• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 avril 2009

Je suis le Bon Pasteur. (Jn 10, 11-18)

Posté par diaconos le 16 avril 2009

4ième dimanche de Pâques, année B

Pour les lectures bibliques, cliquez ici → Ac 4, 8-12Psaume 117Jn 3, 1-2Jn 10, 11-18

Je suis le Bon Pasteur.

« Je suis le Bon Pasteur, le vrai Berger, le vrai berger donne sa vie  pour ses brebis. » (Jn 10, 11)  C’est tout au long de sa vie que Jésus s’est donné. Durant toute son existence terrestre, il n’a jamais cessé de donner et de se donner. Nous le voyons dans sa vie de tous les jours à Nazareth, dans sa prédication, dans le service de ses disciples et dans l’accueil de tous ceux et de toutes celles qui se trouvaient sur sa route avec leurs détresses et leurs souffrances. Le bon berger, c’est aussi celui qui connaît ses brebis et qui les aime. Pour le Christ, berger de toute l’humanité, nous sommes son bien le plus précieux.

Jésus  nous demande de nous aimer les uns les autres comme il nous a aimés. Cela veut dire que nous devons aussi prendre le temps de connaître les personnes  qui sont sur notre route et celles qui nous sont confiées. Nous ne pouvons pas vraiment aimer les personnes  que nous ne cherchons pas à connaître ni celles  que nous ignorons délibérément. Mais c’est par le contact personnel et le dialogue patient que nous pourrons  mieux comprendre ceux et celles  qui sont  dans le besoin et le temps passé à les connaître et à faire connaître le Seigneur est un temps précieux donné avec amour. Soyons  des collaborateurs du Christ,  berger de l’humanité. C’est lui qui nous appelle et nous envoie. Un jour, nous aurons à rendre compte de cette responsabilité qui nous est confiée

Le bon berger c’est aussi celui qui rassemble son troupeau : quand il se déplace en montagne, il est important que le troupeau reste groupé ; c’est sa sécurité qui est en jeu. En nous disant cela, Jésus nous parle de ce monde divisé dans lequel nous vivons. Le Christ y a placé son Église. Il veut qu’elle soit unie et solidaire. « J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. » Jésus  compte sur nous pour participer à cette œuvre de rassemblement.

Contemplons Jésus dans son amour pour son Père et pour toute l’humanité, contemplons-le dans son obéissance, dans sa pauvreté, dans sa compassion pour tout homme et toute femme, surtout les plus pauvres, les exclus, les marginaux, ceux et celles qui souffrent le plus. Fixons nos regards sur lui : il nous connaît mieux que nous nous connaissons.  Avec Jésus, le Bon Pasteur, redisons à notre tour notre pleine disponibilité à accomplir au fil des jours la volonté du Père.

Que cette Eucharistie que nous célébrons ce dimanche, stimule en nous le désir de vivre à la manière de Jésus, Bon Pasteur ! Qu’elle nous permette de ressembler de plus en plus à ce Jésus, qui ne cesse de donner sa vie pour tous ! Écoutons  l’appel,  son appel à travers les besoins de nos frères et de nos sœurs qui crient vers nous.

Il est grand et merveilleux l’amour dont le Père nous comble en son Fils, le Bon Pasteur. Il a voulu que nous soyons appelés enfants de Dieu, enfants bien-aimés de Dieu. (2ième lecture)

En ce dimanche où nous sommes invités à prier pour les vocations, levons nos yeux vers Jésus, le Bon Pasteur et prions avec confiance et insistance pour qu’il donne à son Église des pasteurs qui cherchent à toujours mieux connaître les hommes, à les aimer, et qui aient le souci de ceux et de celles qui ne sont pas encore dans l’Église.

Amen

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS