• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 septembre 2010

Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. (Lc 17, 11-19)

Posté par diaconos le 16 septembre 2010

De l’Évangile de Luc au chapitre dix-sept

11 Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la Samarie et la Galilée.

12 Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance

13 et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. »

14 En les voyant, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres.» En cours de route, ils furent purifiés.

15 L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix.

16 Il se jeta la face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain.

17 Alors Jésus demanda : « Est-ce que tous les dix n’ont pas été purifiés ? Et les neuf autres, où sont-ils ?

18 On ne les a pas vus revenir pour rendre gloire à Dieu ; il n’y a que cet étranger ! »

19 Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

◊   ◊   ◊

Selon la Loi juive appliquée à cette époque (voir la loi concernant la lèpre dans le livre du Lévitique -dans l’Ancien Testament aux chapitres 13 et 14),  les lépreux ne pouvaient pas communiquer avec les personnes  :  » Tout le temps que dure son mal il sera souillé. Il est souillé ; il habitera seul ; sa demeure sera hors du camp. (Lévitique 13, 46) ; ils  s’étaient réunis, afin de se rendre mutuellement les soins que tout le monde leur refusait.

C’est à cause de la même interdiction  qu’ils s étaient arrêtés à distance  (verset 12b) et durent ainsi élever la voix pour implorer la pitié de Jésus (verset 13).

Cette loi chargeait les prêtres de faire un constat de guérison pour tout lépreux qui serait guérit de son mal. ; de plus,  elle s’appliquait aussi à un certain nombre de maladies de la peau.

Il fallut donc beaucoup de foi à ces dix lépreux pour se rendre au Temple et y faire constater une guérison qui ne s’était pas encore produite (verset 14a). En cours de route, ils furent purifiés (verset 14b).

Neuf continuèrent leur route pour satisfaire aux obligations de la Loi :  » Les prêtres du Temple avaient seuls le droit de constater la guérison d’un lépreux et de le réintégrer dans ses privilèges d’Israélite » (Lévitique, chapitre 13, verset 2).

Un seul, un étranger (le samaritain), jugea plus urgent d’aller d’abord remercier Dieu et Jésus (verset 15).

Les dix lépreux ont été guéris mais à un seul Jésus a dit : « Va, ta foi ta sauvé  » (verset 19)

Pour Jésus, l’amour de Dieu et la reconnaissance envers lui priment les préceptes de la Loi, parce qu’ils seuls ils manifestent une vraie foi : telle est la foi qui nous sauve et nous transforme. Parmi toutes les personnes qui, dans leurs prières, demandent des guérisons ou des faveurs, combien sauront aimer et rendre grâce à Dieu ?

Nous sommes tous guéris par Jésus de la lèpre de nos péchés : as-tu déjà pensé lui manifester ta reconnaissance ?

lwf0003web.gif

Liens externes

◊  Liturgie de la Parole avec des enfants → La guérison des dix lépreux

◊  Catéchèse en paroisse et dans les familles → Les dix lépreux

Publié dans Catéchèse | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS