• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 9 octobre 2009

La première épître aux Thessaloniciens

Posté par diaconos le 9 octobre 2009

 

 La première épître aux Thessaloniciens

Pourquoi cette lettre ?

La raison d’écriture de la lettre réside d’une part dans l’insécurité crée par l’absence prolongée de l’apôtre (1Th 2, 17-20) , dans son souci paternel pour la communauté nouvelle (2, 1-12) et la volonté de confirmer ses destinataires dans leur fidélité à l’Évangile (3, 1-10) ; d’autre part la lettre entend renforcer leurs convictions.

Cette lettre aurait été écrite à Corinthe où Timothée se joint à Paul et Sylvain pour sa rédaction. Le séjour à Corinthe a duré 18 mois (entre fin 49 et début 51)«  Paul demeura un an et demi à Corinthe ; il enseignait aux gens la parole de Dieu. » (Ac 18, 11).

À qui fut-elle envoyée ?

Elle a été envoyée aux chrétiens de Thessalonique (Salonique), ville cosmopolite à population très diversifiée. Cette  communauté a été fondée par Paul et ses deux collaborateurs Sylvain et Timothée par la conversion d’un noyau restreint de païens. Paul le leur rappelle  dans sa lettre : « Vous savez bien que nous avons été pour chacun de vous comme un père pour ses enfants. » (1T2,11)

Les membres de l’église de Thessalonique sont d’anciens païens, et non des juifs, et des païens sympathisants de la synagogue.  La lettre a très probablement été envoyée en 50-51. 

Contenu :

  1. Introduction  La préface épistolaire (1)  est une variation des lettres synagogales (2),  et par son contenu 1 Th, se présente comme une lettre pré-apostolique : les concepts apostoliques clés et les grands thèmes apostoliques manquent: justice, croix, loi, péché, La lettre débute par une action de grâce très développée ; elle annonce l’ensemble des thèmes de l’épître. Elle se poursuit par une présentation de l’activité des apôtres, qui a une fonction moins apologétique (3) que parénétique. (4)
  2. Corps de la lettre :

         Le corps de l’épître est encadré par deux demandes des apôtres :

  1. La première demande est que les Thessaloniciens vivent dans la sainteté.
  2.   La seconde demande est un appel à la reconnaissance et à l’édification mutuelle dans la communauté.

           Entre ces deux demandes, les apôtres répondent à une série de questions.

 

 

  • Du point de vue formel, l’épître a une unité rythmique.
  • Du point de vue contenu, elle contient des termes et des formules non pauliniennes.

« Au signal donné par la voix de l’archange, à l’appel de Dieu, le Seigneur lui-même descendra du ciel, et les morts unis au Christ ressusciteront d’abord. Ensuite, nous les vivants, nous qui sommes encore là, nous serons emportés sur les nuées du ciel, en même temps qu’eux, à la rencontre du Seigneur. Ainsi, nous serons pour toujours avec le Seigneur. » (1Th 4, 16-17)

Cette parole a son équivalent dans le mystère de 1 Co 15, 50-58 et de par sa forme on peut la rapprocher de Mc 13, 24-27.

La lettre contient aussi la réponse à trois questions qu’ont peut-être posées les Thessaloniciens.

Deux de ces questions ont trait à la parousie… (4)

  1. Quel sera le sort des trépassés ? La réponse donnée permet d’en comprendre le sens (1 Th 4,17).
  2. 1 Th 5, 1 pose la question complémentaire : si des frères, des sœurs ou des proches, dans ou hors de la communauté, sont décédés avant que n’intervienne la parousie, celle-ci viendra-t-elle effectivement ?

Ces deux questions mettent en doute la crédibilité du message des apôtres.

Les passages (4, 15-16), (5, 1-11),  (4, 18 ) et ( 5, 11) répondent à ces questions.

La lettre apparaît comme une répétition des thèmes de la prédication apostolique. Chacun des enseignements de 1 Th 4,9-5,11 se termine par une recommandation.

Lexique 

(1) Épistolaire : (adjectif) Qui a rapport à l’art d’écrire des lettres.

(2) Synagogale : adjectif

  • Relatif à la synagogue, au culte qui y est célébré.

(3) Apologétique : Partie de la théologie qui a pour but la défense de la religion.

                        [adjectif] Qui comporte une justification, un éloge, une apologie.

(4) Parénétique : relatif à la parénèse, relatif à la moraleDiscours parénétique.

Parénèse : Discours moral ; exhortation à la vertu. (peu usité)

(5) Parousie : Retour du Christ en gloire à la fin des temps, au moment du Jugement dernier.

Lien externe

◊  Première lettre de l’apôtre Paul aux Thessaloniciens : texte intégral

    Cliquez ici → Première lettre aux Thessaloniciens

Publié dans Enseignement, épîtres, L'Église | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS