• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 6 avril 2010

Être un en Dieu ! (Jn17, 20-26)

Posté par diaconos le 6 avril 2010

Homélie pour le 7ième dimanche de Pâques , année C

Textes bibliques →     Ac 7, 55-60 ; Ps 96 ; Ap 22, 14.16-20 ; Jn 17, 20-26

Être un en Dieu !

Dans la cour de récréation, trois gosses discutaient : « Mon papa à moi,  il est fort ! … tu verrais ça !  » dit le premier.

 » Et le mien, il est très intelligent, très savant… c’est un ingénieur à la centrale nucléaire de Tihange.. », répond le deuxième.

Le troisième d’ajouter :  » Le mien, il a plein de décorations… c’est un officier, un soldat de la caserne de Flawinne : lui et ses compagnons d’armes, travaillent avec la KFOR pour construire la paix dans des régions troublées. »

Vous avez tous entendu, ces discussions de gosses où chacun, en parlant de son père, essaie de renchérir sur le copain pour avoir une raison d’être encore plus fier que lui de son père, fier d’être le fils d’un tel père.

Jésus, Lui n’a pas voulu se réserver de façon exclusive sa gloire de Fils de Dieu, la gloire, la fierté d’avoir Dieu Lui-même pour Père : Il a voulu, dans toute la mesure du possible, nous associer à cette gloire, à cette fierté, comme Il veut nous faire communier à l’amour que le Père a pour Lui.

Il veut que nous communiions à la joie qu’Il goûte auprès du Père : « Père, je veux que là où Je suis, ceux que tu m’as donnés (les disciples d’abord, puis les autres croyants)  s’y trouvent avec Moi… Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée… Je leur ai révélé ton Nom (ton nom de Père) pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux ! ».  (Jn 17, 24-26)

Voilà ce que Jésus demande pour nous tous, les croyants, dans cette prière d’action de grâces, après la première de toutes les messes, le Jeudi Saint.

Quel honneur ! Quelle gloire ! Quelle chance : avoir Dieu Lui-même comme Père.  C’est la gloire, la fierté de Jésus-Christ, c’est la nôtre,  puisqu’il a bien voulu nous faire participer à sa divine filiation.

Communiquer est essentiel à l’être humain. Quel est le sens de cette communication dans le  plan de Dieu ?

Jésus a envoyé ses disciples communiquer son message à toutes les nations. Et l’Évangile d’aujourd’hui est le plus bel exemple de la communication de Jésus : sa communication avec son Père, d’abord, dans sa prière lors de la dernière Cène, partagée ensuite avec ses disciples durant ce même repas.

 Ces « communications » de Jésus avancent autour de deux thèmes : celui de l’amour et celui de l’unité. Ces deux thèmes sont reliés l’un à l’autre et ils sont inséparables.

La vocation ultime de toute l’humanité est d’être une en Dieu : « Qu’eux aussi soient un  en nous,  afin que le monde croie que c’est toi qui  m’as envoyé »            (Jn 17, 21b)

Il n’y a pas d’amour et il n’y a pas d’unité sans communication, sans partage. L’unité est d’abord  partage et réciprocité. »Vous en moi et moi en vous » :  C’est l’objet de la prière de Jésus pour l’unité de ses disciples.

Comment croire  que la mort du Christ puisse rassembler dans l’unité, autour du Père, les enfants de Dieu dispersés, si les quelques-uns regroupés dans l’Église ne sont pas déjà unis ?

Quel spectacle offrons-nous dans nos familles, nos équipes, notre communauté chrétienne : celui de gens unis dans le même amour, le même respect des autres et de leur personnalité ou celui de gens profondément désunis ?

Tout ce qui favorise l’unité, la coopération, la compréhension et l’amour entre les individus, les groupes et les nations, vient de Dieu et tout ce qui crée ou entretient les divisions, la méfiance, la peur, la confrontation vient du démon.

L’unité nous oriente toujours vers le respect des autres. Elle est l’œuvre de l’Esprit- Saint. Ô Dieu, Notre Père, rassemble-nous dans l’unité et rends-nous accueillants à ta Parole !

Amen.

lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS