Simon, j’ai quelque chose à te dire ! (Lc 7, 40a)

Posté par diaconos le 13 mai 2010

De l’Évangile de Luc au chapitre sept

36 Un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table.

37 Survint une femme de la ville, une pécheresse. Elle avait appris que Jésus mangeait chez le pharisien, et elle apportait un vase précieux plein de parfum.

38 Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, à ses pieds, et ses larmes mouillaient les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et y versait le parfum.

39 En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. »

40 Jésus prit la parole : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. »

41 Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante.

42 Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait rembourser, il remit à tous deux leur dette. Lequel des deux l’aimera davantage ? »

43 Simon répondit : « C’est celui à qui il a remis davantage, il me semble. — Tu as raison », lui dit Jésus.

44 Il se tourna vers la femme, en disant à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré chez toi, et tu ne m’as pas versé d’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux.

45 Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis son entrée, elle n’a pas cessé d’embrasser mes pieds.

46 Tu ne m’as pas versé de parfum sur la tête ; elle, elle m’a versé un parfum précieux sur les pieds.

47 Je te le dis : si ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, c’est à cause de son grand amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. »

48 Puis il s’adressa à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. »

49 Les invités se dirent : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? »

50 Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »

lwf0003web.gif

Simon était un pharisien qui avait des principes religieux très élémentaires. Pour lui, le monde était divisé en deux : les bons et les pécheurs. Les bons sont les personnes qui obéissent strictement à la Loi de Moïse et les pécheurs sont celles qui commettent des fautes contre cette Loi. Selon lui, Dieu aime les bons et pas les pécheurs : il s’écarte d’eux.

Lui, Simon, se considère comme bon car, comme tout pharisien respectueux de la Loi de Moïse, il s’écarte des pécheurs.

En se laissant approcher et toucher par cette pécheresse, Jésus, selon la loi juive, contracte une impureté rituelle, ce qu’il aurait pu éviter s’il était prophète, pensa Simon : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse » (Lc 7, 39b)

Tu peux comprendre la réaction de Simon lorsque cette femme pécheresse entra chez lui pour approcher Jésus.

Jésus s’était allongé comme les autres convives autour de la table, selon la coutume des gens riches. C’est pour cela que la femme arriva par derrière et versa du parfum sur ses pieds.  (verset 38)

Jésus réagit en inventant une petite histoire dans le but de piéger la réflexion de Simon (versets 40 à 42). Simon, en toute logique répondit .  » C’est celui à qui il a remis davantage, il me semble. » (verset 43a)

Et sa réponse l’entraîna à approuver l’attitude miséricordieuse de Jésus à l’égard de cette femme :  « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! » (verset 50)

Ainsi l’amour est-il tout à la fois la conséquence et la cause du pardon de Dieu. Mais Jésus qui éveilla l’amour dans le coeur de cette femme et qui lui pardonna en même temps  ses fautes est plus qu’un prophète : « qui est cet homme qui va jusqu’à pardonner les péchés ? » (verset 49)

Ce récit nous concerne tous. Quel regard portons-nous sur les autres ? Quelle attention portons-nous à  l’étranger, à l’exclu, au  S.D.F. de notre quartier, au drogué…   ? Efforçons-nous de racheter nos fautes par un plus grand amour de Dieu et des personnes  que nous approchons. Aimons plus pour être pardonnés et goûtons le pardon pour aimer davantage.

lwf0003web.gif

Dessin : Cette femme a mouillés de ses larmes les pieds de Jésus  et les a essuyés avec ses cheveux. (Lc 7, 44b)

114dweb.gif

lwf0003web.gif

 ♥ Aimes-tu dessiner ?

  • Clique sur le dessin pour le voir plus grand, l’imprimer et le colorier.

  • Souhaites-tu montrer ton dessin dans la rubrique “Page jeunesse”, et y faire figurer ta photo, signaler ton âge et ta localité ? Il te suffit de me les faire parvenir par courrier à l’adresse suivante : Diacre Michel Houyoux, 67 rue de la Station  – B 5621  Morialmé (Belgique) ou par e mail en “document attaché” à l’adresse : “michel.houyoux@base.be” . Fais-toi aider par un membre de ta famille si tu n’en sors pas. Tu peux y mentionner ton prénom, ton âge, ta localité (pays ?) et aussi un petit commentaire en rapport avec le thème proposé. Avec un peu d’imagination, tu peux réaliser de jolis dessins. Pour voir les dessins en plus grand, clique deux fois dessus.

  • Aimerais-tu colorier d’autres dessins bibliques ? Dans la colonne de droite, sous le titre “Catégories”, clique sur le titre “Dessins et Bible” et choisis ceux que tu aimes colorier.

Diacre Michel

Liens externes

◊  Liturgie de la Parole avec des enfants → Demande de pardon

◊ Fête dans la maison de Simon le pharisien →   Jésus pardonne à la pécheresse

◊  La femme pardonnée → Parfums et larmes – Bible Service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS