• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 23 novembre 2009

C’est Noël : aujourd’hui, un sauveur nous est né.

Posté par diaconos le 23 novembre 2009

Homélie  pour la messe de minuit.

Au coeur des textes bibliques : cliquez ici → Is 9, 1-6  ; Psaume 95  ; Tt 2, 11-14 ; Mc 13, 33-37

Aujourd’hui, un sauveur nous est né.

En cette nuit de Noël, les bergers ont entendu cette grande nouvelle : « Je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, vous est né un Sauveur. Il est le Messie, le Seigneur ».

Ce message  nous concerne tous. Pour l’humanité et pour chacun de nous, ces paroles demeurent une bonne nouvelle et elles sont porteuses de joie et d’espérance. Plus que jamais, nous pouvons chanter et proclamer : « Aujourd’hui, un sauveur nous est né ».

Venez, adorons-le ! Approchons-nous avec joie et gratitude de la crèche de Bethléem où s’est transformé le cours de l’Histoire grâce à la naissance du Rédempteur.
Dieu, créateur du ciel et de la terre,  est celui qui donne la vie à tout ce qui existe dans le monde. C’est entre ses mains que nos vies reposent. Or voilà que ce Dieu devient un petit enfant faible et fragile. Il devient un être totalement dépendant qui ouvre ses bras et qui dit : « Je viens vous aimer. Aimez-moi vous aussi. »

Accueillons le Christ qui s’est fait proche de nous. Beaucoup vivent comme si Dieu n’existait pas ou pire encore comme s’il était un obstacle à supprimer pour réussir son existence. Parmi les chrétiens, certains se laissent attirer par des illusions de bonheur.

Par notre témoignage, nous devons manifester la vérité de Noël ! : Jésus offre à toutes les personnes la joie et la paix qui seules comblent l’attente de tous. Voilà donc cette bonne nouvelle de Noël, la naissance du Sauveur. Et les premiers qui l’ont entendue, ce ne sont pas les spécialistes de la religion,  ni les plus hauts dignitaires de l’époque. Non elle n’est annoncée qu’à des bergers, des exclus qui vivent en marge de la société. C’est d’abord à eux que le message de l’ange est annoncé parce tout l’évangile c’est la Bonne nouvelle annoncée aux pauvres. Jésus lui-même s’est fait pauvre et petit pour mieux rejoindre et mieux aimer les plus pauvres et les plus petits de la terre. Oui, nous devons toujours nous émerveiller devant la crèche car elle nous montre le visage d’un enfant qui nous révèle celui de Dieu Cet enfant est devenu notre Sauveur. Nous sommes invités à l’aimer de tout notre coeur autant qu’il nous aime, autant qu’il aime tous les enfants, tous les adultes et toutes les personnes âgées de notre terre. Aimons-le assez pour accueillir son message et en vivre. Avec lui, l’amour est plus fort que la haine. Cette paix annoncée par les anges la nuit de Noël n’est pas une illusion mais une promesse en train de se réaliser. Mais ce Jésus que nous fêtons en ce temps de Noël ne veut pas nous sauver sans nous. Il compte sur notre participation active.

Voilà ce Noël que nous célébrons dans la joie. N’oublions pas de donner la première place à celui qui est au cœur de cette fête. N’illuminons pas seulement nos maisons mais surtout nos cœurs et nos familles pour être capable d’accueillir le Christ avec foi et amour

Cette fête, c’est d’abord celle de l’amour invincible que nous porte le Seigneur de l’univers. C’est cette joie de Noël et cette espérance que nous sommes invités à partager et à rayonner auprès de tous ceux et de toutes celles que nous croiserons sur notre route.

Amen.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans homélies particulières, Temps de Noël | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS