• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 10 mars 2010

Saint Cyrille de Jérusalem, évêque et docteur de l’Église (+ 386 ou en 387)

Posté par diaconos le 10 mars 2010

cyrildejerusalem.jpg

Source de l’image →   N’aie pas honte  de la croix

Le 18 mars, l’Église fait mémoire dans sa liturgie de saint Cyrille de Jérusalem. Cyrille vint au monde à Jérusalem autour de 315. Il fut ordonné diacre par Macaire en 334. L’évêque Maxime de Jérusalem l’ordonne prêtre en (343 ou 345 ?).   Acasius, métropolitain de Césarée l’ordonna évêque en 348. L’évêque Cyrille de Jérusalem était surtout connu pour sa défense de la foi en la divinité de Jésus Christ. Il fut exilé trois fois au cours de ses luttes contre les Ariens (en 357, 360 et le dernier, le plus long en 367  – il dura onze ans !). Ce n’est qu’en 378, après la mort de l’empereur, que Cyrille put reprendre définitivement possession de son siège, en rétablissant l’unité et la paix entre les fidèles. Il a été réhabilité par le synode de Constantinople en 382. Il nous a laissé des catéchèses baptismales (24), qui nous font connaître comment on préparait les adultes au baptême dans la seconde partie du quatrième siècle.

À quelques exceptions près, ses  catéchèses ont été prononcées dans la basilique du Saint Sépulcre (Jérusalem) et quelques-unes l’ont été dans la rotonde de l’Anastasis. Elles comprennent deux séries :

  1. la première série comprend une instruction préliminaire et dix-huit catéchèses qui étaient adressées aux  catéchumènes candidats au baptême,  qui en avaient  fait la demande avant le début du Carême, espérant  recevoir ce sacrement avec la confirmation et la première communion à la prochaine vigile pascale. Les cinq premières de ses catéchèses traitaient du péché, de la pénitence et de la foi et les autres étaient une explication du symbole baptismal de Jérusalem (Credo primitif)  qui ressemble beaucoup au Symbole de Nicée-Constantinople, encore utilisé dans nos églises.

  2. La deuxième série comprend cinq catéchèses adressées aux nouveaux baptisés ; elle sont plus courtes que les précédentes :  elles expliquent les sacrements reçus à la fête de Pâques…

    1. la première traite du baptême
    2. la seconde sur le même sujet
    3. la troisième traite de la confirmation
    4. la quatrième explique l’Eucharistie
    5. la dernière explique le déroulement de la messe et traite de sa liturgie.

Les écrits de Cyrille de Jérusalem combattent tous les axiomes ariens. Dans ses enseignements, l’évêque Cyrille de Jérusalem confesse que le Christ est le fils de Dieu et qu’il est vrai Dieu (catéchèses 11, 14 et 18)  de même nature que le Père. Il a affirmé dans ses écrits et ses catéchèses la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie.

La pape Léon XIII le proclama docteur de l’Église en 1893.

Extrait d’une catéchèse de Cyrille de Jérusalem sur le Saint Esprit

« L’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. C’est une eau toute nouvelle, vivante, et jaillissante, jaillissant pour ceux qui en sont dignes. Pour quelle raison le don de l’Esprit est-il appelé une « eau » ? C’est parce que l’eau est à la base de tout ; parce que l’eau produit la végétation et la vie ; parce que l’eau descend du ciel sous forme de pluie ; parce qu’en tombant sous une seule forme, elle opère de façon multiforme. [...] Elle est différente dans le palmier, différente dans la vigne, elle se fait toute à tous. Elle n’a qu’une seule manière d’être, et elle n’est pas différente d’elle-même. La pluie ne se transforme pas quand elle descend ici ou là mais, en s’adaptant à la constitution des êtres qui la reçoivent, elle produit en chacun ce qui lui convient.

L’Esprit Saint agit ainsi. Il a beau être un, simple et indivisible, il distribue ses dons à chacun, selon sa volonté. De même que le bois sec, associé à l’eau, produit des bourgeons, de même l’âme qui vivait dans le péché, mais que la pénitence rend capable de recevoir le Saint-Esprit, porte des fruits de justice.

Source :  Catéchèse 18 sur le Symbole de la Foi, 23-25

◊  ◊  ◊

Prions Seigneur, tu as permis que ton Église pénètre davantage les mystères du salut grâce à l’enseignement de saint Cyrille, évêque de Jérusalem ; accorde-nous, par son intercession, de si bien connaître ton Fils que nous vivions plus intensément de sa vie.

Notre Père… Je cous salue Marie… Gloire au Père…

lwf0003web.gif

Liens externes

♦  Biographie de saint Cyrille de Jérusalem : cliquez ici → St Cyrille de Jérusalem

♦ Dans ses catéchèses, Cyrille célèbre : cliquez ici → Saint Cyrille de Jérusalem

♦ Du Pape Benoît XVI →  Saint Cyrille de Jérusalem

♦  Un ouvrage intéressant en ligne  sur la vie et l’oeuvre de saint Cyrille de Jérusalem (235 pages)

Cliquez ici → Saint Cyrille de Jérusalem: sa vie et ses oeuvres  – Auteur :  Gustave Delacroix – 1865

Publié dans Catéchèse, Disciples de Jésus, fêtes religieuses, Histoire, L'Église, Liturgie, Méditation, Prières | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS