• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 14 janvier 2009

Parle Seigneur, ton serviteur écoute. (1 Sam 3, 3-19)

Posté par diaconos le 14 janvier 2009

2ième dimanche B                                  1 Sam 3, 3-19 ; Psaume 40 ; 1Co 6, 13-20 ; Jn 1, 35-41

Parle Seigneur, ton serviteur écoute.

Comment discerner les appels de Dieu et répondre de façon appropriée ?

C’est un jeune garçon des temps bibliques qui nous indique la manière très concrètement. Il s’appelait Samuel. Sa réponse est une des plus belles paroles que nous puissions adresser à Dieu : « Parle, ton serviteur écoute »

L’appel du petit Samuel nous montre ce jeune garçon répondre au Seigneur, avec beaucoup de disponibilité et de générosité : « Me voici ! ». Réponse simple, spontanée, ordinaire, mais qui exprime tout l’engagement du cœur. « Parle Seigneur, ton serviteur écoute. »

Dieu a appelé Samuel par son nom. Dieu a pris l’initiative et lui, Samuel, il est provoqué à répondre : ce sera oui ou non. Cependant, Dieu a dû s’y reprendre trois fois pour se faire entendre, pour provoquer la prise de conscience.

L’écoute de Dieu n’est pas facile, n’y absolument évidente. Il est difficile de s’ouvrir à quelqu’un qu’on ne voit pas, mais qui pourtant se fait connaître.

Lorsque nous prions, nous sommes tentés de dire : « Écoute Seigneur, ton serviteur parle » au lieu de «Parle Seigneur, ton serviteur écoute. Seigneur, qu’attends-Tu de moi ? »

Notre prière ressemble souvent à celle de Job qui, s’adressant à Dieu, lui dit carrément : « Écoute-moi… à moi la parole, je vais t’interroger et tu m’instruiras » (Job 42, 7)

Prions plutôt comme Salomon qui demandait à Dieu : « Seigneur, Il te faudra donner à ton serviteur un cœur qui écoute. » (1 Roi, 3, 9)

C’est seulement parce que leur cœur était à l’écoute que certaines personnes ont pu découvrir la présence de Dieu.

Écouter Dieu, c’est une chose qui s’apprend. L’appel de Dieu prend l’apparence des voix qui me sollicitent. Ce sont les autres autour de moi, les évènements de l’histoire de notre monde ou de l’Église, de mon village, les responsabilités qui sont les miennes qui me transmettent sa volonté, son appel, ma vocation.

Ainsi donc, se pourrait-il que Dieu veuille toujours nous parler ? Serait-t-il vrai qu’il murmure sa parole dans nos cœurs alors même que nous ne le remarquons pas ? Quand les soucis et le stress nous envahissent ?

L’Écriture témoigne de ce que Dieu parle. C’est là que nous découvrons comment Dieu s’adresse aux hommes et qu’il continue à nous parler.

Oui, vraiment  Dieu parle. C’est ce qu’attestent les prophètes et, ultérieurement, Jésus, son Fils bien-aimé en qui a été prononcé le dernier mot.

Dieu s’exprime, il se fait connaître. C’est là une merveille inouïe : par amour, le Seigneur nous fait participer à ce qu’il est. C’est Dieu qui prend l’initiative. Venu parmi nous, il s’adresse à nous.

Dieu nous parle tout au long de notre vie par l’Évangile, par l’Église, par nos proches, par les évènements : si nous ne reconnaissons pas ces appels comme parole de Dieu, ne serait-ce pas parce  que nous manquons d’intimité avec le Seigneur ?

L’écoute est l’attitude fondamentale du croyant, attitude d’ouverture vers Dieu et vers les autres.

Parfois, c’est vrai, nous avons du mal à écouter la personne qui nous parle parce que nous sommes  pris dans nos pensées ou dans nos soucis et  alors nous ne sommes pas totalement disponibles à ce que notre proche veut nous confier, et il le ressent.

C’est pareil avec Dieu ; nous prions, mais parfois notre esprit est ailleurs. Nous sommes  distraits.

Lorsque nous prions, demandons à Dieu, tout spécialement à l’Esprit Saint la  grâce d’avoir un cœur qui écoute !

C’était justement la prière du roi Salomon qui au lieu de demander une longue vie, la richesse ou les victoires au combat avait demandé un « cœur qui écoute » pour gouverner le peuple de Dieu et discerner le bien du mal. Cette demande plût au Seigneur qui le combla de sa sagesse (1 Rois 3, 9).

Ayons, nous aussi, un cœur à l’écoute du Seigneur. Parle Seigneur, ton serviteur écoute !

Amen

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies | 2 Commentaires »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS