• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Vous êtes le sel de la terre ! (Mt 5,13)

Posté par diaconos le 29 janvier 2011

Homélie pour le 5ième dimanche du temps ordinaire de l’Église

Vous êtes le sel de la terre ; mais si le sel a perdu sa saveur, avec quoi sera-t-il salé ?

Le rôle le plus courant du sel est de donner du goût : le sel, c’est bon, sans sel c’est fade ! En  nous désignant  par ces mots « Vous êtes le sel de la terre » (Mt 5, 13), Jésus veut nous faire comprendre   que si nous vivons les béatitudes, cela donnera de la saveur à notre vie et  à la vie des autres.

Vous êtes le sel de la terre ! (Mt 5,14)  Mettez donc de la joie, de l’audace, de l’élan  dans la banalité de vos journées. Donnez du sens  aux réalités ordinaires qui risquent d’être sans goût.

Avec Jésus, tout peut prendre du goût, du sens, même la souffrance, même la vieillesse et même la mort.

Donnez autour de vous le goût  de vivre, donnez du sens à vos actions, donnez un sens à l’existence, peut-être est-ce finalement l’essentiel ?

Jésus nous donne une tâche importante à accomplir, il nous la confie en termes de témoignage. Il nous demande tout simplement d’être authentiques, de ne pas nous affadir !

Toute personne qui a perdu son goût de Dieu, sa seule saveur véritable n’est plus bonne à rien.

Aussi, Jésus nous met en garde : « Si le sel se dénature, il n’est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent. » (Mt 5, 13b)

Si nous sommes devenus fades, c’est que nous avons laissé s’affaiblir la force corrosive du sel de l’Évangile dans notre vie.

Ne soyons pas des chrétiens « Caméléons » qui adoptent toutes les modes, toutes les mentalités, et qui prennent la couleur de leur milieu de vie.

Puisse que tout le monde pense ainsi…, puisque ça se fait partout…, allons-nous perdre notre personnalité ?

Aux chrétiens qui s’affadissent, Jésus dit : « Vous devez être différents du monde, si vous voulez être pour lui du sel. » Ce sel que nous avons à apporter au monde, c’est ce que Dieu a fait pour nous.

Le sel sert aussi à conserver : « Lorsque le Fils de l’Homme reviendra retrouvera-t-il la foi sur la terre ? (Lc 18, 8 )

Sel de la terre ! Lumière du monde !

 Vous êtes la lumière du monde, nous dit encore Jésus. Être lumière pour les autres, vous le serez  dans la mesure où vous serez transparent à la lumière du Christ dont vous vivez.

Soyez lumière pour les maux de l’humanité : ceux du mensonge, des trahisons, des égoïsmes et des compromissions… au risque de révéler ce qui est caché.

«  Que votre lumière brille devant les hommes : alors, en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père  qui es aux cieux » (Mt 5,16)

Être lumière du monde ! Immense responsabilité.

Donne-nous Seigneur Ta lumière.

 Là où tu vis,  donne du goût à l’existence. Là où tu vis, travaille à édifier une société meilleure où tes  inspirations profondes puissent voir le jour.

Dans ton entourage, il y a peut être l’une ou l’autre personne qui n’a plus de goût de vivre, qui ne trouve plus de sens à son existence ; essaye de lui redonner la joie de vivre, illumine son coeur, aide-la à retrouver, grâce à Jésus, le sens de son travail, de son foyer, de sa souffrance.

En agissant ainsi, tu répondras pleinement à cet appel de Jésus…

Sois la lumière du monde et le sel de la terre.

Amen

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans comportements, Homélies, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le cinquième dimanche du Temps ordinaire, année A

Posté par diaconos le 28 janvier 2011

 

Lectures pour cette liturgie de la Parole → Is 58, 7-10 ; Psaume 111 ;  1 Co. 2, 1-5   ;  Mt. 5, 13-16

Chant d’entrée (Suggestion) : Venez crions de joie (Z94) ; Allons rassemblons-nous (A 99)  ou un autre chant de votre répertoire.

Animateur de la célébration :  Au nom du Père et du Fils et du Saint- Esprit.           Tous : Amen

Animateur de la célébration : La grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’Esprit Saint soient toujours avec vous.

Tous : Et avec votre esprit.

Animateur de la célébration :Voici le jour que le Seigneur a fait, le premier jour de la semaine. L’Église chante son sauveur, mort et ressuscité pour tous les hommes. Nous qui appartenons à cette Église, le corps du Christ, veillons à célébrer ce temps de prière par une même foi et dans la joie du Christ vivant.

Être dans le monde le sel qui conserve et donne du goût, être la lumière qui éclaire, réchauffe, rassure, communiquer l’évangile : voilà quelques-unes des missions qui nous sont confiées…

Animateur de la célébration : Tournons-nous avec confiance vers le Seigneur. Notre péché est souvent un contre-témoignage : en nous voyant vivre bien des gens sont empêchés de rendre gloire à notre Père qui est aux cieux…

 Lecteur ou lectrice : 

·        Seigneur Jésus, Parole éternelle du Père,  toi qui es venu dire en nos langages d’hommes  les mots qui remettent debout, Seigneur prends pitié. – Chant (Kyrie)

·        O Christ, Lumière éternelle,  toi qui as fait briller en nos ténèbres la clarté de Dieu. O Christ, prends pitié.  - Chant (Kyrie)

·         Seigneur, Sagesse éternelle, toi qui donnes à nos vies le goût de Dieu, Seigneur prends pitié. Chant (Kyrie)

Animateur de la célébration :  Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne de manquer de saveur et d’éclat : qu’il nous conduise à la vie éternelle.

Tous :   Amen !

Gloire à Dieu (Chant de louange)

Animateur de la célébration : Dans ton amour inlassable, Seigneur, veille sur ta famille; et puisque ta grâce est notre unique espoir, garde-nous sous ta constante protection,  afin que nous devenions – pour la gloire de ton Nom  sel de la terre et lumière du monde, de par la grâce de Jésus, ton Fils, notre Seigneur.

Tous : Amen

Liturgie de la Parole

Animateur de la célébration : Dans la première lecture, tirée du livre d’Isaïe, le message est toujours très actuel. Si tu donnes de bon cœur, si tu combles le désir des malheureux, la lumière se lèvera dans les ténèbres.

Première lecture par………………………………………………  (Is 58, 7-10)

Animateur de la célébration : Écoutons et méditons  quelques versets du psaume 111  qui a beaucoup de choses à nous dire : la plus grande force de Dieu, c’est son amour infini. Faisons confiance à Dieu qui choisit la patience, l’amour, la vérité et le pardon plutôt que d’exercer sa puissance, sa colère contre ceux et celles qui le trahissent.

Le psaume 111  est chanté par la chorale ou lu

Refrain pour le psaume (chorale)

sansnomweb.gif

Animateur de la célébration :Dans sa deuxième lettre aux Corinthiens, l’apôtre Paul affirme que ce n’est ni par l’éloquence, ni par la science qu’il a voulu convaincre, mais tout en annonçant l’Évangile simplement. Écoutons attentivement cet extrait : …

Deuxième lecture par……………………………………………                      1Co. 2,1-5)

 

Acclamation : Chant par la chorale : Alleluia

Lecteur ou lectrice : Je suis la lumière du monde. Celui qui marche à ma suite aura la lumière de la vie. Alleluia !

Reprise de l’Alleluia par la chorale.

L’animateur de la célébration dit alors :  “De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu”

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à →  Mt 5, 13-16

Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie: cliquez ici →   Vous êtes le sel de la terre ! (Mt 5,13)

Tous ensemble,  proclamons  notre foi : (Credo récité ou chanté)   Chant du CREDO par la Chorale ou Credo récité

Prière universelle introduite par l ‘animateur de la célébration 

Appelés à être « sel de la terre » et « lumière du monde », tournons-nous vers notre Dieu et Père dans une prière vraiment universelle…

 Jeune ou adulte ……………………………………………………………………………………………….

  • Pour la communauté des disciples de Jésus à travers le monde, appelée à être lumière aujourd’hui, Seigneur, nous te prions ! (Chant)

sansnomweb2.jpg

  • A tous ceux qui s’efforcent de témoigner de l’Évangile par l’écrit, la parole, l’image, donne d’être lumière aujourd’hui, Seigneur, nous te prions ! (Chant)
  • A ceux et celles qui, consciemment ou non, cherchent un Sens à leur vie, donne de rencontrer des témoins de la lumière aujourd’hui, Seigneur, nous te prions ! (Chant)
  • A ceux qui sont enfermés dans le doute, la souffrance, le désespoir, donne de rencontrer des témoins de la lumière aujourd’hui, Seigneur, nous te prions ! (Chant)
  • A notre communauté chrétienne, à qui tu confies d’annoncer ici, « dans la faiblesse », la Bonne Nouvelle de l’amour de Dieu, donne d’être sel et lumière, aujourd’hui, Seigneur, nous te prions ! (Chant)

Animateur de la célébration : Dieu de lumière, qu’en nous « goûtant » et en nous voyant, notre monde rende gloire à ton nom de Père. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration:Frères et sœurs, en ce dimanche le Christ ressuscité se tient au milieu de nous et c’est lui qui inspire notre prière rendons–lui grâce pour son amour et pour sa grâce.

Chant en l’honneur de Dieu :

Suggestion : Que tes œuvres sont belles (A 219) ;  Peuple de prêtres (C 49) ; Terre entière (I 33) ; Peuple de Dieu, marche joyeux ; Chantons à Dieu ce chant nouveau (L 211)  Peuple, criez de joie (M 27) ou un autre chant de votre répertoire.

Louange et intercession

Lecteur (jeune ou adulte) 

   Nous te louons et nous te bénissons, Dieu notre Père, à cause de ton Fils, Lumière née de la Lumière. Venu en notre monde, il a vécu notre condition humaine,   faisant jusqu’au bout ta volonté :  tu l’as fait asseoir à ta droite, premier-né d’entre les morts.

 Tous : NOUS TE LOUONS, NOUS TE BÉNISSONS !

Lecteur (jeune ou adulte)  

Nous te louons et nous te bénissons pour ton Esprit Saint. Il soutient et conduit ton Église sur les routes de ce temps,   il donne aux disciples de ton Fils d’être, là où ils vivent, « sel de la terre » et « lumière du monde ».

 Tous : NOUS TE LOUONS, NOUS TE BÉNISSONS !

Lecteur (jeune ou adulte) 

Nous te louons et nous te bénissons pour les hommes de bonne volonté qui vivent le partage et recherchent la justice. Nous te louons et nous te bénissons pour les hommes et les femmes que nous rencontrons, au fil des jours, et qui, témoignant simplement de ton amour, rendent gloire à ton Nom de Père.

  Tous : NOUS TE LOUONS, NOUS TE BÉNISSONS !

Animateur de la célébration: Confions maintenant à Dieu notre Père nos intentions particulières  et les mains levées vers Dieu, prolongeons notre louange en redisant la prière que nous avons reçue du Christ Jésus.

Notre Père…Chanté ou récité.

L’animateur de la célébration introduit le signe de paix : Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui !

LITURGIE DE COMMUNION 

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion.

→ Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi :

Animateur de la célébration : Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Agneau de Dieu chanté par la chorale.

Animateur de la célébration : Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde (Montrez aux fidèles le pain eucharistique !)

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! … “Saisi de pitié” pour les pécheurs que nous sommes, il est allé jusqu’au bout de l’amour : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Communion   (éventuellement)

Suggestions de Chants pour la communion : Recevez le corps du Christ  Syl F 520 ou…La Sagesse a dressé notre table (Syl F 502) ; Tu es le Dieu fidèle (D 163) ; Pain rompu pour un monde nouveau ( D 283) ; En marchant vers toi Seigneur (D 380) ; Pain des merveilles (D 203) ; Pain de Dieu, pain rompu (D 284) ; Peuple de frères (T 122) ;  Ouvre nos yeux (G 79) ou selon votre répertoire.

 

Animateur de la célébration:Dieu notre Père, tu nous as fait goûter, ensemble, la joie de la louange. Donne aussi goût et saveur à notre existence journalière :  le goût d’un amour qui rayonne,  et la saveur d’une fraternité généreuse.  Par Jésus, le Christ, notre Seigneur, pour les siècles des siècles.

Tous : Amen !

Animateur de la célébration: Frères et sœurs, Lumière des cœurs droits, il s’est levé dans les ténèbres…
Tous : Amen !

Animateur de la célébration: (Pas de bénédiction à donner ici !)
Appelés à être « sel de la terre » et « lumière du monde »,  Allons dans la paix du Christ ! 

Tous :  Nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège).  

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

 

Publié dans A.D.A.L., Liturgie, Temps ordinaire | 4 Commentaires »

Si vous voulez vraiment être heureux, voilà comment il faut faire…

Posté par diaconos le 27 janvier 2011

 

Introduction

Dieu ne recrute pas son peuple parmi les grands et les puissants, mais, parmi les humbles, les déshérités, les mal-aimés.

Textes bibliques et commentaires →  So 2, 3 et 3, 12-13 ; Psaume 145 ;   1 Co. 1, 26-31 ;   Mt 5, 1-12a

Pauvreté, humilité, douceur sont les sujets  de ces lectures. Ces dernières insistent toutes, sur l’humilité et la modestie dans lesquelles nous devons demeurer devant Dieu.

Le prophète Sophonie, présente le pauvre comme celui qui cherche l’humilité et la justice. (Première lecture)

Saint Paul nous invite à en faire constamment mémoire comme si c’était quelque chose d’essentiel pour que notre relation soit ajustée vis-à-vis de Dieu :

 « Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n’y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. » ( 2ième lecture)

 Dans l’évangile de Matthieu, enfin, le pauvre et le doux sont les deux premiers à être proclamés bienheureux par Jésus.

Être heureux. N’est-ce pas ce que nous désirons tous ?

La plupart des gens cherchent le bonheur dans un pays étranger appelé  » Ailleurs « . Les pauvres rêvent du bonheur des riches, ceux et celles qui souffrent d’isolement rêvent du bonheur de ceux qui sont entourés d’amis. Le bonheur est propre à une région où il fait toujours chaud, mais pas trop. Le bonheur appartient au voisin qui a une grande maison, une femme plus belle, plus de talent et dont les réussites dans la vie sont les plus appréciées. Ce n’est pas de cela qu’il est question dans l’Évangile de ce jour…

Ce que Jésus propose comme route du bonheur est exactement le contraire de ce que propose notre société. Dans notre monde, est heureux celui qui détient l’argent, le pouvoir et l’autonomie qu’ils procurent. Sont malheureux ceux qui sont pauvres, ceux qui pleurent… Par contre, Jésus nous invite à opérer un renversement total des valeurs qui nous sont  proposées comme moyens de connaître le  bonheur.

Le vrai bonheur pour toutes les personnes, les couples, les familles et les sociétés est condensé dans les Béatitudes. Le sermon sur la montagne s’adresse à la foule immense des gens en recherche d’un sens à leur vie. Non pas seulement à ceux et à celles qui vont dans les églises mais à tous

Heureux, c’est le premier mot du sermon sur la montagne… . Frères et sœurs, le sujet de la première homélie de Jésus, c’est le bonheur ! Les béatitudes sont une annonce du bonheur, une bonne nouvelle, le résumé de tout l’Évangile. Le bonheur dont parle Jésus n’exclut pas les contrariétés et la souffrance. Mais de quel bonheur s’agit-il ? Et pour quand ?

Il s’agit bien d’un bonheur pour tout de suite. Le Royaume des cieux est à vous, dès maintenant ! Il faut en prendre conscience. Le bonheur finalement, c’est le Règne de Dieu, c’est son Amour infini qui illumine véritablement et dès cet instant,  si vous le voulez, votre situation de souffrance. 

Si vous voulez vraiment être heureux, voilà comment il faut faire…

Heureux les pauvres de cœur, le Royaume des cieux est à eux : être pauvre de cœur, cela veut dire « être humble », c’est le contraire de l’orgueilleux qui a tout ou qui sait tout ou encore qui se donne tous les droits

Heureux les doux, ils obtiendront la terre promise : exprime le refus de s’imposer, de se rebiffer.

Heureux ceux et celles qui pleurent, ils seront consolés !

Les affligés dont parle l’Évangile sont les croyants qui, dans leurs épreuves, misent leur avenir dans cette promesse divine de réconfort. 

Jésus est venu pour que nous ayons la vie et que nous l’ayons pleinement, dès maintenant et pour toujours. Il nous a dit qu’il nous avait transmis tout ce qu’il avait entendu de son Père, afin que notre joie soit complète ; mais nous nous contentons souvent d’attendre le bonheur après la mort, dans une sorte d’Ailleurs que nous appelons ciel, alors qu’Il veut que notre bonheur commence dès maintenant.

Les Béatitudes ne sont donc pas un tranquillisant spirituel destiné à nous faire accepter les difficultés de notre vie  dans l’attente d’un meilleur  » Ailleurs ! . Elles sont un appel et une mission qui nous est confiée à nous qui avons reçu l’Évangile.

Comment réaliser une telle mission à présent ?

Simplement en faisant ce que Jésus explique dans son Sermon sur la Montagne après les Béatitudes.  On vous a dit : Tu ne tueras point. Mois je vous dis de ne pas insulter, de ne pas même contrister votre frère. On vous a dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Moi je vous dis de conserver votre œil et votre cœur pur. On vous a dit : œil pour œil, dent pour dent. Moi je vous dis de ne pas vous laisser prendre dans l’escalade de la violence ; répondez à la violence par la non-violence. On vous a dit : aimez votre prochain et haïssez votre ennemi. Moi je vous dis : aimez votre ennemi comme vous-mêmes.

 Lorsque tous les Chrétiens, nous tous vivrons selon ces principes, et si nous le faisions d’une façon contagieuse, il n’y aura plus de pauvres, d’affamés et d’affligés. Le Royaume de Dieu sera réalisé. Ce sera la fin du temps, parce que le temps aura rejoint l’éternité et se sera fondu en elle.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Homélies, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Saint Cyrille (827-869) et saint Méthode (815 -885) – Mémoire

Posté par diaconos le 26 janvier 2011

kyrilmethod.jpg

Le 14 févier, dans sa liturgie , l’Église fait mémoire  des frères Cyrille et Méthode.

Méthode et Constantin sont deux frères issus d’une famille très aisée : leur père était un haut fonctionnaire de l’administration impériale.

Méthode naquit entre 815  et 820 à Thessalonique. Vers 840, il se retira dans un  monastère au pied du mont Uludağ (Mont Olympe en Bithynie).

Cyrille naquit  vers la fin 827 à Thessalonique. Il  fit de brillantes études à Byzance, où il fut ordonné prêtre  après avoir volontairement refusé une carrière politique prestigieuse.

Ces deux frères furent envoyés en Moravie par le patriarche de Constantinople pour évangéliser cette région. En 868, ils allèrent à Rome faire le point de leurs travaux avec le pape. Constantin y mourut le 14 février 869 sous le nom monastique de Cyrille.

Quant à Méthode, ordonné archevêque de Sirmium, il repartit évangéliser les Slaves et mourut le 6 avril 885  à Welegrad

—————- —————————

 Source de l’image 

Cyrille et Méthode (Icône de Bucarest)

———————————————-

Méthode et Cyrille sont surtout reconnus comme ayant  évangélisé les peuples slaves de l’Europe centrale.

Dans le texte ci-dessus, cliquez sur les mots écrits en bleu pour d’autres renseignements.

Prions

priereintercession.jpgSupplions Dieu qui a créé l’homme à son image et lui a confié l’univers :
R/ Que notre vie te rende gloire !

Tu nous as donné ton souffle vivant, Tu nous as donné de nommer toute chose,

Tu nous as donné un monde à transformer, Tu nous as donné des frères à  aimer,

Notre Père qui es aux cieux…

Dieu qui as conduit les peuples slaves à la lumière, grâce aux deux frères saints Cyrille et Méthode, ouvre nos coeurs à l’intelligence de ta Parole : fais de nous un peuple de croyants, et que notre unité rende témoignage à l’Évangile.

 Ou si vous le préférez, vous pouvez choisir de prier avec la Liturgie des heures , office de Laudes en cliquant sur ce lien → Laudes

Liens externes

◊ Histoire → Cyrille et Méthode, créateurs du premier alphabet slave

 

◊ Oeuvres numérisées par Marc Szwajcer  → Vies de Constantin et de Méthode

 ♥Lettre  encyclique du pape Jean-Paul II  : cliquez ici →  Lettre encyclique « Slavorum Apostoli » (1985)

Publié dans fêtes religieuses | Pas de Commentaire »

12345
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS