• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 17 janvier 2011

Partage ton pain avec celui qui a faim ! (Is 58, 7a)

Posté par diaconos le 17 janvier 2011

Extrait du livre d’Isaïe au chapitre cinquante-huit (vv 7-10)

0 7 Partage ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable.

08 Alors ta lumière jaillira comme l’aurore, et tes forces reviendront rapidement. Ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t’accompagnera.

09 Alors, si tu appelles, le Seigneur répondra ; si tu cries, il dira : « Me voici. » Si tu fais disparaître de ton pays le joug, le geste de menace, la parole malfaisante,

10 si tu donnes de bon coeur à celui qui a faim, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi.

◊   ◊   ◊

Ce message du prophète Isaïe est toujours très actuel

« Si tu donnes de bon coeur, si tu combles le désir du malheureux, la lumière se lèvera sur tes ténèbres. » (Is 58, 10)

Quelle place a le partage dans ta vie ? Partage de tes biens, partage de la lutte contre l’injustice, partage de ta foi avec d’autres ?

Si l’Église n’apparaît pas comme lieu de partage entre ses membres, quelle lumière peut-elle aujourd’hui rayonner sur le monde ?

Comment vivaient les premières communautés chrétiennes ?

Extrait des actes des apôtres au chapitre deux

  • Ils se montraient assidus à l’enseignement des apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières. La crainte s’emparait de tous les esprits : nombreux étaient les prodiges et signes accomplis par les apôtres.

Tous les croyants ensemble mettaient tout en communils vendaient leurs propriétés et leurs biens et en partageaient le prix entre tous selon les besoins de chacun.

  • Jour après jour, d’un seul coeur, ils fréquentaient assidûment le Temple et rompaient le pain dans leurs maisons, prenant leur nourriture avec allégresse et simplicité de coeur.

  • Ils louaient Dieu et avaient la faveur de tout le peuple. Et chaque jour, le Seigneur adjoignait à la communauté ceux qui seraient sauvés. (Ac 2, 42-47)

Extrait des actes des apôtres au chapitre quatre  

  • La multitude des croyants n’avait qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait sien ce qui lui appartenait, mais entre eux tout était commun.

  • Avec beaucoup de puissance, les apôtres rendaient témoignage à la résurrection du Seigneur Jésus, et ils jouissaient tous d’une grande faveur.

  • Aussi parmi eux nul n’était dans le besoin ; car tous ceux qui possédaient des terres ou des maisons les vendaient, apportaient le prix de la vente et le déposaient aux pieds des apôtres. On distribuait alors à chacun suivant ses besoins. (Ac 4, 32-35)

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Ne te dérobe pas  devant l’effort. Ne te dérobe pas  devant les questions de tes enfants. Ne te dérobe pas devant les exigences d’un amour vrai et ne te dérobe pas devant la prière

Tant de dérobades sont la cause première de notre impuissance à prier
et
du silence de Dieu !

Publié dans Ancien testament, comportements, Méditation, Messages, Paroisses | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS