• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 14 septembre 2009

Pour quelle raison lisons-nous la Parole de Dieu pendant la messe ?

Posté par diaconos le 14 septembre 2009

Auteur : Jean-Yves Garneau, SSS
directeur de la revue
Prêtre et Pasteur

Pour quelle raison lisons-nous la Parole de Dieu pendant la messe ?

 

La Parole de Dieu insérée dans la liturgie n’a pas uniquement pour but d’être lue et entendue, comprise et méditée. Cet aspect est toujours là, car la liturgie est le lieu de la Révélation de Dieu en Jésus Christ. Ce qui est particulier à l’action liturgique, c’est que la Parole est aussi célébrée. Nous ne sommes pas des hommes et femmes réunis en cercle d’études pour analyser la Bible, pendant la messe. Nous y sommes pour accueillir la Parole en étant conscients que non seulement nous faisons mémoire de cette Parole-là, mais qu’elle est redite par Dieu lui-même et par le Christ lui-même. Dieu parle encore, le Christ proclame encore son Évangile. Il ne s’agit donc pas uniquement de l’histoire. Nous nous référons au passé pour comprendre notre présent.

La Parole proclamée à l’intérieur de la célébration a aussi un but pédagogique. Elle éclaire la foi des gens et invite à une adhésion à toute l’Écriture. Justement, lorsque nous professons notre foi par le Credo, celui-ci englobe l’ensemble de la Bible. « Je crois en Dieu, créateur du ciel et de la terre » rappelle la Genèse. Le résumé de la vie, la mort et la résurrection de Jésus Christ renvoie aux évangiles, et la croyance en la résurrection de la chair et la vie éternelle réfère au livre de l’Apocalypse. La liturgie devient ainsi le lieu de la profession de foi et de l’adhésion à l’ensemble de la Parole, à chaque dimanche.

Enfin, on peut noter la séquence des lectures de la Parole dans la liturgie, qui est différente de l’ordre des textes bibliques. Dans une Bible, on trouve d’abord les livres de l’Ancien Testament, suivis par les quatre évangiles, puis les lettres et les autres écrits. La Bible se présente comme une histoire linéaire, en quelque sorte – le passé d’avant Jésus, la vie de Jésus et « l’après Jésus ». Toutefois, la liturgie fonctionne autrement. On lit l’Ancien Testament en premier. La deuxième lecture provient de l’époque après Jésus, et c’est en troisième lieu qu’on entend les évangiles et la vie de Jésus. La liturgie de la Parole n’est pas organisée historiquement, mais plutôt selon l’importance des textes. C’est l’Évangile, la Parole de Jésus, qui est le sommet. C’est pour cela qu’on se lève au moment de l’Évangile – parce qu’il annonce non seulement la résurrection de Jésus, mais aussi la promesse de notre propre résurrection.

Source : Haute Fidélité, « Comme un livre ouvert », Volume 127, numéro 1, 2009, p. 31.

lwf0003web.gif

  • Article publié sur ce site avec l’aimable autorisation de Monsieur Doane, Bibliste et responsable de la rédaction du site “Interbible.org” . Merci et bonne découverte.

  • Source de l’article, cliquez ici → INTERBIBLE : le portail de la pastorale biblique , site biblique francophone qui propose un temps d’arrêt en compagnie des Écritures Saintes.

Merci à Interbible. org pour cet article.

Publié dans Accueil sur mon blog, Bible, Enseignement, Liturgie | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS