• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 23 août 2009

Pour vous, qui suis-je ? (Mc 8, 27-35)

Posté par diaconos le 23 août 2009

Homélie pour le 24ième dimanche ordinaire B

lectures bibliques du jour : cliquez sur ces titres → Is 50, 5-9a  ; Ps 114 (extraits)  ; Jc 2, 14-18 ; Mc 8, 27-35

Pour vous, qui suis-je ?

  Le discours des hommes politiques change de façon incroyable selon qu’ils sont au pouvoir ou dans l’opposition. Il en est de même dans la vie spirituelle. Il est facile de dire ce que Dieu devrait faire, ou ce qu’on ferait si on était Dieu. On comprend que Dieu ait pu dire par la bouche du prophète Isaïe : « Mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes chemins ne sont pas vos chemins » (Is 55, 8 )

Beaucoup se disent croyants mais pas très pratiquants ; ils estiment qu’être chrétien c’est d’abord s’engager au service des autres. C’est sans doute bien, mais nous pouvons nous poser cette question : Existerait-il deux manières d’être chrétiens pratiquants, d’un côté par la foi qui prie et se dit et de l’autre par celle qui s’engage ?

L’Evangile de ce dimanche est très éclairant sur ce sujet. Il commence par un sondage d’opinion. Tout commence par une question : « Pour vous, qui suis-je ? »

Cette question nous est aussi, aujourd’hui posée :  » Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »  En nous demandant qui il est pour nous, le Christ n’attend pas seulement une réponse théorique, intellectuelle ou sentimentale. La vraie réponse est d’abord dans notre manière de vivre. Accueillir le Christ et donner la première place ça change tout dans la vie.

Chacun de nous doit répondre. Quelle profession de foi faisons-nous ? Ainsi le groupe des Douze, avec Pierre en tête, va bien au-delà des réponses courantes de la grande masse. Pierre prenant la parole répondit : « Tu est le Messie ! » , celui qui était attendu pour achever l’histoire, celui que tous les prophètes annonçaient, celui qui devait donner le sens de toute vie humaine.

Le titre de Messie, Christos (en grec), Mashiah (en hébreu) signifie « marqué par l’onction ». Tout baptisé est appelé à l’être par sa manière de vivre et d’aimer.

Dans la deuxième lecture, saint Jacques nous le rappelle d’une manière très concrète : Avoir la foi et être croyant ne suffit pas. Il faut aussi agir : « Celui qui n’agit pas, sa foi est morte. » La foi et l’action ne s’opposent pas. Bien au contraire, elles sont complémentaires. Pour faire un chrétien authentique, la foi a besoin d’un engagement concret et l’engagement a besoin de la foi. À la fin de chaque messe, nous sommes envoyés pour vivre notre foi à travers nos engagements ; chacun est invité à trouver les gestes d’accueil, d’écoute et de disponibilité envers tous ceux et toutes celles que nous rencontrerons sur notre route. Pour certains, ce sera à travers la visite d’un malade chez lui ou à l’hôpital, ou encore de toute autre personne en difficulté… dans tous les cas c’est le Christ qui est là. Il est toujours du côté des petits et des exclus.

Être chrétien, c’est également vérifier notre foi dans nos comportements de tous les jours dans notre village, notre quartier, notre famille, notre milieu de travail… Si nous ne sommes pas honnêtes dans nos affaires, si nous ne sommes pas justes, si nous disons du mal de notre voisin, si nous sommes insupportables pour notre entourage, ce sera un contre témoignage. C’est à travers notre manière de vivre que nous pourrons montrer notre foi. Nous sommes envoyés dans un monde marqué par l’incroyance, et l’indifférence. Ce monde  a besoin de témoins à la foi vivante. En venant participer à la messe, nous sommes nourris et fortifiés par le Corps et le Sang du Christ. Nous sommes appelés à marcher à sa suite et à montrer une foi qui agit. Que le Seigneur nous garde fidèles à cette mission.

« Celui qui veut sauver sa vie, la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l’ Évangile, la sauvera » Qui dites-vous que vous êtes ? Quel sens donnez-vous à votre vie ? Pour quoi est faites votre vie ? Pour la garder ? Ou pour la donner ? Pour aimer ? Ou pour quoi ?

Amen

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS