• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 28 septembre 2010

Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. (Lc 18, 9-14)

Posté par diaconos le 28 septembre 2010

Extrait de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Luc au chapitre dix-huit.

Jésus dit une parabole pour certains hommes qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient tous les autres : 10 « Deux hommes montèrent au Temple pour prier. L’un était pharisien, et l’autre, publicain. 11 Le pharisien se tenait là et priait en lui-même : ‘Mon Dieu, je te rends grâce parce que je ne suis pas comme les autres hommes : voleurs, injustes, adultères, ou encore comme ce publicain. 12 Je jeûne deux fois par semaine et je verse le dixième de tout ce que je gagne.’

13 Le publicain, lui, se tenait à distance et n’osait même pas lever les yeux vers le ciel ; mais il se frappait la poitrine, en disant : ‘Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis !’ 14 Quand ce dernier rentra chez lui, c’est lui, je vous le déclare, qui était devenu juste, et non pas l’autre. Qui s’élève sera abaissé ; qui s’abaisse sera élevé. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Dans cette parabole, Jésus nous met en présence de ces deux hommes dont les dispositions morales sont totalement aux deux pôles extrêmes de la vie religieuse, et leur fait exprimer clairement leurs pensées.

Le pharisien est un homme pieux et honnête respectant la Loi  juive  et la mettant en pratique : il est en matière de religion pour la stricte observance pratiquant même plus que ne lui demande la Loi. Il est venu au Temple pour rendre grâces à Dieu, d’abord du mal qu’il ne fait pas, puis de tout le bien qu’il fait (versets 9 à 12.)

« Il priait pour  lui-même. » (v 11a) : ses pensées, s’arrêtant avec complaisance sur lui-même ne s’élevaient pas jusqu’à Dieu. Dans son examen de conscience, il prend pour mesure, non pas la loi de Dieu, mais les autres  hommes (v 11b) ; et ces hommes, il exagère leurs vices jusqu’à la calomnie (voleurs, injustes, adultères…), car ils ne sont pas tous comme il les décrit. Enfin, son dernier mot trahit un profond mépris  pour le publicain

La prière du Pharisien et celle du publicain

Dans sa prière le Pharisien rappelle à Dieu qu’il jeûne deux fois par semaine (v 12a) et qu’il donne le dixième de ce qu’il gagne au Temple (v 12b). Jeûner deux fois la semaine (le lundi et le jeudi), et donner la dîme de tous ses revenus, tel était le devoir de tout Israélite. Peut-être souhaite-t-il que Dieu le félicite pour son attitude ?

Quant au publicain, lui, il appartient à la catégorie des pécheurs publics. Tout, dans cet homme, dénote la plus profonde repentance de ses péchés, son attitude aussi bien que ses paroles : il se tenait à distance du sanctuaire (v 13a) ; il n’osait même pas lever les yeux vers le ciel (v13b), de peur d’y rencontrer son Juge ; il se frappait  la poitrine, en signe de profonde douleur (v 13c).

Sa prière est une humble confession et une ardente supplication. Elle ne compte  pas beaucoup de paroles, elle est un cri du coeur.

D’un côté, un homme plein de lui-même et de ses mérites (le pharisien) qui estime que Dieu est en dette envers lui  et se doit de le féliciter  et de l’autre côté, un homme (le publicain) qui connaît sa misère morale et qui sait qu’il peut obtenir son pardon : il s’en remet humblement à Dieu, pour être sauvé ; il a plein de confiance et espère  bénéficier de la miséricorde de Dieu. Il sait que Dieu aime gratuitement !

Devant Dieu, nous sommes tous et toutes au même point que ce publicain. Pécheurs, nous sommes incapables de nous sauver seuls !Nous avons besoin de nous en remettre à l’amour du Christ.

* Quelle est ton attitude dans la prière : celle du pharisien ou celle du publicain ?

*  Crois-tu que Jésus peut seul te sauver par une parole de Pardon ? (Sacrement de réconciliation)

* Où en es-tu de l’amour de Dieu et de tes frères ?

Liens externes

◊  Qui étaient les publicains ?  Cliquez ici pour mieux les connaître → Les Publicains

◊  Liturgie de la Parole avec des enfants →      Jésus dénonce l’attitude de ceux qui sont satisfaits d’eux-mêmes.

◊ Catéchèse familiale : cliquez ici  → Le pharisien et le publicain

◊  Explications du Pape Benoît XVI → Le pharisien et le publicain

Publié dans Catéchèse, comportements, conversion, Histoire du Salut, Prières | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS