Le pauvre Lazare et le mauvais riche (Lc 16, 19-31)

Posté par diaconos le 31 août 2010

De l’Évangile de Luc au chapitre seize

19  Il y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. 20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies. 21 Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c’étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies. 22 Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. 23 Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; il leva les yeux et vit de loin Abraham avec Lazare tout près de lui. 24 Alors il cria : « Abraham, mon père, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l’eau le bout de son doigt pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. » 25 Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : « Tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur. Maintenant il trouve ici la consolation, et toi, c’est ton tour de souffrir. 26 De plus, un grand abîme a été mis entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient aller vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne vienne pas vers nous. » 27 Le riche répliqua : « Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. 28 J’ai cinq frères : qu’il les avertisse pour qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de torture ! » 29 Abraham lui dit : ‘Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent ! 30 Non, père Abraham, dit le riche, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.’ 31 Abraham répondit : ‘S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.’ »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ». 

◊  ◊  ◊

Avant propos 

Cette histoire (parabole)  nous parle du fossé qui sépare les riches des pauvres. Ceux et celles   qui  acceptent cette situation se retrouveront à jamais de l’autre côté. ( versets 23 à 26)

Les riches qui restent sourds à la détresse resteront enfermés sur eux-mêmes et les pauvres franchiront les portes de la vraie vie, celle du Paradis.

Un abîme sépare le riche dans sa fournaise (en Enfer)  de Lazare (verset 26). Cet abîme, c’est le riche lui-même qui l’a creusé au cours de sa vie, alors qu’aveuglé par sa richesse il n’avait pas remarqué à sa porte le pauvre qui souffrait. Personne ne l’avait-il  averti des conséquences de son insouciance ?

lepauvrelazareetlweb.gif

L’Évangile ne dit pas quel péché a condamné le riche à l’Enfer. Son péché, c’était de ne pas voir Lazare couché devant sa porte. C’est la perversion de son esprit qui l’a conduit en Enfer et particulièrement lorsqu’elle lui inspirait haine et mépris pour toutes les personnes qui réclamaient les exigences de la justice, telles que Moïse et les prophètes (verset 31)

La rencontre avec Dieu passe par la rencontre avec les plus démunis. 

 Et dans notre monde actuel…

Source de l’image : cliquez ici → Que dit la Bible sur le partage et la pauvreté ?

zrnh0gw7.jpgLes « Lazare » de notre époque sont une multitude ; ils s’appellent le quart-monde. Les pays les plus puissants et les minorités privilégiées se sont emparés de la table à laquelle tous avaient droit : les industries nationales et les sources d’emploi sont systématiquement détruites par la mondialisation des échanges commerciaux  affranchis de toute morale sociale ainsi que par  la délocalisation  d’entreprises vers des pays où les salaires accordés aux travailleurs sont scandaleusement bas.

Conséquence de cette politique : Ils sont des centaines de millions de « Lazare » qui s’enfoncent dans la désocialisation jusqu’à ce qu’ils meurent de misère, ou par la violence née d’une vie déshumanisée (actions terroristes, assassinats, Car Jacking, enlèvements, attaques à main armée…).

Les « Lazare » de nos grandes villes vivent dans   les couloirs de nos métros, des maisons insalubres, des abris de fortune et dans les pires des cas parmi les décombres et les immondices : ils deviennent des prostitués, des pickpockets…,

→ jusqu’à qu’une mort prématurée leur permettent de trouver quelqu’un qui les aime, en compagnie d’Abraham et des anges (verset 22)

087dweb.gif

 

En résumé

♦ Cette parabole nous rappelle les exigences de l’amour du prochain.

Il  n’y a qu’un seul commandement nous dit le Christ: « Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. (Jn 13, 35)

♦ Cette parabole nous enseigne aussi l’importance unique de la Parole de Dieu.

Seule cette Parole pouvait convertir les frères du riche et les sauver.  (verset 29)

  Ne restons pas aveuglés par nos richesses : richesses matérielles, culturelles, de nos amis ou relations, spirituelles, alors que nous croisons tant de pauvres dans la rue !

Lazare dans notre monde, aujourd’hui, c’est plus de 66% de l’humanité qui sont couchés sur le seuil de notre porte.

Si vous avez en suffisance de la nourriture  jusqu’à la fin de cette semaine, vous êtes certainement riche par rapport à celui qui ne sait pas encore s’il mangera ce soir.

  • En soulignant la situation dramatique  du riche, cette parabole  insiste sur l’urgence des choix à faire. Demain il sera trop tard !

Quels gestes concrets peux-tu faire pour apporter ton aide ?

Sans orgueil, sans sectarisme, mais plein d’estime et de compréhension porte secours à ton frère en détresse.

lwf0003web.gif

Liens externes

◊  Catéchèse familiale → Parabole du riche et du pauvre Lazare

◊  Liturgie de la Parole avec des enfants → Il y avait un riche…

◊  Fiche de liturgie → église catholique du Var :  26° dimanche ordinaire

◊  La bible pour enfants raconte → Histoire du pauvre Lazare et de l’homme riche

Publié dans Bible, Catéchèse, DESSINS ET BIBLE, Dieu, Histoire, Méditation, Page jeunesse, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Renversement de situation… (Lc 16, 19-31)

Posté par diaconos le 30 août 2010

Lectures bibliques et commentaires →   Am 6, 1a.4-7Psaume 145  ;   1 Tm 6, 11-16  ;  Lc 16, 19-31

Renversement de situation…

Dans la première lecture, le prophète Amos dénonce ceux et celles qui, en un moment de prospérité, se contentent de vivre dans le luxe sans se soucier du sort des plus pauvres. La richesse insolente des uns est une insulte à l’égard de ceux et de celles qui sont obligés de compter sans cesse pour vivre ou qui sombrent chaque jour, un peu plus, dans la misère et le manque de nécessaire. Sur ce fond de disparités sociales, la parabole de l’évangile de ce dimanche annonce un renversement  de situation dans l’au-delà. Cette révélation mérite notre extrême attention : ce que nous vivons aujourd’hui a un retentissement éternel.

La parabole de l’Évangile met en scène un riche qui se goinfre, vautré dans son bien-être et en face de lui un malheureux dans un état de délabrement extrême. Ce riche ne voit pas le pauvre, il ne lui prête aucune attention ; il l’ignore purement et simplement comme s’il n’existait pas à ses yeux ! Il n’a pas vu, donc il n’a pas aimé et le comble dans cette parabole, c’est que c’est le chien qui voit le pauvre puisqu’il lèche ses plaies !

L’indifférence de ce riche à l’égard de ce malheureux est une attitude extrêmement  grave, car elle rend totalement insensible et imperméable à l’autre par conséquent son indifférence l’éloigne de Dieu qui se fait proche de ceux et de celles qui souffrent.

Le drame de ce riche est de ne penser qu’à lui : son avoir, ses vêtements, sa boisson et sa nourriture occupent totalement son esprit. En lui, il n’y a pas de place pour les autres et en particulier pour Lazare.

Les richesses ont ceci de particulier : elles  rendent aveugle et indifférent à la misère d’autrui  et ce terrible fossé d’incompréhension  semble devoir se continuer dans l’éternité avec cette fois un renversement de situation : le pauvre est dans la joie de Dieu et le riche est rongé par le feu du regret et entre les deux un nouvel abîme, un fossé infranchissable.

Ce grand abîme n’a pas été creusé par Dieu mais bien par l’égoïsme de ce riche. Attention ! Nous voilà avertis ! Cet abîme est creusé par la méchanceté des hommes et il entre avec nous dans l’éternité. Ce fossé sera t-il comblé un jour ? Il ne peut l’être que par Dieu, laissons à sa Miséricorde infinie le soin de trouver le moyen de sortir le mauvais riche de son mauvais pas !

L’égoïsme des nantis  creuse d’avantage le fossé entre riches et pauvres et si rien n’est fait, tout le monde court à la catastrophe, y compris ceux et celles qui aujourd’hui jonglent avec l’argent. Et ce fossé se creusera aussi, comme dans la parabole, pour l’éternité, ne l’oublions pas ! Nous serons jugés avant tout sur nos fautes d’omission : « J’avais faim et tu ne m’as pas donné à manger »

Écoutons les conseils du riche de l’Évangile qui nous crie : « Ne faîtes pas comme moi,  durant votre court séjour sur la Terre, vous préparez votre place dans l’éternité. Des fautes vous en ferez encore et encore, mais n’oubliez pas que l’aumône couvre une multitude de péchés et si vous n’êtes pas spontanément généreux, pensez, au moins, un peu à vous, à votre avenir éternel. »

Voici quelques pistes de réflexion…

  •   AIMER, C’EST VOIR
  • Méfions-nous des alibis que nous trouvons pour ne pas ouvrir notre porte-monnaie.
  • Heureux qui s’appuie sur le Seigneur son Dieu :   il garde à jamais sa fidélité » (Ps 145, 5a)

Amen.

lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps ordinaire | 1 Commentaire »

Bravo pour l’esprit de décision ! (Lc 16, 1-13)

Posté par diaconos le 28 août 2010

01 Jésus disait encore à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu’il gaspillait ses biens.

02 Il le convoqua et lui dit : ‘Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires.’

03 Le gérant pensa : ‘Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n’ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte.

04 Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m’accueillir.’

05 Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : ‘Combien dois-tu à mon maître ? -

06 Cent barils d’huile.’ Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.’

07 Puis il demanda à un autre : ‘Et toi, combien dois-tu ? – Cent sacs de blé.’ Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu, écris quatre-vingts.’

08 Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge : effectivement, il s’était montré habile, car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.

09 Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.

10 Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est trompeur dans une petite affaire est trompeur aussi dans une grande.

11 Si vous n’avez pas été dignes de confiance avec l’Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable ?

12 Et si vous n’avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera ?

13 Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second ; ou bien il s’attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ». 

◊   ◊   ◊

Un homme riche avait un gérant dont les malversations lui furent dénoncées (verset 1). Il le convoqua et lui demanda de rendre les comptes de sa gestion  et le releva de son poste (verset 2).

Quelle situation désespérée pour ce gérant malhonnête, qui ne voit pas comment se convertir à un autre métier (verset 3).

Le gérant, renvoyé sans indemnités, examina alors les divers partis qu’il lui restait à prendre, et reconnut que le meilleur serait de s’assurer des amis qui le recevraient dans leurs maisons. Il fit venir les débiteurs de son maître et leur demanda d’écrire de nouveaux billets, sur lesquels leurs dettes furent réduites dans des proportions diverses. (versets 3 à 7) 

Il a agit avec audace et rapidité. « Bravo, s’écrie Jésus, pour cet esprit de décision !  » (verset 8a) Mais ce gérant vient de voler honteusement son maître !

 Remarquez que Jésus n’a pas dit bravo pour l’escroquerie

Il a dit  bravo pour l’esprit de décision.

Jésus proposa cette histoire (parabole) en exemple à ses disciples pour leur faire comprendre qu’ils sont, pour la prudence, inférieurs aux enfants de ce siècle (verset 8).

Conseil donné aux disciples

Vous-mêmes, vous êtes-vous décidés aussi rapidement pour…

saisir la grâce de la conversion qui vous est offerte ?

131eweb.gif

 Pour vous aussi le temps presse, bientôt il sera trop tard ! 

◊ Voulez-vous un exemple concret de conversion à faire ? 

  • Votre argent dont vous risquez toujours de faire un si mauvais emploi, qu’attendez-vous pour vous en dépouiller au service des pauvres. Vous hésitez ? N’avais-je pas raison de dire :  « Bravo pour l’esprit de décision ?

Comprenez-vous le sens de la parabole maintenant ?

L’argent n’est qu’un exemple de bien que Dieu nous confie à gérer. Sur quel point particulier as-tu à te convertir, à ce  propos ?

 Ne soyons pas des exploiteurs de la misère. Mettons notre temps, notre argent, notre intelligence et notre courage au service de Dieu, c’est à dire au service des malheureux. 

Les biens qui nous sont confiés, comme ceux qu’administrait le gérant de cette parabole, ne sont pas à nous, mais à Dieu.

Si, comme lui, nous ne sommes pas fidèles dans l’usage que nous en faisons, Dieu pourrait-il nous confier le bien véritable ? (verset 11) 

Les biens de la terre sont à Dieu, qui les confie à qui il veut, pour un temps, et ils restent toujours pour nous des biens extérieurs.

Enfin, Jésus nous met en garde → Jésus déclare que  quiconque veut servir Mammon, c’est à dire ce démon qui  préside aux divers péchés que fait commettre l’amour de l’argent, s’exclut du service de Dieu. (verset 13)

 

lwf0003web.gif

Liens externes

◊  Liturgie de la Parole avec des enfants → Dieu ou l’argent

◊ Catéchèse : cliquez ici → Parabole du gérant malhonnête

◊ Un site de catéchèse à découvrir absolument: cliquez ici → Éveil à la foi des tout petits

 

Publié dans Catéchèse, conversion, DESSINS ET BIBLE, Rencontrer Dieu, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Saint Lambert de Maastricht, évêque ( ?- † vers 705) – Mémoire

Posté par diaconos le 27 août 2010

Le 17 septembre, l´Église fait mémoire dans sa liturgie de saint Lambert, évêque de Maastricht. Ce saint naquit à  saintlambertevequemartyrnouvelleiconepervijzepelerinageliege020607a1.jpgMaastricht entre 633 et 638 (pas de date précise).  Ses parents veillèrent à lui donner une éducation religieuse et  furent aidés dans cette tâche par Landoald († vers 667), originaire de Lombardie, archiprêtre de saint Amand de Maastricht. Vers la fin de l’an 668,  il fut formé par Théodard auquel il succéda comme évêque de Maastricht en 670. Il fut écarté de son siège épiscopal par Hébroin. Il se réfugia à l’abbaye de Stavelot où il partagea pendant sept ans la vie des moines. Il fut assassiné par les hommes de Dodon, administrateur des domaines royaux, près de Liège dans la chapelle saints Come et Damien à la fin de l’an 704.  Son coeur a été transpercé par un Javelot alors qu’il y célébrait la messe. Un grand nombre d’églises ont saint Lambert comme patron.

En 718, son successeur, saint Hubert, transféra de Maastricht à Liège les reliques de Lambert et lui consacra une église. En 722, l’évêque Hubert s’y installa, ce fait a été à l’origine du rapide essor de la ville au détriment de Maastricht. Liège devint le nouveau centre du diocèse.

Source de l’image : cliquez ici → : St materne.blogspot.com (Sanctus Lambertus)

 

priere.gif

 

 

Prions 

Seigneur, tu nous as fait connaître ton Fils grâce à la prédication de saint Lambert, évêque et martyr ; rends-nous maintenant à sa prière, fermes et constants dans la foi.

Notre Père qui es aux cieux…

Je vous salue Marie…

Gloire au Père…

◊ Liturgie des Heures →  voir tome IV, commun d’un martyr pages 1276 à  1294

lwf0003web.gif

 Liens externes

◊ Histoire et biographie → Saint Lambert, évêque

◊  Histoire de Liège →  Saint Lambert, premier Prince-Evêque de Liège

◊  Biographie →  Lambert de Maastricht – Wikipédia

Publié dans fêtes religieuses, Histoire, Liturgie, Prières | Pas de Commentaire »

12345
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS