »

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Ancien testament, comportements, Méditation | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS