Dieu protège son peuple. (Psaume 125)

Posté par diaconos le 7 octobre 2009

◊ Psaume 125

01 Qui s’appuie sur le Seigneur ressemble au mont Sion : * il est inébranlable, il demeure à jamais.

02 Jérusalem, des montagnes l’entourent ; * ainsi le Seigneur : il entoure son peuple maintenant et toujours.

03 Jamais le sceptre de l’impie ne pèsera sur la part des justes, * de peur que la main des justes ne se tende vers l’idole.

04 Sois bon pour qui est bon, Seigneur, pour l’homme au coeur droit. *

05 Mais ceux qui rusent et qui trahissent, que le Seigneur les rejette avec les méchants !

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés »

—————————————————————————————–

Les pèlerins d’Israël partaient de chez eux pour se rendre à Jérusalem. Ils s’en allaient rendre grâce au Seigneur. En marchant vers Jérusalem aux trois grandes fêtes, ils chantaient des psaumes. Les psaumes des montées préparaient leur coeur à mieux célébrer le Seigneur.

Nous aussi, nous sommes des pèlerins en marche vers la nouvelle Jérusalem. Nous avons besoin de préparer nos coeurs au grand jour où nous arriverons en présence de notre Sauveur.

Ce psaume, qui était chanté lors  de ces pèlerinages, met l’accent sur Dieu comme étant vraiment le meilleur secours, un gardien sans faille qui mérite notre confiance pleine et entière.

Il  est un des psaumes de confiance collective. Ici, la confiance du psalmiste se fonde sur l’oracle du salut (v3).

De la colline du temple de Jérusalem, les pèlerins pouvaient contempler le cercle des collines  qui entoure,  de plusieurs côtés, ce lieu de culte ; ils y voyaient  l’image de la protection dont le Seigneur enveloppe son peuple (v2). Cependant, il y a une faille dans cette défense naturelle et elle est au sud de la ville. C’est par là, qu’à différentes époques, les envahisseurs entrèrent dans la ville.

Le sceptre de l’impie éveille à la fois l’idée de domination et celle de mauvais traitements. Mais le règne permanent du mal est impossible et le psalmiste le crie haut et fort :  « Jamais le sceptre de l’impie ne pèsera sur la part des justes » (verset 3a)

Si nous avons confiance, alors nous sommes plus forts que ces maux.

Le psalmiste demande   au Seigneur de se manifester comme un père bienveillant envers les justes et les fidèles à la conscience droite (v4) . Mais d’autre part, il s’attend à ce que le Seigneur agisse comme le juge juste à l’égard de ceux  et de celles qui ont marché sur le chemin  du mal, dont l’issue finale est la mort (v5).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS