Voir et croire (Jn 20, 19-31)

Posté par diaconos le 10 août 2009

Extrait de l’Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean au chapitre 20

19i  C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : “La paix soit avec vous !”

20  Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.

21  Jésus leur dit de nouveau : “La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie.”

22  Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : “Recevez l’Esprit Saint

23  Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus.”

24  Or, l’un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n’était pas avec eux quand Jésus était venu.

25  Les autres disciples lui disaient : “Nous avons vu le Seigneur ! ” Mais il leur déclara : “Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas !”

26  Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d’eux. Il dit : “La paix soit avec vous !”

27  Puis il dit à Thomas : “Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant.”

28  Thomas lui dit alors : “Mon Seigneur et mon Dieu !”

29  Jésus lui dit : “Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu.”

30  1l y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre.

31  Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.

Copyright AELF – 1980 – 2006 – Tous droits réservés

  • Dans la colonne de droite et à droite du titre “Nouveau Testament annoté”,  dans la liste déroulante, sélectionnez  “Jean” et ensuite dans la colonne de gauche, choisissez (liste déroulante) 20.19 à 20.33 et 20.24 à 20.29

◊ ◊ ◊ 

Catéchèse

“C’était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : ” La 179bweb.gifPaix soit avec vous” et il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur…. ” (Jn 20, 19)

Lorsque Jésus se manifeste au milieu des disciples réunis, il leur dit tout d’abord “La paix soit avec vous”.  Ce n’est qu’après avoir reçu et assumé cette paix qu’ils seront dégagés de leur peur et qu’ils auront plus tard le courage de dire aux Juifs : “Dieu l’a fait Seigneur et Messie ce Jésus que vous, vous avez crucifié.” (Actes 2, 36).

Il n’y a donc pas une présence automatique de Jésus : IL VIENT… Et il s’agit de le reconnaître. Comment ? En regardant ses plaies.

Jésus,  mort sur une croix, s’est manifesté bien vivant le soir du premier jour de la semaine. C’était un dimanche.

Est-ce par hasard ?

Les premiers chrétiens ne se réunissaient pas tous les jours. Ils ne pouvaient pas être toujours ensemble et ils avaient choisi le dimanche pour leur rencontre hebdomadaire en souvenir de cet évènement extraordinaire de la résurrection de Jésus.

C’est donc dans le cadre de leur réunion  que Jésus ressuscité vient.

 ”Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs”  (Jn 20, 19a) -  Quand Jean écrivit cela, c’était un temps de peur et de persécution et les disciples avaient peur et ils s’étaient enfermés pour se protéger. Nous aussi, nous sommes souvent tentés de “verrouiller nos portes… Demandons-nous de quelle situation sans issue, de quelle situation de peur, de quelle 179dweb.gifsituation bloquée, le Christ veut nous libérer. Tel péché, telle épreuve de santé, telle difficulté familiale qui nous paraît insurmontable… autant de verrous qui nous isolent…

“Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.” (Jn 20, 20b) – La joie de la résurrection, c’est celle qui vient après la peur. Pour les disciples de Jésus, c’était la joie et un sentiment profond de paix ressenti à présent que Jésus bien vivant est là, au milieu d’eux. Pour nous, c’est la joie et la paix qui viennent de la foi en Jésus : “Quand plusieurs sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux” (Mt 18, 15-20)

 “Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus(Jn 20,23) – C’est l’appel à se libérer mutuellement en se pardonnant les uns les autres.

“Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! (Jn 2o, 25) – Revendication légitime puisque Jésus va accepter d’y répondre… mais seulement la semaine suivante ! Thomas, c’est l’homme qui ne se fie qu’à son bon sens, l’homme qui se défie des audaces de Jésus : “Seigneur, nous ne savons pas où tu vas” (Jn 13, 15). Quand Jésus parlait de la résurrection de Lazare, Thomas, lui, ne voyait que la mort (Jn 11, 15-16).

180cweb.gif

Thomas enfin : il voit, il touche, et que lui dit Jésus ? Non pas : tu vois maintenant. Mais : “Crois ” -  “Ne sois plus incrédule mais croyant”. Et le voici croyant quand il tombe aux pieds de Jésus clamant “Mon Seigneur et mon Dieu”.

Voir et croire – Il y a toujours deux étapes : voir, recevoir un témoignage direct, et croire, qui va bien jusqu’à Dieu même.

“Jésus lui dit : « Parce que tu m’as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. “  (Jn 20, 29) – Heureux ceux et celles qui croient ! En sommes-nous ?  Notre foi nous rend-elle heureux ? C’est un bon critère de l’authenticité de celle-ci.

“Allez dans la paix du Christ” – Ces paroles, que prononce ou chante le diacre à la fin de la messe, reprennent celles que Jésus adressa à ses disciples apeurés, précisément pour les apaiser. Il leur donne la paix. (Jn 20, 19d et Jn 20, 26c) – Dans notre monde de violence, d’insécurité et de peur, n’avons-nous pas le désir d’être rassuré  Alors tournons-nous vers le Christ car c’est bien lui qui nous apaisera et nous donnera son Esprit.

Au cours de cette semaine efforçons-nous  de dire à Jésus, comme Thomas, notre foi. C’est à un dialogue de coeur que nous sommes appelés… Il en jaillira un vrai bonheur, que nous pourrons partager autour de nous.

Michel

lwf0003web.gif

Liens externes

♥ Jésus vint et il était là au milieu d’eux, cliquez ici → Les disciples, Thomas et Jésus ressuscité

Croire sans voir, cliquez ici →  2° dimanche de Pâques

Le souffle de Dieu – Thomas (Jn 20,19-29), cliquez ici → Rencontres avec le ressuscité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS