• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 novembre 2009

Dieu vient nous visiter ! … (Lc 1, 39-45)

Posté par diaconos le 16 novembre 2009

4ième dimanche de l’Avent, année C      –     Couleur liturgique : violet

Lectures pour la messe et quelques commentaires →  Mi 5, 1-4Psaume 79  ;  Épître ; Lc 1, 39-45

                                               Dieu vient nous visiter ! …

Dans sa lettre aux Hébreux, Paul  écrit que Jésus Christ s’est offert à son Père pour accomplir sa volonté. Toute notre vie est prière si nous cherchons à y faire la volonté de Dieu ;  c’est justement en cela que Marie est un exemple pour nous. À l’image de son Fils venu en ce monde pour faire la volonté de son Père, Marie s’est toujours tenue disponible et confiante devant Dieu.

Qu’est-ce que Dieu attend de moi dans mon travail, dans mes loisirs, dans l’éducation de mes enfants, dans mes liens de voisinage, dans ma famille ?

En ce dernier dimanche de l’Avent, l’Église nous donne en lecture la rencontre de Marie avec sa cousine Élisabeth. En fait, ce n’était pas seulement la visite de la cousine, c’était la visite du Seigneur lui-même. «  D’où me vient ce bonheur ? L’enfant lui-même que je porte en moi tressaille de joie ! ». Marie se met à chanter, d’une voix si belle, si pure, que l’écho en retentit aujourd’hui encore dans toutes nos églises :  » Mon âme magnifie le Seigneur et mon esprit se réjouit en Dieu mon sauveur « .

Élisabeth est la première à recevoir dans la joie cette Bonne Nouvelle de la venue du Seigneur, encore porté dans le ventre de sa mère, Marie est celle dont la foi a permis cette merveille : Dieu vient en personne à la rencontre des hommes.

Partageons la joie de ces deux femmes. À l’exemple de la Vierge Marie, préparons-nous aux visites du Seigneur, notamment lors des célébrations eucharistiques.

Par la communion, Jésus vient nous visiter ! Accueillons-le humblement en reconnaissant que nous sommes pêcheurs : « Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéris ».

Nous reconnaissant indignes d’un tel honneur, n’hésitons pas à avouer et confesser nos fautes. Saint Jean-Baptiste demandait cet aveu à ceux qui venaient le trouver pour les préparer ainsi à la venue du Messie. Pourquoi ne pas reprendre cette habitude de la confession pour mieux nous préparer à la visite du Seigneur à l’occasion des grandes fêtes et spécialement à l’approche de  cette fête de Noël ?

Ce qui fait la grandeur de Marie, c’est d’avoir cru et accepté tout ce que Dieu lui a dit. Elle est grande aussi parce qu’elle a toujours été fidèle à ce choix, au jour le jour, dans les choses les plus simples et les plus ordinaires de la vie. C’est avec raison que sa cousine Elisabeth a pu dire : « Heureuse es-tu parce que tu as cru. »

C’est en accueillant la Parole de Dieu dans notre vie que nous parviendrons au bonheur comme Marie, celle qui a cru. C’est le renouvellement intérieur, la conversion du cœur et de l’esprit ainsi que l’ouverture aux autres qui nous feront progresser davantage sur le chemin de la sainteté.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps de l'Avent | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS