• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 4 août 2009

« C’est du dedans, du coeur de l’homme, que sortent les pensées perverses. » (Mc 7, 21)

Posté par diaconos le 4 août 2009

De l’Évangile de Marc au chapitre sept :
01  Les pharisiens et quelques scribes étaient venus de Jérusalem. Ils se réunissent autour de Jésus,
02  et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées.
03  Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs, se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger, fidèles à la tradition des anciens ;
04  et au retour du marché, ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau, et ils sont attachés encore par tradition à beaucoup d’autres pratiques : lavage de coupes, de cruches et de plats.

05  Alors les pharisiens et les scribes demandent à Jésus : « Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ? Ils prennent leurs repas sans s’être lavé les mains. »
06  Jésus leur répond : « Isaïe a fait une bonne prophétie sur vous, hypocrites, dans ce passage de l’Écriture : Ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est loin de moi.

Il est inutile, le culte qu’ils me rendent ; les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains.
08  Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition des hommes. »
14  Il appela de nouveau la foule et lui dit : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien.
15  Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui pénètre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. »
21  Car c’est du dedans, du coeur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduite, vols, meurtres,
22  adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure.
23  Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur. »

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

Aucun groupe ne peut se maintenir sans traditions et sans coutumes. Il en va de même pour l’Église. Ainsi la manière de célébrer la messe (Le rituel), les fêtes religieuses (Le sanctoral), les neuvaines et autres offices… tout cela peut être modifié. Ces traditions ayant été établies par des hommes, elles peuvent être reconsidérées, révisées pour mieux les adapter à notre monde.

Ainsi par exemple, le Concile Vatican II fut-il nécessaire pour une mise à jour de l’Église. Il est le devenu le symbole de l’ouverture de l’Église au monde moderne.

Mais puisque des traditions et leurs coutumes peuvent être revues, modifiées ou supprimées parce que devenues désuètes, nous comprenons bien que ce n’est pas là l’essentiel de la vie chrétienne.

Dans cet extrait de l’Évangile de Marc…

  1. Jésus demande de ne pas obéir à la lettre, mais à l’esprit des commandements. Il y a quelque chose d’essentiel qui ne change pas : l’enseignement de Dieu (Mc 7, 8 )

    Où peut-on le trouver ? Dans la parole de Dieu. Il existe une façon de comprendre la Bible et Jésus comme les apôtres l’ont compris. C’est ce que l’on appelle « La Tradition des Apôtres ».

    La Tradition des apôtres est l’ensemble des événements et des enseignements de Jésus que les apôtres ont prêchés et commentés : Jésus est le Messie des Juifs et le rédempteur de toute l’humanité, le Fils de Dieu venu de Dieu, mort et ressuscité d’entre les morts. Tout ce que nous savons de Jésus, nous le tenons des apôtres. Bien entendu, nous aimerions connaître les propres paroles de Jésus comme certains les ont entendues, mais la foi de l’Église considère que seuls les apôtres ont été ses témoins authentiques, et qu’ils l’ont compris comme Dieu voulait qu’on le comprenne grâce à la foi. La « Parole de Dieu » n’est pas seulement ce que Jésus a dit, mais ce que les apôtres nous ont dit au sujet de Jésus.

    L’Église  préserve cette tradition, c’est à dire l’esprit des apôtres.

  2. Jésus pose un audacieux principe de morale : le péché n’est pas dans la matérialité de l’acte, (Mc 7, 15a) mais dans l’homme qui le pose (Mc 7, 15b). Dans ce principe, ni subjectivisme, ni liberté des moeurs. Jésus situe simplement le mal dans le coeur de l’homme (Mc 7, 21-23). C’est du dedans, du coeur de l’homme que sortent les pensées perverses à l’origine de nos comportements mauvais ; et de citer inconduite, vol, meurtre… C’est la seule liste de péchés que nous donnent les évangiles.

Cliquez sur les mots en bleu pour d’autres informations.

Liens externes

Catéchèse : « C‘est du dedans, du cœur de l’homme…, cliquez ici → Évangile de Marc (7,21)

Liturgie de la Parole avec des enfants, cliquez ici →  Jésus dénonce l’hypocrisie

♥  Mots croisés bibliques, cliquez ici → La véritable pureté

Publié dans Catéchèse, comportements, L'Église, Liturgie | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS