• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 août 2009

« Ouvre-toi ! » (Mc 7, 31-37)

Posté par diaconos le 15 août 2009

Homélie pour le 23ième dimanche du temps ordinaire B

Pour les lectures du jour et quelques commentaires, cliquez sur les titres ci-dessous

→   Is 35, 4-7  ;   Psaume 145  ; Épître de Jacques 2, 1-5 ; Mc 7, 31-37

« Ouvre-toi ! »

Il n’existe pas que la surdité physique, qui coupe l’homme en grande partie de la vie sociale. Il existe une faiblesse d’audition à l’égard de Dieu dont nous souffrons particulièrement en nos temps« ,. Si l’évangile de ce jour nous sensibilise au handicap des personnes  qui sont privées de la parole et de l’ouïe, il nous aide à prendre conscience des « fermetures » qui nous affectent, même si nous entendons et parlons correctement.

Quand une personne souffre moins c’est une bénédiction et un soulagement pour elle et pour son entourage. Le  récit de la guérison du sourd muet est aussi  notre histoire : des sourds muets, il y en a beaucoup dans notre monde contemporain ; et il nous arrive parfois d’en faire partie.

Nous, simplement, nous ne parvenons plus à entendre Dieu » car les fréquences qui remplissent nos oreilles sont trop nombreuses  et ce qui se dit de Lui ne nous semble plus adapté à notre temps et trop souvent, nous organisons notre vie et nos activités en dehors de Lui qui ne cesse de nous appeler.  Il nous invite. Quelle place allons-nous lui donner ? Mais nous sommes sourds. Nous ne voulons rien entendre. C’est de cette surdité que le Christ veut nous guérir.

Oui, le Seigneur veut nous guérir. Il vient nous toucher. Les sacrements sont des actes de salut pour nos infirmités humaines et chrétiennes. Ouverts  sur le Seigneur et sur nos frères, nous deviendrons à notre tour capables de sauver, de guérir, d’ouvrir les cœurs, à l’exemple de notre Dieu.  Ce qu’il fait est admirable : il fait entendre les sourds et parler les muets. »

Dans le monde où nous vivons n’oublions pas que les gestes comptent plus que les paroles. Gestes d’accueil et d’écoute. Gestes qui touchent  le cœur et le corps douloureux et meurtri. Gestes qui réintègrent des exclus. Le message de l’Évangile passe par des gestes d’humanité qui touchent  du doigt et du cœur la souffrance et la peine des autres, comme Jésus a touché le sourd-muet !

Effata !, « Ouvre-toi ! » est certainement le mot clé  de ce dimanche.

Ouvre-toi au Seigneur, à sa Parole, à son amour !

Ouvre-toi à ta famille, à ton conjoint, à tes enfants. Écoute-les ! Parle-leur distinctement le langage de la tendresse, de l’affection, de la foi !

Ouvre-toi aux problèmes de ce temps au lieu de rester emmuré dans tes habitudes et ton milieu social !

Ouvre-toi aux handicapés dans leur corps ou dans leur cœur, aux blessés de la vie, à ceux qui n’ont pas la parole ou que personne n’écoute !

Ouvre-toi à l’Église, à son avenir ! Ouvre-toi à ceux et à celles qui se sentent exclus ou très loin d’elle !

En ce dimanche, accueillons avec enthousiasme les paroles dites par Jésus au sourd muet : « Ouvre-toi ! ». Puissions-nous laisser chaque sacrement reçu ouvrir d’avantage notre cœur et délier notre langue.

« Ouvre-toi »  est un très bon remède  à la surdité de notre cœur ! Il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas se laisser toucher par les appels de Dieu et de ses frères. Ouvrons donc, frères et sœurs nos oreilles et notre cœur au Seigneur. Ne disons pas trop vite qu’il ne nous parle pas. Il faut tendre l’oreille, être aux aguets pour pouvoir dire comme le petit Samuel : « Parle Seigneur, ton serviteur écoute »  (1S 3, 9)

Seigneur, délie notre langue pour retrouver le goût de la prière et de la louange. Délie notre langue Seigneur, pour crier dans notre entourage la Bonne Nouvelle qui nous habite.

Amen.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS