• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 avril 2009

« Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments »(Jn 15, 1-8)

Posté par diaconos le 21 avril 2009

De l’Évangile de Jean au chapitre 15 

01i  À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
02  Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu’il en donne davantage.
03  Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite :
04  Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
05  Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
06  Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu’on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
07  Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l’obtiendrez.
08  Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples.

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

lwf0003web.gif

Les conditions pour être apôtre du Christ sont lui faire totalement confiance et nous aimer les uns les autres. Les contradictions ne nous manqueront pas  plus qu’elles n’ont manqué à l’apôtre Paul, mais Dieu sera avec nous.

L’apôtre Jean, dans sa première lettre, résume tout le christianisme en cette phrase :  Voici le commandement de  Dieu : « avoir foi en son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé. Et celui qui est fidèle à ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et nous reconnaissons qu’il demeure en nous,puisqu’il nous a donné son Esprit. » (1 Jn 23-24) et dans cette page de l’Évangile, Jean nous rappelle que dans son enseignement, Jésus va droit à l’essentiel.

♣ 

Jésus nous explique qu’il y a trois sortes de sarments…

  1. D’abord les anciens sarments desséchés qui ne laissent plus passer la sève. Le mieux à faire est de les brûler au plus vite. Dans chacune de nos vies, nous trouvons toujours des moments, des attitudes, des choix, qui ont été stériles pour notre foi et desséchants pour notre cœur : ils nous éloignent du Seigneur.

  2. Ensuite l’on repère assez facilement une autre sorte de rameaux : les sarments à faible rendement : ils  profitent  trop peu de la sève. Ils poussent tout en bois, tout en feuilles, tout en vrilles, et souvent, de l’extérieur, ils ont belle apparence.  Mais  plus la vigne est touffue, moins elle est féconde, et au bout du compte on n’y trouvera que quelques grappes de médiocre qualité.

  3. La troisième sorte de sarments, ce sont les sarments où la sève circule librement et porte des fruits sans entraves. Ce sarment bien nourri de la sève, c’est un croyant qui demeure en Jésus et en qui Jésus peut demeurer ; c’est un croyant en qui demeure et travaille la parole de Jésus ; c’est un disciple fermement ancré dans son amour et dans le commandement de l’amour : « Aimez vous les uns et les autres comme je vous ai aimés »

 

126aweb.gif

 

Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments.Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. (Jn 15, 5) »

Quand la sève circule bien, les fruits sont beaux. Quand l’amour de Dieu n’est pas pas refusé, quand sa présence est accueillie, quand on n’impose plus de délais à la charité, les fruits viennent en abondance.

Jésus insiste très fort : le lien avec lui est décisif mais n’est jamais acquis une fois pour toutes – ni par un rite ni par une inscription dans une religion ni par des mots. Seule l’obéissance, la pratique fidèle et persévérante de SA PAROLE peut nous assurer que nous  demeurons bien en lui « Le CHRIST », un vrai sarment de la Vigne

♥ 

Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. (Jn 15, 8

126cweb.gif

Prions

Seigneur Jésus, je crois que tu m’aimes et que tu désires que je partage cet amour. Je m’offre à toi aujourd’hui selon ta volonté. Je sais qu’ainsi tu produiras du fruit spirituel dans ma vie. Je t’aime, Seigneur, pour tout ce que tu m’as donné et parce que tu m’as confié ta parole à partager avec mes frères et soeurs. Seul je ne peux rien faire, mais si je m’unis à toi, tu feras des merveilles. Rends-moi généreux. Fais de moi ce que tu désires, Seigneur.

lwf0003web.gif

 Liens externes

On ne peut porter du fruit tout seul : cliquez ici → Liturgie de la Parole avec les enfants

La vigne du Seigneur :  cliquez ici →  JE SUIS LA VRAIE VIGNE 

« Moi, je suis la vigne » cliquez ici →  Unis à la vigne

Catéchèse :    Moi je suis la vraie vigne… Cliquez ici →La vigne et les sarments

Publié dans Catéchèse, Dieu, Disciples de Jésus, Méditation, Prières | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS