Veillée de Carême : Dieu te fait prophète

Posté par diaconos le 2 mars 2010

lwf0000web.gifCe lundi 01 mars  2010 à 20 heures précises, dans les doyennés de Couvin, de Florennes et de Walcourt (Belgique), a eu lieu la seconde  des trois veillées de Carême sur le thème “Dieu te fait prophète”. Pour le doyenné de Florennes, cette veillée de prières et de chants rassembla plus de deux cents personnes en la très belle église de Surice, qui, pour la circonstance, était bien chauffée.

Les trois doyennés ont utilisé le même document pour cette liturgie.

Voici un bref aperçu de cette veillée pour le doyenné de Florennes. Après un mot d’introduction , l’assemblée entonna avec  le soutien de la chorale (des choristes venus des différentes églises du doyenné) le chant “Christ aujourd’hui nous appelle ».

Ensuite, un  des prêtres officiants nous introduisit dans le thème :

Dans l’Ancien Testament, les prêtres, les prophètes et les rois sont les trois catégories qui recevaient l’onction d’huile, signe d’une consécration par Dieu. En hébreu, Messiah, en grec »Christos, signifie «marqué de l’onction d’huile».

Jésus-Christ regroupe en lui ces trois fonctions, il est à la fois prêtre, prophète et roi. Ces trois fonctions, il les a accomplies d’une manière parfaite dans !’Esprit Saint. Il n’y a qu’un seul cas dans l’histoire où l’Esprit a été accueilli totalement d’une manière unique, sans déformation ni altération: c’est en Jésus Christ (W. Kasper).

À la suite, l’Église continue sa mission dans l’histoire. «L’Église est, dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est à dire à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain» (Lumen Gentium 1). C’est pourquoi, les chrétiens sont aussi consacrés par leur baptême, d’une certaine manière, comme prêtres, prophètes et rois. Le peuple de Dieu tout entier est relié à la mission de Jésus Christ. Mais ceux qui ont reçu le sacrement de l’ordre le sont d’une manière particulière.

La première veillée nous a rassemblés autour du thème du PRÊTRE. Ce soir, c’est le thème du PROPHÈTE qui nous rassemble et qui nous invite à prier. PROPHÈTE signifie littéralement «celui qui parle au nom de Dieu». Nous connaissons les grands prophètes de l’histoire biblique. Nous connaissons aussi des grands prophètes de notre temps.

Ma!s n’oublions pas que tout baptisé est prophète lorsqu’il accepte de témoigner de sa foi autour de lui et de s’engager à bâtir un monde meilleur.

Pour souligner ce fait, trois prêtres et le diacre du doyenné firent l’onction d’huile sur le front des participants en disant « Rappelle-toi que tu es prêtre, prophète et roi ».

Après un moment de silence, tous adressèrent, d’un seul coeur,  une prière à l’Esprit saint.

lwf0006web.jpg

La deuxième partie de cette veillée fut introduite par un extrait du livre de Jérémie (1, 1-10)

♦ Jérémie, chapitre un (versets 1 à 18)  et commentaires : cliquez ici →  PAROLES DE JÉRÉMIE

Dieu parle. Il parle au jeune Jérémie qui n’est guère assuré dans a parole. Les versets qui ouvrent le livre de Jérémie précisent le temps dans lequel va s’opérer la parole prophétique de Jérémie. Le livre est le récit d’une rencontre entre les paroles du prophète et la parole du Seigneur.

C’est d’abord Dieu qui parle. Une parole constructive : Celui qui s’adresse à Jérémie le connaît, l’a mis à part (consacré) de longue date,. avant même qu’il ne soit conçu! On ne s’autoproclame pas prophète. On est appelé à parler au nom duSeigneur. Jérémie reçoit une parole qui confère d’entrée de jeu une dimension d’intériorité à la vocation du prophète. Nul public ne vient troubler la rencontre, nul effet spectaculaire. C’estd’abord l’affaire de Jérémie et du Seigneur.

Mais, comme dans tout récit de vocation, surgit une résistance. Jérémie objecte qu’il n’a pas le savoir-faire» requis pour être prophète, il se sent incompétent : il est trop jeune pour avoir l ‘autorité de la parole. C’est l’ancien, revêtu de !’expérience de toute une vie, qu’on écoute. Objection recevable pour quelqu’un dont la principale tâche est de parler! Le Seigneur insiste : c’est lui qui prend l’initiative : c’est lui qui appelle et qui envoie.

L’objection ne tient plus, car l’autorité vient du Seigneur, et non de la capacité ou de l’incapacité humaine. D’ailleurs, aussitôt après, un geste symbolique vient confirmer le choix de Dieu.
Avancer la main, c’est un geste de transmission d’un pouvoir. Le Seigneur ne touche pas la tête de Jérémie, mais sa bouche. Jérémie sera prophète. Le don qui lui est fait, c’est celui de la Parole. Jérémie parlera les paroles du Seigneur. La mission, terrible, s’énonce en six verbes. D’abord quatre verbes lourds de
menace et de destruction : déraciner, renverser, ruiner et démolir ;  ensuite deux verbes porteurs d’avenir : bâtir et planter. La vie du prophète sera un devoir lourd et pénible. Jérémie s’en onfessera d’ailleurs plus tard.

Tous chantèrent ensuite quelques couplets du chant « Allez dire aux hommes : le Royaume de Dieu est parmi nous. »

Le diacre lut un extrait de l’Évangile de Jean au chapitre 1, 1-14 . Et après un moment de recueillement dans le silence, la chorale entonna le chant « Tu est passé faisant le bien »

Chant suivi d’une méditation (évoquant l’oeuvre du Christ) sur fond musical. Un lecteur nous présenta un texte de Martin Luther King : « Je fais un rêve aujourd’hui »  (I have a dream »)

La chorale et l’assemblée conclurent cette méditation en chantant « J’ai fait le rêve » de Gianadda.

La troisième partie de cette veillée fut introduite par un extrait du testament de l’Abbé Pierre : La vie, c’est apprendre à aimer !

La chorale et l’assemblée intervinrent à nouveau avec le chant : « À ce monde que tu fais. »

Pour conclure ce troisième volet posons-nous la question : Comment pouvons-nous être prophète aujourd’hui ?

Écoutons ce que nous dit Marie-Hélène,

lwf0007web.jpg

Conclusion et envoi : C’est le moment de demander pour tous nos frères l’amour dont le Seigneur aime.

Vint la prière universelle suivie du NOTRE PÈRE  et de la bénédiction.

Merci à toutes les personnes qui ont collaboré à la préparation de ces soirées de prière communautaire dans nos trois doyennés.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

 

Une Réponse à “Veillée de Carême : Dieu te fait prophète”

  1. Père Jean C dit :

    Merci Michel pour cette veillée. J’ai mis le lien sur mon blog http://dimancheprochain.org
    Les idées lumineuses, il faut les faire connaître.
    Bon carême
    Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS