• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 9 janvier 2010

Vivre le carême, c’est entrer dans la Pâque du Seigneur. (Lc 4, 1-13)

Posté par diaconos le 9 janvier 2010

Premier dimanche du Carême         

Lectures bibliques du jour :  Dt 26 4-10 ; Ps 90 ; Rm 10, 8-13 ; Lc 4, 1-13

Marchons vers Pâques.

Nous voici entrés en Carême : quarante jours nous sont offerts pour nous convertir au Seigneur et nous préparer ainsi à célébrer Pâques dans la joie d’un cœur renouvelé par la prière, le jeune et la solidarité.  

L’évangile de ce premier dimanche du Carême, nous présente Jésus au moment de la tentation dans le désert. Moment capital pour la suite de sa vie publique: ces quarante jours nous dévoilent l’épreuve qui sera au cœur de celle-ci dans les années à venir.    

 Entre les lignes de ce passage de l’évangile de Luc, il nous faut lire le choix pressant qui s’impose de plus en plus à Jésus : recevoir l’appel du Père comme une bonne nouvelle qui le comble et se décider à prendre notre route pour partager cette bonne nouvelle. L’épreuve deviendra cruciale durant  la passion : il sera rejeté parce qu’il s’est fait proche…

 Quarante dans la poésie biblique, vient de quatre qui évoque les points cardinaux, repères des hommes sur la terre. Le nombre quarante a un rapport avec les hommes. Quarante jours passés dans le désert, c’est le temps d’épreuves pour Jésus de choisir d’être fidèle à son Père avec l’aide de l’ Esprit Saint.

 Notre vie entière est tissée d’un temps d’épreuves. Vivre le carême, c’est entrer dans la Pâque du Seigneur. Pendant ce temps, nous sommes invités à être plus attentif à la prière, au partage et au pardon. Efforçons-nous pendant cette période de prendre un peu plus de temps pour prier.  Le Carême est un temps de libération ; il constitue pour tous les chrétiens un temps favorable pour entendre l’appel de Dieu. Le Carême, c’est quarante jours, sans compter les dimanches, pour se retourner vers Dieu, vers les autres, vers soi-même : c’est à dire se convertir. Le Carême, c’est marcher vers Pâques : devenir solidaire de ses proches et d’autres communautés chrétiennes.

Au cours de cette période, nous sommes invités à reconnaître, non seulement en paroles, mais du fond du cœur, que Jésus est le Seigneur. Croire « dans notre cœur » que Jésus est notre Seigneur, c’est le laisser prendre la direction de notre vie.

Dans sa lettre aux Romains, l’apôtre Paul affirme que tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur seront sauvés : « Celui qui, de sa bouche affirme sa foi, sera sauvé » (2ième lecture)

Nous sommes aussi invités à reconnaître, non seulement en paroles, mais du fond du cœur  notre péché : c’est à dire à prendre conscience des blessures que l’on fait volontairement à Dieu, à autrui et à soi-même afin de le dire à Dieu et de lui demander son pardon. C’est un moyen de se libérer de la culpabilité et de s’engager à créer de meilleures relations.

 Répondons à l’appel pressant de l’Église à nous convertir, à écouter attentivement la Parole, à prier et à partager nos biens : nous nous préparerons ainsi à la fête de Pâques. Dans notre paroisse, chaque semaine durant le mois de mars, nous aurons un temps de prière communautaire et de méditation les vendredis 5 , 12 , 19 et 26 mars à 18h00 ; vous êtes également invités à participer plus nombreux, à la messe du mardi à 18h00 , en ce temps de Carême.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Carême, Homélies | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS