• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 18 avril 2010

C’est vous qui en êtes les témoins. (Lc 24, 46-53)

Posté par diaconos le 18 avril 2010

◊  Lectures bibliques et commentaires : cliquez ici → Ac 1, 1-11Psaume 46   ; 1Ép1, 17-23Lc 24, 46-53

C’est vous qui en êtes les témoins.

L’évangéliste Luc est le seul à nous avoir donné une description de l’Ascension.  Les trois autres évangélistes ne séparent pas le moment de la résurrection de celui de l’entrée définitive de Jésus dans la gloire du Père.

En peu de mots l’évangéliste nous rapporte ce fait : « Jésus ayant amené ses disciples vers Béthanie, il leva les mains pour les bénir  et il se sépara d’eux et fut emporté au ciel.

De quel ciel s’agit-il ? En même temps, d’autres questions surgissent : Ceux qui sont morts, où sont-ils ? Que sont-ils devenus ? Y a-t-il une vie après la mort ? Les évangiles nous parlent de la Vie éternelle. Qu’est-ce que cela signifie pour nous aujourd’hui ?

Le récit de l’Ascension nous apporte un éclairage nouveau par rapport à toutes ces interrogations. Il ne faut pas le recevoir comme un reportage sur la manière dont les choses se sont passées. Le plus important c’est le message que nous transmet l’évangéliste Luc : le Christ est passé de ce monde à son Père. Il est glorifié. « Il est assis à la droite de Dieu. »

La Résurrection, L’Ascension et la Pentecôte sont les trois forces d’un même et unique mystère : c’est dès sa résurrection que Jésus entre dans la gloire du Père et s’assied à sa droite selon notre Credo.

En ce jour de l’Ascension, le ciel  s’est ouvert pour le retour de Jésus vers son Père. Voilà une image très belle. Mais ce qu’il faut y voir c’est surtout une bonne nouvelle porteuse d’espérance pour le monde. Jusqu’à présent, on croyait que la vie des hommes s’arrêtait avec la mort ; or voilà que par sa résurrection et son ascension, Jésus fait une brèche ; il nous a ouvert un passage. Il est entré le premier dans le monde de Dieu pour nous entraîner à sa suite. Il l’avait annoncé aux siens : « Je pars vous préparer une place… je veux que là où je suis, vous soyez vous aussi. »

La bénédiction  que Jésus donna à ses disciples  avant de les quitter  est son ultime geste ; un geste que chaque célébrant  refait à la fin de la messe, levant la main pour nous bénir au nom de la Sainte Trinité, Père, Fils et Esprit Saint.

« Jésus s’étant séparé de ses disciples, ils retournèrent à Jérusalem, remplis de joie et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu. »  Tout un symbole, un culte nouveau.

Cette certitude de notre foi  que le Christ est près de Dieu nous remplit-elle de joie ?  Joie de la victoire du Christ sur la mort et le péché ; en son nom, le pardon des péchés est une réalité. Joie d’être appelés les témoins de cette victoire que Jésus veut faire partager à chaque personne. Joie de savoir qu’il nous donne chaque jour l’Esprit de force qu’il nous a promis.

Nous sommes tous rappelés à nos responsabilités. Comme les apôtres, nous sommes envoyés dans le monde pour témoigner de l’espérance qui nous anime.

Amen.

lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, homélies particulières, Temps pascal | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS