• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 10 janvier 2010

Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre ! (Lc 4,1-13)

Posté par diaconos le 10 janvier 2010

01 Jésus, rempli de l’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; il fut conduit par l’Esprit à travers le désert

02 où, pendant quarante jours, il fut mis à l’épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.

03 Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »

04 Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre. »

05 Le démon l’emmena alors plus haut, et lui fit voir d’un seul regard tous les royaumes de la terre.

06 Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m’appartient et je le donne à qui je veux.

07 Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. »

08 Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c’est lui seul que tu adoreras. »

09 Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ;

10 car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l’ordre de te garder ;

11 et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »

12 Jésus répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu. »

13 Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le démon s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé.

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ». 

————————————————————————————————————–

Dessin 1 : Jésus, rempli de l’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; il fut conduit par l’Esprit à travers le désert (Lc 4, 1)

careme1b52c.gif

La tentation est à notre porte quand nous sentons la pression de nos mauvais penchants ou lorsque nous sommes poussés à faire le mal. Jésus n’avait pas nos mauvais instincts, mais l’Esprit saint l’a conduit au désert pour y être tenté. C’est au désert que Jésus a ressenti le plus fortement les suggestions du démon pour le détourner de sa mission.

Jésus, rempli de l’Esprit Saint (verset 1a), a commencé son ministère en se soumettant à une très rude épreuve : quarante jours de solitude et de jeûne (verset 2). Et c’est dans ce lieu hostile que le démon essaya de le déstabiliser et de l’entraîner à commettre la faute…

« Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » (verset 3) – Le démon suggère à Jésus de se prouver à lui-même et aux autres, en faisant un miracle sensationnel, qu’il est le fils de Dieu. C’est la tentation à laquelle Jésus sera soumis toute sa vie, jusqu’au Calvaire : « N’es-tu pas le messie ? Sauve-toi toi-même et nous avec toi. » (Lc 23,39)

La tentation de satisfaire notre faim nous guette tous. … et même plus que notre faim. Dans les pays riches, la nourriture  est abondante et variée. Beaucoup de personnes souffrent de leurs excès de table à un point tel que pour certains, il y a même à craindre de gros dégâts …

À cette première tentation, la réponse de Jésus est claire :  » Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre ! »  Comprenons-nous bien ce message ? Nous avons d’autres besoins que ceux de manger, boire… . (Verset 4) 

La deuxième tentation, que Jésus a subit, symbolise toutes les formes de tentation : c’est la tentation du pouvoir. Cette tentation, Jésus dût la repousser toute sa vie, notamment lorsque ses contemporains voulaient l’entraîner à être le « messie », le libérateur d’Israël contre l’occupant romain. Jésus aurait pu être riche et puissant. Il a préféré être le serviteur de tous : « Le Fils de l’Homme est venu pour servir et donner sa vie » (Mt 20, 27-28). La tentation du pouvoir, c’est aussi la nôtre : dominer, s’imposer, profiter. (versets 5 à 8 )

La troisième tentation de Jésus au désert, ce fut celle que l’on mit devant lui toute sa vie : « Quel signe fais-tu pour que nous croyions ? » (Jn 6,30). Hérode espérait voir Jésus faire un miracle (Lc 23,8).  « Descends de la croix ! (Mt 27,42-43) Et nous, ne continuons-nous pas à demander cela à Dieu dans nos prières ?

Jésus a toujours refusé les moyens spectaculaires  pour sa mission, choisissant les moyens pauvres.  Jésus a obéit à son Père jusque dans l’impression d’être abandonné de Lui : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné«  (Mt 27,46b. Mystérieuse exclamation s’élevant des profondeurs de l’âme de Jésus !  Ce qui cause l’angoisse de Jésus,  il le dit lui-même, c’est le sentiment momentané de l’abandon de Dieu ! Il n’y a rien de plus redoutable dans les expériences de l’âme. Ne nous étonnons pas d’éprouver à notre tour la même tentation, la plus grave et la plus dangereuse de toutes, la tentation de l’abandon de Dieu, la tentation de l’athéisme : « Si Dieu existait, il ne m’arriverait pas cette épreuve ! … Si Dieu existait, il n’y aurait pas toutes ces catastrophes.. , etc…

Cette question du mal dans le monde est la cause de bien des crises spirituelles et de beaucoup d’abandon de la foi (versets 9 à 12).

Ressaisissons-nous car nous croyons que Jésus est à nos côtés, il marche avec nous, il est 100% avec nous. Il a vaincu lui-même cette tentation : il est resté fidèle à son Père, même crucifié.

Liens externes

◊ Étude détaillée du texte et commentaires : cliquez ici →   Jésus est tenté par Satan au désert

◊  Liturgie de la Parole avec des enfants : cliquez ici → La tentation de Jésus

◊  Une histoire biblique racontée aux enfants : cliquez ici → Un moment difficile pour Jésus…

◊  Catéchèse et atelier créatif avec des enfants : cliquez ici →  Les tentations de Jésus

Publié dans Carême, Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Dieu | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS