Ne vous trompez pas de but ! (Lc 12 13-21)

Posté par diaconos le 12 juillet 2010

18ième dimanche ordinaire C

Lectures bibliques et commentaires → Eccl. 1,2 ; 2, 21-23   ;  Psaume 89Co. 3, 1-5.9-11  ;  Lc 12, 13-21

Ne vous trompez pas de but !

Frères et sœurs, les lectures de ce jour vont toutes dans le même sens : « Ne vous trompez pas de but ! L’essentiel n’est pas le service de l’argent et du profit, c’est le service de l’homme. » C’est la vie de l’homme qui est la première et non la richesse ! Cette vie ne dépend pas des richesses. (Lc 12, 15b) Et Jésus va le montrer  en nous racontant une parabole. Le riche propriétaire terrien dont parle l’Évangile présente les signes extérieurs de la richesse. Ses terres avaient beaucoup rapporté, son principal, et unique souci, est de savoir où il va pouvoir entreposer son blé, son huile et son vin car ses entrepôts étaient devenus trop exigus.

Il a donc deux objectifs : agrandir ses dépendances et profiter au maximum de ses  abondantes récoltes. Son idéal de vie est à la hauteur de sa table, de son lit ou de son fauteuil : « Te voilà avec des réserves en abondance.  pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence !  » (Lc 12, 19) Cet homme, de la parabole, est un bel exemple du parfait matérialiste : il croit  fermement au bonheur par la matière et Jésus le stigmatise d’ailleurs en soulignant son égoïsme  qui a au moins le mérite d’être franc : « Moi…Moi…Je …Je…Je…Je ferai…je démolirai…je construirai…mes récoltes…mes greniers…mon blé…moi-même.

Mais Dieu lui dit : « Tu es fou ! Cette nuit même, on te redemande ta vie. Et ce que tu as mis de côté qui l’aura ? »  (Lc 12, 20) Non seulement, il n’a pas la sagesse  de prendre la mesure de ses jours, comme dit le psalmiste (Psaume 89) mais il a construit sa vie sur l’accumulation des richesses, acquises par son âpreté au gain, dont il n’est pas du tout sûr de profiter.

 quoi bon amasser ce que l’on n’emportera pas ? Il faut être un jour ou l’autre assez intelligent pour le comprendre ! L’âpreté au gain ne va pas sans conséquences désastreuses. Ainsi, par exemple, combien de gens sacrifient tout, équilibre, famille, bonheur présent pour acquérir les moyens d’être heureux demain, si demain il y a ?

Pour l’Ecclésiaste (première lecture),  c’est peine perdue que d’amasser des richesses qui seront dépensées par un autre. L’expérience confirme que bien souvent une génération dépense ce que la précédente a amassé laborieusement.

Fou ! Insensé ! Tous les calculs du riche se révèlent tragiquement faux. Il s’était complètement trompé : la richesse ne donne pas le vrai bonheur…il n’y a pas de lien entre l’abondance des biens temporels et la vraie sécurité ! La vie d’un homme ne dépend pas de ses richesses. La Bible ne cesse d’opposer le fou à l’homme sensé et par cette parabole, Jésus aussi veut faire comprendre que c’est manquer d’intelligence que de ne pas savoir discerner les vrais biens, le vrai sens de la vie.

Dieu est le bien suprême, et la sagesse consiste à situer toute chose dans cette perspective. La vraie réussite d’une vie en dépend !

.Dans sa lettre aux Colossiens, Paul invite ceux-ci à « Recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ…Le but de votre vie est en haut et non pas sur terre. » (Deuxième lecture). Faire cette démarche, c’est découvrir ou redécouvrir le vrai sens de la vie

« Fou », le riche qui réduit son horizon à la terre, à ses récoltes, ses greniers, son ventre. Frères et sœurs, la vie de l’homme ne s’achève pas sur cette Terre. Cependant, ne faussons pas la pensée de Jésus : la richesse n’est pas mauvaise en soi. L’argent peut devenir bon, s’il n’est pas uniquement pour soi-même.

En résumé, cette page de l’Évangile selon  Luc, est un plaidoyer pour l’ouverture du cœur. Si le riche avait su engranger le trop plein de ses greniers dans la main des pauvres, il aurait vu s’agrandir son cœur et ainsi devenir « riche en vue de Dieu ». (Lc 12, 21b)  Et nous, pour « être riches, en vue de Dieu », quelle conversion avons-nous à faire : disponibilité de vie, don de nous-mêmes, respect des plus pauvres, visiteurs de malades, bénévoles dans des actions au profit des plus démunis, des sans abris,  des immigrés, des abandonnés, etc…?

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS