• Accueil
  • > Archives pour février 2011

Saintes Félicité et Perpétue (+ 303)

Posté par diaconos le 28 février 2011

L’empereur romain Septime Sévère  (146-211)  publia en 202 un édit qui menaçait de sanctions sévères quiconque se convertirait au judaïsme et à la religion catholique.

perpetuefelicite7mars203carthage.jpgLa noble Vibia Perpetua (Perpétue) catéchumène, son esclave Félicité et un groupe de catéchumènes furent arrêtés et transférés à la prison de Carthage.

Perpétue, âgée de vingt-deux ans, était une jeune mère qui allaitait encore son très jeune enfant et son esclave, enceinte depuis huit mois, donnera le jour quelques jours plus tard dans la prison. Elles furent baptisées par Saturus, également prisonnier, qui avait gagné ce groupe à la foi chrétienne.

Le sept mars 203, les condamnés furent transférés de la prison de Carthage à l’amphithéâtre de la ville où ils seront mis à mort.

Après avoir été fouettés, ils ont été jetés aux animaux sauvages :  les hommes à un sanglier, un ours et un léopard, les femmes, après avoir été enveloppées chacune par un filet,  furent placées au centre de l’arène où l’on introduisit une vache folle qui les chargea à plusieurs reprises, occasionnant à chaque assaut des blessures plus ou moins graves.

Perpétue, Félicité et leurs compagnons furent achevés par des gladiateurs.

Le sept mars, l’Église se souvient du courage de ces martyrs  et en fait mémoire dans sa liturgie.

 Source de l’image : cliquez ici → Histoire de l’esclavage

Prions

priereintercession.jpgDans leur amour pour toi, Seigneur, tes martyres Perpétue et Félicité ont trouvé la force de résister à leurs persécuteurs et de surmonter les tourments de la mort ; donne-nous, à leur prière, la grâce de t’aimer toujours davantage.

Notre Père…   Je vous salue Marie…   Gloire au Père…

Liens externes

◊ Histoire → Les chrétiens sous le règne de Septime Sévère

◊ Passion de Perpétue et Félicité →  La passion des saintes Perpétue et Félicité

◊  Sort tragique →   Sainte Perpétue, sainte Félicité et leurs saints compagnons martyrs

Publié dans fêtes religieuses, Histoire, Prières | Pas de Commentaire »

Dieu est mon seul espoir ! (Psaume 62)

Posté par diaconos le 27 février 2011

Confiance en Dieu seul

01 - Au maître chantre. Selon Jéduthun. Psaume de David. (Voir Note)

02 Je n’ai de repos qu’en Dieu seul, mon salut vient de lui.

03 R / Lui seul est mon rocher, mon salut, ma citadelle : je suis inébranlable.

04 Combien de temps tomberez-vous sur un homme pour l’abattre, vous tous,  comme un mur qui penche, une clôture qui croule ?

05 Détruire mon honneur est leur seule pensée :  ils se plaisent à mentir.  Des lèvres, ils bénissent ; au fond d’eux-mêmes, ils maudissent.

06 Je n’ai mon repos qu’en Dieu seul ; oui, mon espoir vient de lui.

07 R / Lui seul est mon rocher, mon salut, ma citadelle : je reste inébranlable.

08 Mon salut et ma gloire se trouvent près de Dieu.  Chez Dieu, mon refuge, mon rocher imprenable !

09 Comptez sur lui en tous temps, vous, le peuple. Devant lui épanchez votre coeur : Dieu est pour nous un refuge.

10 L’homme n’est qu’un souffle,  les fils des hommes, un mensonge :  sur un plateau de balance, tous ensemble, ils seraient moins qu’un souffle.

11 N’allez pas compter sur la fraude et n’aspirez pas au profit ;  si vous amassez des richesses, n’y mettez pas votre coeur.

12 Dieu a dit une chose, deux choses que j’ai entendues. + Ceci : que la force est à Dieu ;

13 à toi, Seigneur, la grâce ! * Et ceci : tu rends à chaque homme selon ce qu’il fait.

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

◊  ◊  ◊

Note  Jéduthun était l’un des lévites à qui le roi David avait confié l’exécution du chant sacré : « Pour offrir des holocaustes au Seigneur, sur l’autel des holocaustes, régulièrement, le matin et le soir, et pour faire tout ce qui est écrit dans la loi du Seigneur qu’il a prescrite à Israël ;  et avec eux Héman et Jéduthun et les autres personnes choisies, qui avaient été désignées par leurs noms pour louer le Seigneur de ce que sa miséricorde dure à toujours ; et avec eux Héman et Jéduthun avec des trompettes et des cymbales pour les musiciens et des instruments pour les cantiques de Dieu ; et les fils de Jéduthun étaient portiers. (extrait du premier livre des Chroniques, au chapitre 16, versets 40 à 42)

Le mot clef de ce psaume est « CONFIANCE » . La confiance est exprimée  partout dans cette prière

Ce psaume est la prière d’un  personnage important en butte aux attaques de nombreux ennemis.

Dès la première strophe, il affirme sa foi sereine, en opposition aux efforts de ses adversaires (versets 2 à 5) ; dans une seconde strophe, il répète cette affirmation,pour des amis qui ont besoin d’être encouragés (versets 6 à 9) ; il termine sa prière  en rappelant à la fois la faiblesse de l’homme et la puissance de Dieu (versets 10 à 13).

Publié dans Psaumes | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le neuvième dimanche du Temps ordinaire, année A

Posté par diaconos le 22 février 2011

 

9ième dimanche du temps ordinaire, année A

Références bibliques et commentaires →    Dt 11, 18-32  ;  Psaum2 30  ;   Rm 3, 21-25a.28  ;     Mt 7, 21-27 

 Liturgie de la Parole animée par des laics

Chant d’entrée

Suggestion → Si le Père vous appelle  (T 154 – 1) - Approchez-vous de Jésus Christ  (A 28-82-1) ou un chant de votre répertoire habituel

Animateur de la célébration : Au nom du Père et du Fils et du Saint- Esprit.                                        Tous : Amen

Animateur de la célébration : La grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de l’Esprit Saint soient toujours avec vous

Tous : Et avec votre esprit

Animateur de la célébration : Frères et sœurs, c’est le Seigneur qui nous rassemble en ce dimanche. Il nous invite à écouter la Parole de Dieu d’un cœur fervent, à être unis par la prière, la louange et l’amour fraternel. Jésus nous invite à le suivre.  Il fait de nous son peuple : Tournons-nous vers lui, implorons sa miséricorde et accueillons son pardon.

  •    Seigneur Jésus, pardon pour le mal que nous ne voulons pas faire. Fais-nous revenir à toi et prends pitié de nous.  (Chant)
  • Ô Christ, lumière des nations, viens dissiper nos ténèbres. Fais-nous revenir à toi et prends pitié de nous. (Chant)
  • Seigneur Jésus, serviteur des serviteurs, merci pour les talents reçus ; pardon quand nous n’osons pas les mettre au service de nos frères. Fais nous revenir à toi et prends pitié de nous  (Chant)

Animateur de la célébration :Que Dieu tout puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.                    Tous : Amen

Gloire à Dieu (Chorale) 

Animateur de la célébration : Seigneur notre Père, nous en appelons à ta providence qui jamais ne se trompe en ses desseins : tout ce qui fait du mal, écarte-le, et donne-nous ce qui peut nous aider. Par Jésus Christ, ton fils,  notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen

Liturgie de la Parole

Animateur de la célébration : La  première lecture, tirée du Deutéronome nous invite à nous imprégner totalement, jusqu’au cœur, des paroles du Seigneur et de prendre du temps pour lire et méditer les appels de Dieu dans la Bible.

Première lecture par……………………………………….                       (Dt 11, 18-32)

Animateur de la célébration : Le psaume que nous allons écouter insiste sur l’amour fidèle que Dieu manifeste.  Le Seigneur guide et conduit ceux et celles qui le craignent. Il rend forts tous ceux et toutes celles qui l’aiment. Avec un tel Dieu, il est impossible de perdre courage.

Psaume 30 

sansnomweb.gif

Le psaume 30  est lu  par …………………………………………..(ou chanté) ?

Animateur de la célébration : la deuxième lecture  est  tirée  de la lettre de l’apôtre Paul aux Romains.  Paul y affirme haut et fort que Dieu sauve gratuitement, en Jésus Christ, tous ceux et celles qui croient en lui.

Deuxième lecture par……………………………………………       ( Rm 3, 21-25a.28)

Acclamation : chant par la chorale.

Reprise de l’Alleluia par la chorale.

L’animateur de la célébration dit alors : “De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu”

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  à → Mt 7, 21-27 

Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie: cliquez ici →  Faire la volonté de Dieu (Mt 7, 21-27)

Animateur de la célébration → Tous ensemble,  proclamons  notre foi → Credo récité ou chanté

Prière universelle introduite par l ‘animateur de la célébrationLe Christ offre le pardon et le salut à tous. Redisons-lui, au nom de tous nos frères et nos sœurs en humanité, combien nous comptons sur lui.

 Enfants ou lecteur ou lectrice………………………………………

  •     Souviens-toi de ton  Église. Quelle consolide l’oeuvre de ton amour, qu’elle persévère dans l’annonce de l’Évangile. Seigneur, nous t’en prions.  Refrain chanté

sansnomweb1.gif

  •   Souviens-toi de tous ceux et de toutes celles qui sont chargés de faire appliquer la loi. Guide-les dans leurs jugements. Seigneur, nous t’en prions. ®
  • Souviens-toi des personnes seules, isolées, ignorées. Que brille dans leur vie la lumière de ta présence et de ton secours. Seigneur, nous t’en prions. ®
  •    Souviens-toi de ceux et de celles dont la confiance a été déçue ou trompée. Que ton esprit les rassure, et que viennent vers ces personnes des témoins de ton amour. Seigneur, nous t’en prions. . ®

Animateur de la célébration :Toi le vrai roc sur qui nous pouvons compter, exauce nos demandes, Seigneur. Nous te le demandons à toi qui vis et règne avec le Père, dans l’unité du Saint Esprit, maintenant et toujours dans les siècles des siècles.

Tous : Amen

Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration : Frères et sœurs, la Parole de Dieu a touché notre cœur et elle a fait de nous le peuple qui écoute son Dieu. Rendons-lui maintenant grâce pour grâce, en son nom et en union avec toute l’Église.

Chant en l’honneur de Dieu (Chorale)

Suggestion : Que tes œuvres sont belles (A 219) ; Peuple de prêtres (C 49) ; Terre entière (I 33) ; Peuple de Dieu, marche joyeux ; Chantons à Dieu ce chant nouveau (L 211) ou un autre chant de votre répertoire. Mais pas un chant d’offertoire !

Louanges de Dieu

Prière de louange par un adulte

Tu es le seul saint, Seigneur Dieu, toi qui fais des merveilles ! Tu es fort, tu es grand, Tu es le Très-Haut, tu es le roi tout puissant ; toi, Père saint, roi du ciel et de la terre. Tu es trois et tu es un, Seigneur Dieu, tu es le bien, tu es tout bien, tu es le souverain bien, Seigneur Dieu vivant et vrai. Tu es amour et charité, tu es sagesse, tu es humilité, tu es patience, tu es  beauté, tu es douceur, tu es sécurité, tu es repos, tu es joie, tu es notre espérance et notre joie, tu es justice, tu es mesure, tu es notre richesse et surabondance. Tu es beauté, tu es douceur, tu es notre abri, notre gardien et notre défenseur, tu es la force, tu es la fraîcheur. Tu es notre espérance, tu es notre foi, tu es notre amour, tu es notre grande douceur, tu es notre vie éternelle, grand et admirable Seigneur, Dieu tout puissant, O bon Sauveur !

 Animateur de la célébration → Confions maintenant à Dieu notre Père nos intentions particulières  et les mains levées vers Dieu, prolongeons notre louange en redisant la prière que nous avons reçue du Christ Jésus.

 

Tous : Notre Père…Chanté ou récité.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

LITURGIE DE COMMUNION (éventuellement)

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion.

→ Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi :

Animateur de la célébration : Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Un bref moment de silence ici !

Animateur de la célébration : Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde (Montrez aux fidèles le pain eucharistique !)

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! … “Saisi de pitié” pour les pécheurs que nous sommes, il est allé jusqu’au bout de l’amour : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Chant pour la communionSuggestion→ Je bénirai le Seigneur (1001) ; Tu es le Dieu fidèle (D163) ; Peuple de prêtres (C 49) ou selon votre répertoire.

 

Prière de conclusion par un lecteur ou une lectrice : ………………………………………………………..

Prions encore le Seigneur…Guide-nous, Seigneur, par ton esprit, toi qui nous as donné le corps et le sang de ton Fils : accorde-nous de te rendre témoignage, non seulement avec des paroles, mais aussi par nos actes ; et nous pourrons entrer dans le Royaume des cieux. Par Jésus Christ, ton fils,  notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles.

Tous : Amen

Envoi

Animateur de la célébration: (Pas de bénédiction à donner ici !)

Frères et sœurs, les personnes qui ne partagent pas notre foi nous regardent, et c’est par notre vie entière que nous pouvons porter le meilleur témoignage de la vie du Christ en nous.

Allons dans la paix du Christ

Tous :  Nous rendons grâce à Dieu.

On peut prendre un chant final ici,   par exemple → O Seigneur qu’il est grand ton nom  (L 60)  ou selon votre répertoire.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège).

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans A.D.A.L., Liturgie, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

Faire la volonté de Dieu (Mt 7, 21-27)

Posté par diaconos le 21 février 2011

9ième dimanche du temps ordinaire A       

Introduction

Il ne suffit pas de participer de temps en temps à la messe dominicale, ni de s’être déclaré fidèle au Christ et à son enseignement dans ses activités ou ses engagements profanes pour pouvoir entrer dans le Royaume des Cieux. Il faut faire la volonté du Père que Jésus a résumé dans les Béatitudes et le sermon sur la montagne

◊   Pour bien comprendre ce message, clique ici → Si vous voulez vraiment être heureux, voilà comment il faut faire…

Lectures bibliques et commentaires →    Dt 11, 18-32  ;  Psaum2 30  ;   Rm 3, 21-25a.28  ;     Mt 7, 21-27  

Faire la volonté de Dieu

Dans cette page de l’évangile selon saint Matthieu, Jésus réclame avec force une cohérence entre le dire et le faire : « Il ne suffit pas de me dire « Seigneur, Seigneur ! » pour entrer dans le Royaume des cieux. Il faut faire la volonté de mon Père qui est aux cieux » (Mt 7, 21-22).  Il faut une cohérence entre ce que l’on vit à la messe du dimanche et ce que l’on vit tout au long de la semaine. Il ne suffit pas d’assister à la messe le dimanche,  ni de prier souvent pour entrer dans le royaume des cieux. Que devons-nous absolument faire alors ?

Il  faut faire la volonté de Dieu. C’est-à-dire, il faut personnifier sa volonté : que notre foi soit réellement perçue dans notre vie de famille, là où nous travaillons,  dans nos loisirs et dans nos engagements sociaux.

Comment faire là où je vis la volonté de Dieu ? Et tout d’abord, il faut savoir ce que Dieu veut ! Dieu ne veut rien pour lui ; il veut seulement notre épanouissement et notre bonheur. La volonté de Dieu, c’est notre réussite personnelle… Mais vivre selon sa volonté sera souvent une manière de vivre  à contre-courant de beaucoup d’idées diffusées très largement par les médias, les revues et les journaux ; idées trop largement admises parfois au sujet de Dieu, de la foi, de l’existence de Jésus, de l’Église, de la manière de vivre, du mariage… pour n’en citer que quelques unes.

Pour un jeune faire la volonté de Dieu, c’est prendre au sérieux ses études, c’est l’amitié et le partage avec ses compagnons de classe ou d’atelier, c’est aussi faire partie d’un groupe de jeunes chrétiens, c’est être persévérant dans l’effort, c’est une ouverture réelle sur la vie du monde, sans oublier la prière.

Pour un adulte faire la volonté de Dieu, c’est avoir une plus grande conscience professionnelle, avoir une présence active dans la vie de son quartier ou de  l’école de ses enfants, c’est aussi avoir un amour conjugal moins égoïste, c’est avoir un plus grand souci du suivi de l’éducation générale et chrétienne de ses enfants sans oublier une vie de foi et de prière plus intenses.

Pour tous, veillons à assurer un juste équilibre  dans nos temps de loisir entre la détente, la culture, la joie d’être en famille et l’ouverture aux autres.

Jésus souhaite également des hommes et des femmes solides, des constructeurs qui bâtissent sur le roc de la parole de Dieu écoutée et vécue. Nous désirons tous être heureux et construire notre vie sur du solide. Pour construire notre vie sur des bases solides, il nous faut écouter la parole de Dieu et la mettre en pratique : « Tout homme qui écoute ce que je vous dis là et le met en pratique est comparable à un homme prévoyant qui a bâti sa maison sur le roc. » (Mt 7,24)  est l’attitude fondamentale du croyant, attitude d’ouverture vers Dieu et vers les autres. L’écoute est première car on ne peut rien mettre en pratique si l’on n’a pas d’abord pris le temps d’écouter.

Dieu nous parle ! Mais nous l’écoutons à peine, d’une oreille distraite. Si on nous demandait à la sortie de l’église : de quoi parlait la première lecture ? Quel psaume a été chanté ? Et que disait Jésus dans l’Évangile ? Nous serions souvent bien embêtés !  Nous prenons bien du temps chaque jour pour nous nourrir. Mais combien de temps consacrons-nous pour notre nourriture spirituelle ? La Bible, c’est la Parole de Dieu en direct. Dieu mérite que l’on prenne du temps pour l’écouter vraiment !

Amen.

lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

lwf0003web.gif

Liens externes

◊ Préparer la messe avec ses enfants → Année A – Temps Ordinaire 9ème Dimanche

◊ Liturgie de la Parole avec des enfants → 9° dimanche ordinaire

◊  Catéchèse en famille → La maison sur le roc

Publié dans Homélies, Temps ordinaire | Pas de Commentaire »

1234
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS