• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 25 avril 2009

Amis de Jésus Christ (Jn 15, 9-17)

Posté par diaconos le 25 avril 2009

Amis de Jésus Christ (Jn 15, 9-17) dans Catéchèse croix-diaconale

Michel Houyoux Diacre permanent

Les textes de la liturgie dominicale nous invitent à mieux connaître l’Écriture. Mettons-nous à l’écoute de la Parole de Dieu car c’est là que Dieu se révèle lui-même en révélant tout son amour pour tous les hommes. Oui, vraiment le Seigneur est là au cœur de nos vies et  tout comme les apôtres, nous sommes invités à le reconnaître et à l’accueillir. Chaque dimanche, il s’attache à ouvrir nos esprits à l’intelligence des Écritures (Lc 24, 45). Être ouverts à l’intelligence des Écritures, cela signifie qu’il nous faut y découvrir ce qu’elle nous dit sur Dieu, sur nous et sur le sens de notre vie. Il nous faut surtout y voir le témoignage d’une communauté de croyants.

Lire les Écritures, prier les psaumes, c’est entrer dans le plan de Dieu, c’est se préparer à accueillir et à recevoir le Christ ; c’est comprendre en profondeur. C’est pour cela que dans toutes les familles chrétiennes, il devrait y avoir au moins un Nouveau Testament  (1) ; il est important que chacun puisse se nourrir de la Parole de Dieu. Si nous ne le faisons pas, c’est le doute qui finira par s’installer en nous. Demandons au Seigneur de nous aider dans cet effort de redécouverte de l’Écriture.

(1) Pas de Bible chez vous ? → Utilisez les outils d’étude biblique (colonne de gauche sur cette page)

Mode d’emploi Par exemple, Vous souhaitez lire la lettre aux Romains en utilisant l’outil d’étude biblique “Nouveau Testament” (sur cette page dans la colonne de gauche) : cliquez sur “Nouveau Testament annoté en ligne” ; en haut et à droite du titre “Nouveau Testament”, cliquez sur et dans la liste déroulante choisissez “Romains” , vous avez la lettre aux Romains. Dans la colonne de gauche (jaune clair), cliquez sur la rubrique qui vous intéresse par exemple 1.18 à 1.32 , dans la colonne de droite (de couleur jaune) vous avez le texte correspondant à votre requête. À la suite de cet extrait , viennent des notes et des commentaires. Vous utiliserez par la suite, la même façon de procéder pour toute autre recherche dans le Nouveau Testament.

Par contre, si vous désirez lire un passage de l’Ancien Testament : utilisez l’outil d’étude biblique “La Bible annotée”.

Étude du texte  (Jn 15, 9-17)

Ce texte se trouve dans la première partie du deuxième discours d’adieu que Jésus fit à ses disciples.

  • Ce discours comprend quatre parties

1. Je suis la vigne, produisez du fruit en moi (Jn 15, 1-17)

2. Le monde déteste Jésus et les siens (Jn 15, 18-26)

3. L’Esprit viendra (Jn 16, 1-15)

4. D’ici peu, vous ne me verrez plus (Jn 16, 16-31)

D’abord dans la parabole de la vigne, Jésus utilise une image biblique ; mais il en change le sens comme il avait fait  en parlant du bon Pasteur (Jn 10, 11-18). La vigne représentait le peuple d’Israël.  Maintenant Jésus est la vraie vigne. Il en  est le tronc d’où sortent les sarments, c’est à dire que nous  vivons par lui. L’important est que chacun de nous soit relié à Jésus par la foi, la prière et sa parole ; comme au chapitre dix du même évangile, ce sont les personnes qui comptent.

Après avoir spécifié que nous dépendons totalement de lui, Jésus répète son commandement : l’amour.

→ Pour une catéchèse sur le bon pasteur, cliquez sur la référence biblique(en bleu) ci-dessus.

  Plan du texte et notes pour chaque verset, cliquez ici →  Jn 15, 1 à 15, 17  

lwf0003web.gif

De l’Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean au chapitre 15

09i  À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
10  Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour.
11  Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que vous soyez comblés de joie.
12  Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
13  Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
14  Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
15  Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître ; maintenant, je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
16  Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis afin que vous partiez, que vous donniez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous l’accordera.
17  Ce que je vous commande, c’est de vous aimer les uns les autres.

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

lwf0003web.gif

Seul le Christ a fait la révolution de la charité :  « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » (Jn 15, 13)

Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime. (Jn 15, 13)

Amis de Jésus

Les chrétiens portent ce beau titre : « Amis de Jésus ». Nous sommes ses amis parce qu’il a donné sa vie pour nous, parce qu’il nous a introduits dans le secret du projet de Dieu sur le monde, parce qu’ils nous a choisis (Jn 15, 16).

Cette amitié est le fait du grand amour du Christ pour tous. Cependant nous ne pourrions nous prévaloir de cette amitié sans en vivre les exigences, c’est à dire sans demeurer fidèles aux commandements du Père et sans accomplir la mission pour laquelle le Christ nous envoie dans le monde (Jn 15, 17).

◊  Es-tu heureux (heureuse) d’avoir été choisi (choisie) comme ami (amie) par Jésus Christ ?

◊ Travaillons à faire connaître, là où nous vivons, cette amitié du Christ pour tous. 

♣ Pour bien accomplir cette tâche, conduisons nous en amis du Christ par le témoignage de notre vie et en répondant « OUI » aux appels du Père, par un véritable amour fraternel les uns pour les autres, par une prière qui manifeste notre joie de passer du temps avec notre Ami Jésus. 

◊  ◊  ◊

  • Jésus ne s’est pas contenté de dire  « Aimez-vous les uns les autres » mais il précise :  « Comme le Père m’a aimé«  (Jn 15, 9) » Comme je vous ai aimés » (Jn 15, 12).

  • L’essentiel du message chrétien se trouve dans ces paroles de Jésus et tout est dans ce mot « Comme » → Jésus nous demande de vivre ce que lui même a vécu. En vivant ainsi nous serons de vrais témoins du Christ.

    • Pourquoi ces verbes au passé : mon Père m’a aimé, je vous ai aimés ? Parce que Jésus, qui touche à la fin de sa vie, jette un regard en arrière et constate avec émotion que jamais l’amour de son Père ne lui a fait défaut (Jn  5, 20 ; Jn 8, 29 ; Jn 10, 17) et que lui-même a toujours tendrement aimé les siens. (Jn 13, 34)

Liens externes

Liturgie avec des enfants : cliquez ici → 6° dimanche de Pâques

Catéchèse : cliquez ici → Demeurez dans mon amour

Les textes de la liturgie dominicale nous invitent à mieux connaître l'Écriture. Mettons-nous à l'écoute de la Parole de Dieu car c'est là que Dieu se révèle lui-même en révélant tout son amour pour tous les ..." onclick="window.open(this.href);return false;" >

Publié dans Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Enseignement, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS