• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 17 janvier 2009

Les temps sont accomplis ! (Mc 1, 14-20)

Posté par diaconos le 17 janvier 2009

3ième dimanche ordinaire, année B             

Lectures bibliques  et commentaires, cliquez →   Jn 3, 1-5,10 ; Psaume 24  ; 1Co 7, 29-31 ; Mc 1, 14-20

 Les temps sont accomplis !

« Les temps sont accomplis, le Royaume de Dieu est tout proche ! »(Mc 1, 15a) Ce sont les premiers mots de la prédication de Jésus. Les pauvres, les affamés, ceux et celles qui pleurent ou sont écrasés, les pécheurs et les malades, vont être délivrés. Avec Jésus, Dieu est là, à l’œuvre. 

« Les temps sont accomplis ! » Le projet définitif de Dieu commence. Cette proximité de Dieu, chaque personne peut l’accueillir, à chaque instant.

Comment ?      « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle… » (Mc1, 15b)

Se convertir, c’est « se tourner vers… » ; cela veut dire : tourner le dos à autre  chose. Par exemples : d’abandonner des habitudes, des façons de faire qui ne sont pas justes, pas bonnes, pour mieux suivre le Christ et mieux aimer les autres. C’est simple, pour suivre Jésus, il faut  se convertir et croire. C’est tout !  Et encore, ce ne sont pas des actions différentes : la conversion consiste à croire en la Bonne Nouvelle, à croire en Jésus.

À l’appel de la conversion, l’évangile ajoute le thème de la vocation. Jésus appelle des disciples à le suivre : Passant au bord du lac de Galilée, Jésus vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit :  « Venez derrière moi, je ferai de vous des pêcheurs d’hommes » Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent. (Mc1, 16-18)  Le signe de cet engagement à la suite du Christ, c’est qu’il faut quitter quelque chose.

La foi ne porte pas sur une doctrine, sur des idées mais sur une personne ! Lorsque Jésus demande de croire à la Bonne Nouvelle, cela veut dire qu’il faut adhérer à lui, le suivre ; il faut s’attacher à sa personne.

 La prédication de Jésus s’adresse à tous : « Convertissez-vous ! » De Jonas (notre première lecture) à Jésus, jusqu’à Bernadette à la grotte de Lourdes, c’est un unique et même appel à la conversion : « Faites pénitence ! ». (Appel de Jean-Baptiste)  La vie chrétienne n’est pas seulement affaire de conversion, de retrait, de distance. Elle est surtout quelque chose de positif, de foi, d’attachement à un amour, à la personne du Christ. D’où le cri essentiel de toute la prédication de Jésus et de toute l’Église : « Croyez que Dieu vous aime ! » Plus fort que vos détresses, que vos péchés, ne doutez jamais que vous avez du prix devant Dieu !

« Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve… »(Ps 24, 4-5b) Elle est là, déjà, la conversion : quand nous cessons de nous regarder nous-mêmes, pour nous tourner vers Dieu.

Ce dimanche est aussi celui où les chrétiens des différentes confessions prient pour leur unité. Cette unité ne peut se vivre et se chercher que dans la diversité, le respect des différences.

Dans sa prière, Jésus dit : « J’ai fait connaître aux hommes ton Nom, Père Saint, garde-les en ce nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un comme nous. Je leur ai donné ta Parole. Ta Parole est vérité. » (Jn 17, 11-12)

Que puis-je faire concrètement afin que l’unité des chrétiens se réalise ? Quel petit pas puis-je faire en ce sens ? Osons faire le premier pas, aller chez le voisin pour partager un temps de prière ou simplement un temps de rencontre, de dialogue ou pour faire connaissance.

Osons, en toute confiance car Jésus dit : « C’est pour eux que je prie, je suis glorifié à travers eux. »(Jn 17, 9a.10 b)Montre-nous, Seigneur, à quel point tu nous aimes, et par la force de ton Esprit rapproche les chrétiens divisés

Amen.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS