• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 11 mars 2010

Deuxième dimanche de Pâques, année C

Posté par diaconos le 11 mars 2010

Deuxième dimanche de Pâques, année C

Références bibliques : cliquez ici → Ac 5, 12-16  ;  Psaume 117  ;  Ap 1, 9-1  ;  Jn 20, 19-31

Suggestion de chants d’entrée : Le Seigneur est ressuscité (I 13) ;  Quand il disait à ses amis ( I 165) ; Seigneur Jésus, tu es vivant (J 16)

Animateur de la célébration : Au nom du Père et du Fils et du Saint- Esprit.

Tous : Amen                        

Animateur de la célébration : Chaque dimanche est pour les chrétiens un nouveau jour de Pâques ; plus que les    autres, ce dimanche garde la trace de l’Événement de la Résurrection et nous demande de mettre notre confiance dans le Christ Vivant.

Béni soit Dieu le Père de Jésus Christ, notre Seigneur, car il a relevé son fils d’entre     les morts et il lui a donné le nom plus haut que tous les noms à la louange de sa gloire !

Tous : Béni soit Dieu, maintenant et toujours !

Introduction par : …………………………………………………………

Laissons-nous pénétrer et vivifier par la vie du Christ ressuscité, semée en nous depuis notre Baptême.

Ce que nous sommes, devenons-le de jour en jour davantage. Ce que nous avons reçu, faisons-le fructifier. Veillons à tenir les promesses de notre Baptême.

Jésus est entré dans une vie totalement nouvelle. Par sa résurrection, il n’est plus soumis aux limites du temps, de l’espace, de l’opacité, de la pesanteur.  Seule, notre foi nous donnera d’accéder au mystère divin de la Résurrection. Seule, notre espérance saura nous encourager à traverser l’épreuve du doute. Seule, notre charité saura faire de nous des ressuscités, pressés d’annoncer la Bonne Nouvelle d’un monde nouveau.

Au soir du premier jour de la semaine, Jésus se tient au milieu de ses disciples et il leur dit : « La paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie ! » frères et sœurs, que notre vie soit dans le Christ ! Nous lui disons : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »

Animateur de la célébration : Implorons la miséricorde du Seigneur : guéris notre incrédulité, fais de nous des   croyants.

Enfants ou lecteurs …

·        Seigneur ressuscité, Dieu de miséricorde, alors que les disciples avaient peur, tu viens et tu te tiens là, au milieu d’eux : Béni sois-tu. Prends pitié de  nous. (Chant)

·        Ô Christ, ressuscité, Dieu de miséricorde, tu montres tes mains et ton côté à tes disciples qui furent remplis de joie. Béni sois-tu. Prends pitié de nous. (Chant)

·        Seigneur ressuscité, Dieu de miséricorde, tu répands l’Esprit sur tes disciples et tu les envoies remettre les péchés. Béni sois-tu. Prends pitié de nous. (Chant)

Animateur de la célébration :     Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous donne de le considérer comme notre Seigneur et notre Dieu et nous conduise à la vie éternelle.

Tous : Amen.

→ On peut prendre un Gloire à Dieu

Gloire à Dieu  (chanté) : ……………………………………………………….

Animateur de la célébration Seigneur notre Dieu, tu nous donnes la joie de ce dimanche en nous associant à la Pâque du Christ. Suscite en nous le désir de le suivre dans la lumière de sa résurrection : Lui qui règne avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Liturgie de la Parole

La première lecture, tirée du livre des actes des apôtres, nous révèle que la foi et la prière des premiers chrétiens faisaient l’admiration de tous et entraînaient les conversions…

Première lecture par…………………………………………..                             (Ac 5, 12-16)

Psaume 117 : lecture par………………………………………………………

sansnomweb2.jpg

La deuxième lecture est tirée du livre de l’Apocalypse de Jean : depuis l’île de Pathmos où il est exilé, l’apôtre réconforte ses frères chrétiens persécutés, en leur rappelant que lui-même a vu le Christ vivant

Deuxième lecture par……………………………………………                         ( Ap 1, 9-19)

Acclamation (verset par un lecteur) : chant par la chorale.

L’animateur de la célébration dit alors :  “De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean”

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à  Jean, chapitre 20, versets 19 à 31

Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie : cliquez ici pour l’homélie →  La miséricorde divine (Jn 20, 19-31)

Credo : chanté ou récité

La prière universelle est introduite par l’animateur de la célébration

Prions avec confiance le Christ ressuscité. Dans sa grande miséricorde, il se tient là, au milieu de nous, afin que, devenus croyants, nous ayons la vie en son nom. 

® : refrain

sansnomweb21.jpg

 

Un  lecteur : ……………………………………………………………

·        Christ ressuscité, tu souffles ton Esprit Saint sur ton Église. Renouvelle sa foi en ta Parole. Qu’elle sache déverrouiller les portes de la peur. ®

·        Christ ressuscité, tu te tiens là, au milieu de notre monde. Donne-nous de te reconnaître vivant, dans l’existence de nos contemporains. ®

·        Christ ressuscité, tu interpelles Thomas pour qu’il devienne croyant. Regarde tous ceux et celles dont la foi vacille et viens à leur rencontre ®

·        Christ ressuscité, tu dis heureux ceux et celles qui croient sans t’avoir vu. Fortifie la foi de notre assemblée. Qu’elle cesse  d’être incrédule et qu’elle devienne croyante. ®

Animateur de la célébration : Dieu notre Père, en Jésus ressuscité, tu nous montres un Dieu de miséricorde. Il vient à notre rencontre, quelles que soient nos résistances, et il nous ouvre le chemin de la foi. Augmente en nous la foi. Par lui qui vit, avec toi et le saint esprit, maintenant et pour l’éternité.

Tous : Amen.

PRIÈRE DE LOUANGE À DIEU

Les refrains se chantent sur la mélodie du psaume 135 de Gelineau (« car éternel est son amour ! »). On y alterne le chant du soliste et de l’assemblée.

Refrain

      Rendez grâce au Seigneur, car il est bon !

Alléluia, alléluia !

Rendez grâce : éternel est son amour !

Alléluia, alléluia !

Que le proclament ceux qui aiment le Seigneur !

Alléluia, alléluia !

 Lecteur ou lectrice : À toi notre louange et notre action de grâce,Dieu notre Père ! Voici le jour que tu as fait pour nous, jour d’allégresse et jour de joie, jour que tu donnes à ton Église ! Voici le jour que tu as fait au matin de Pâquesen relevant Jésus d’entre les morts et en nous le donnant comme notre Seigneur !  Qu’il soit béni, Jésus, en qui toute mort est vaincue !

     Refrain   

  Tu étais mort, tu es vivant à jamais !

Alléluia, alléluia !

Tu chemines avec nous sur la route !

Alléluia, alléluia !

Nous annonçons ta venue dans la gloire !

Alléluia, alléluia !

 Lecteur ou lectrice : Père de Jésus Christ, maintiens dans ton Église le feu de l’Esprit Saint !  À nous qui croyons sans avoir vu, donne en plénitude l’Esprit du Christ ressuscité ! À ceux et à celles qui cherchent dans la nuit,  donne l’Esprit de vérité et de lumière !

Qu’il soit la force de tous les hommes sur les chemins du monde !

Refrain   

         Souffle de vie. Esprit créateur !

Alléluia, alléluia !

Viens, brûle-nous de ton amour !

Alléluia, alléluia 

Conduis les hommes sur la route du Royaume !

Alléluia, alléluia !

 Lecteur ou lectrice :  Qu’à tous nos frères en quête d’espérance, nous annoncions que Jésus est Seigneur et qu’en son nom est le salut !

Qu’aux hommes dispersés par le péché, nous proposions une communion fraternelle dans le corps du Christ ressuscité !

Que toute tristesse soit changée en louange et toute infortune en action de grâce, parce que tu es, toi. Dieu vivant, un Père pour tous les hommes et que tu ne cesses de nous redire ton amour en Jésus Christ, le premier-né de l’univers !

Refrain 

  Gloire à toi. Dieu, notre Père !

  Alléluia, alléluia !

  Gloire à toi, Jésus, notre Sauveur !

  Alléluia, alléluia !

  Gloire à toi. Esprit Saint, notre lumière !

          Alléluia, alléluia !

Animateur de la célébration Confions maintenant à Dieu notre Père nos intentions particulières  et les mains levées vers Dieu, prolongeons notre louange en redisant la prière que nous avons reçue du Christ Jésus.

Notre Père…Chanté ou récité.

L’animateur de la célébration introduit le signe de paix : Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui !

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion.

→ Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi :

Animateur de la célébration : Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Agneau de Dieu chanté par la chorale.

Animateur de la célébration : Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! … “Saisi de pitié” pour les pécheurs que nous sommes, il est allé jusqu’au bout de l’amour : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Communion   (éventuellement)

Chant pendant la  communion : selon votre choix

Prière de conclusion présentée par…………………

      Nous t’en prions, Dieu tout-puissant : que le mystère pascal ne cesse jamais d’agir en nos cœurs et de rayonner dans nos vies. Nous te le demandons, par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen

  (Pas de bénédiction à donner ici !) Que Dieu tout-puissant nous bénisse : le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Amen ! (Chaque fidèle fait le signe de la croix)

Allons, dans la paix du Christ !

Tous : nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège).  

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

 

Publié dans A.D.A.L., Liturgie, Prières, Temps pascal | Pas de Commentaire »

« Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres » (Jn 13,34a)

Posté par diaconos le 11 mars 2010

Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres

Dans cet extrait de l’Évangile de Jean,les derniers mots de Jésus à ses disciples au cours de la dernière Cène ont été justement appelés son testament spirituel. Jésus ne donne pas à ses disciples une dernière série de préceptes ou de recommandations détaillées concernant ce qu’ils devront faire ou ne pas faire. Ainsi lorsqu’il nous dit :  « Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres » (Jn 13,34a), cela a un sens doctrinal : il s’agit beaucoup plus d’une mission que d’un commandement.

Nous aimer les uns les autres est la mission que nous avons reçue de Jésus.  Et c’est par là que les gens saurons que nous sommes ses disciples ;  c’est ainsi que nous serons ses témoins. « Si nous nous aimons les uns et les autres alors Dieu demeure en nous » (1 Jn 4,2)

Jésus a dit également :  « Si vous m’aimez, vous observerez mon commandement, et mon père vous aimera ;  nous viendrons et nous ferons chez-vous notre demeure. «  (Jn 14,23)

Oui, chers amis, chères amies, l’amour véritable est une présence réelle de Dieu ! Nourrir, vêtir, visiter, soigner ceux et celles qui vivent des moments difficiles (maladie, perte d’emploi, précarité, abandon…), c’est rencontrer Jésus qui est présent en ces personnes qui ont besoin de moi et que je sers. (Mt 25, 31.46)

Et Jésus d’insister :  » Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns, les autres »  (Jn 13, 34b)

Aimer comme Jésus ! C’est se mettre aux pieds de ses frères pour leur laver les pieds, geste du plus humble service. Jésus fit ce geste à ses disciples le soir du Jeudi Saint où il  nous  a dit l’essentiel. Si vous voulez devenir vraiment son disciple,  il faut faire comme lui, le Maître : laver les pieds de vos frères. Ce qui veut dire que l’amour fraternel se traduit concrètement par le service. Et deux séries de Paroles de Jésus, les Béatitudes et le Jugement dernier, mettent les points sur les « i » : servir Dieu, servir le Christ, c’est servir les pauvres.

Le signe auquel on reconnaît les disciples de Jésus n’est pas seulement la messe. « Ce qui montrera à tous que vous êtes mes disciples, nous dit, avec autorité,  Jésus, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres « 

Donner à boire  à l’assoiffé,  à manger à l’affamé, un vêtement à celui qui ne peut en acheter car trop pauvre, faire une visite d’amitié à un malade…,  c’est aimer en vérité, c’est rencontrer Dieu lui-même !

Les exigences d’un tel amour peuvent nous sembler démesurées et nous laisser dans le désespoir : jamais nous n’y arriverons !

 » Comme je vous ai aimés, aimez vous les uns et les autres » – Jésus dis à chacun, à chacune : Parce que Moi, je t’aime, et que je te donne l’amour infini de mon Père, laisse-toi aimer comme un enfant qui se laisse prendre dans les bras de sa maman et de son papa. Viens vers moi. Si tu viens vers moi, je pourrai déverser en toi la puissance de l’Amour même qu’est Dieu. Ainsi tu trouveras la force d’aller au delà de tes capacités et tu pourras, jour après jour, apprendre à aimer les autres, comme moi je t’aime.

Oui, Seigneur, je veux venir vers toi, car tu as les Paroles de la vie éternelle.

Amen.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS