• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 28 mai 2009

Le Christ est le grand prêtre du bonheur qui vient.(He 9, 11-15)

Posté par diaconos le 28 mai 2009

Fête du Saint Sacrement – Année B

Avant propos

C’est par le sang de la Croix que nous avons été sauvés. Jésus Christ est le signe de la Nouvelle Alliance qui nous réconcilie avec Dieu. Que ce sang versé pour nous vivifie notre amour.

Extrait de la lettre aux Hébreux  (He 9, 11-15)

11  Le Christ, lui, est le grand prêtre du bonheur qui vient. La tente de son corps est plus grande et plus parfaite que celle de l’ancienne Alliance ; elle n’a pas été construite par l’homme, et n’appartient donc pas à ce monde.

12  C’est par elle qu’il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire du ciel en répandant, non pas le sang des animaux, mais son propre sang : il a obtenu ainsi une libération définitive.

13  S’il est vrai qu’une simple aspersion avec du sang d’animal, ou avec de l’eau sacrée, rendait à ceux qui s’étaient souillés une pureté extérieure pour qu’ils puissent célébrer le culte,

14  le sang du Christ, lui, fait bien davantage : poussé par l’Esprit éternel, Jésus s’est offert lui-même à Dieu comme une victime sans tache ; et son sang purifiera notre conscience des actes qui mènent à la mort pour que nous puissions célébrer le culte du Dieu vivant.

15  Voilà pourquoi il est le médiateur d’une Alliance nouvelle, d’un Testament nouveau : puisqu’il est mort pour le rachat des fautes commises sous le premier Testament, ceux qui sont appelés peuvent recevoir l’héritage éternel déjà promis.

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

Catéchèse 

Les prêtres en Israël étaient choisis parmi les descendants d’Aaron. Il formaient la classe sacerdotale. Intermédiaires entre Dieu et les hommes, ils offraient des sacrifices  (animaux) à Dieu pour leurs propres péchés et pour ceux du peuple. Pour les Juifs, le grand  prêtre était la personne consacrée qui protégeait le peuple du châtiment mérité par ses péchés. Le grand prêtre est le représentant des hommes devant Dieu.

Jésus Christ aussi est prêtre, non en vertu de l’appartenance  à la classe sacerdotale d’Israël, mais par le choix de Dieu qui en a fait l’unique médiateur entre lui et nous.  Le Christ est donc le grand prêtre parfait : Il est notre seul médiateur auprès de son Père. Le Christ est le grand prêtre unique et céleste et la perfection du sacrifice, qui pour cette raison, n’est offert qu’une fois (He 9, 12a)

Dieu et homme tout à la fois, il connaît notre faiblesse, mais aussi le profond amour de Dieu pour nous.

Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme, par son sacrifice de la croix, a trouvé un terrain d’entente qui permette à Dieu et aux hommes de renouer le dialogue : c’est celui de l’amour. Jésus Christ, monté au ciel avec son corps ressuscité (Ascension), demeure éternellement le pont jeté entre Dieu et tous les hommes.

Le véritable don du Sang donnant à l’homme de participer à la vie même de Dieu, c’est celui qu’a accompli le Christ. Celui-ci nous arrache à l’emprise du mal en nous proposant de vivre de son Amour. Par ce qui devient le véritable sacrifice, Il permet à tous  de retrouver leur véritable rapport à Dieu : c’est l’Alliance nouvelle.  (He 9, 15a)

 Dans le texte ci-dessus, cliquez sur les mots écrits en bleu pour d’autres renseignements (liens externes).

Publié dans Catéchèse, épîtres, fêtes religieuses, Méditation | 1 Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS