• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 6 octobre 2011

28ème dimanche du temps ordinaire, année A

Posté par diaconos le 6 octobre 2011

 

Aussi bien dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau Testament, Dieu nous appelle à la joie. Tous, nous sommes invités au festin du Seigneur, mais les pauvres répondent mieux à son invitation. Un festin qui rassemble les peuples (première lecture), bien être et repos chantés par le psalmiste (psaume 23) ou encore un repas de noce dont nous parle l’évangile de Matthieu au chapitre  vingt-deux sont des images du salut bien séduisantes pour les personnes qui  reconnaissent Dieu et mettant en pratique son enseignement.

Cher visiteur de mon site, il est urgent que tu prennes conscience  du projet de Dieu , qui est de nous rassembler tous. Manifeste donc ta joie d’être sauvé dès maintenant ! Le psaume 22 t’en offre l’occasion, saisis  la sans attendre. Fais l’effort de le prier jusqu’à la dernière strophe et de le méditer à partir de ce verset : « Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie. »

Prie ce psaume comme une prière du soir, à redire dans la confiance, pour t’en laisser imprégner. Rends grâce à Dieu de sa présence à tes côtés dans le quotidien de ta vie.

Voici les lectures pour dimanche prochain, quelques commentaires et en complément dans la rubrique « Divers » quelques pistes intéressantes pour la catéchèse et pour votre réflexion ainsi que mon homélie que je vous offre.

Recevez chers amis et chères amies mes salutations amicales et fraternelles.

 lwf0004.gif Michel Houyoux, diacre permanent

—————————————————————————————————————–

La première lecture est tirée du livre d’Isaïe au chapitre 25,6-10.

Commentaire : Jérusalem, la montagne sainte est menacée par l’envahisseur assyrien. Ses environs sont ravagés. Dans ce contexte, la prophétie d’Isaïe apparaît comme une annonce inespérée… La situation désastreuse va cesser. Un jour, on verra la fête marquant la fin d’un vieux monde et tous les peuples viendront s’y joindre en habits de cérémonie…

Texte :Livre d’Isaïe 25,6-10.

Le Seigneur, Dieu de l’univers, préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés. Il enlèvera le voile de deuil qui enveloppait tous les peuples et le linceul qui couvrait toutes les nations. Il détruira la mort pour toujours. Le Seigneur essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l’humiliation de son peuple ; c’est lui qui l’a promis.
Et ce jour-là, on dira : « Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c’est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : il nous a sauvés ! » Car la main du Seigneur reposera sur cette montagne.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

—————————————————————————————————————————————-Psaume 23(22),1-6.

Commentaire :cliquez ici    Le bon pasteur (Psaume 23)   pour un commentaire de ce psaume qui est le plus beau, le plus délicat, le plus pieux de tous les psaumes. Pour ceux et celles qui font la catéchèse, cette page du site  Blog du diacre Michel Houyoux, au service de tous    leur apportera bien des idées pour mettre en valeur cette perle de la littérature psalmique qu’est le psaume 23.

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de son nom. Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ton bâton me guide et me rassure. Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis ; tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante. Grâce et bonheur m’accompagnent tous les jours de ma vie ; j’habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

—————————————————————————————————————————————-

La deuxième lecture est tirée de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 4,12-14.19-20.
Commentaire : Paul est prisonnier et il vient de recevoir une aide matérielle de la part des Philippiens. Il les en remercie. Il ajoute qu’il est habitué à une vie rude et pauvre et qu’il aurait pu supporter des privations, mais il constate que leur amour du Christ est la source du témoignage de leur amour qui leur fait partager avec Paul, le prisonnier…

Texte :Je sais vivre de peu, je sais aussi avoir tout ce qu’il me faut. Être rassasié et avoir faim, avoir tout ce qu’il me faut et manquer de tout, j’ai appris cela de toutes les façons. Je peux tout supporter avec celui qui me donne la force. Cependant, vous avez bien fait de m’aider tous ensemble quand j’étais dans la gêne. Et mon Dieu subviendra magnifiquement à tous vos besoins selon sa richesse, dans le Christ Jésus. Gloire à Dieu notre Père pour les siècles des siècles. Amen.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

—————————————————————————————————————–Evangile De l’Évangile de  Jésus-Christ selon saint Matthieu au chapitre  22,2-14.

Commentaire : les juifs à qui Jésus vint apporter l’invitation au festin du Royaume de Dieu ont refusé de s’y rendre. Avant lui les prophètes avaient payé de leur vie le pressant appel qu’ils  avaient adressé au peuple choisi par Dieu. Jésus sait qu’il subira le même sort. Le verset 7 évoque les représailles du souverain à l’encontre de ses offenseurs et de leur ville ; il fait allusion à la ville  de Jérusalem qui a été détruite en l’an 70. Les chrétiens de l’Église à ses débuts y virent dans cette tragédie la sanction du refus de l’Évangile. Cette parabole se termine par un avertissement solennel adressé aux croyants  : « La multitude des personnes est appelée, mais les élus sont peu nombreux ! » (verset 14). Large est l’appel au Royaume de Dieu et l’élection finale reviendra à Dieu seul  qui jugera de la conversion qui a été réellement engagée et de ses fruits. Réponds aux appels du Christ qui te sont adressés par l’Évangile. Efforce-toi de devenir dignes de la grâce reçue de Dieu.

02 « Le Royaume des cieux est comparable à un roi qui célébrait les noces de son fils.

03 Il envoya ses serviteurs pour appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir.

04 Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : ‘Voilà : mon repas est prêt, mes boeufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez au repas de noce.’

05 Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ;

06 les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.

07 Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et brûla leur ville.

08 Alors il dit à ses serviteurs : ‘Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes.

09 Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous rencontrerez, invitez-les au repas de noce.’

10 Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils rencontrèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.

11 Le roi entra pour voir les convives. Il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce,

12 et lui dit : ‘Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?’ L’autre garda le silence.

13 Alors le roi dit aux serviteurs : ‘Jetez-le, pieds et poings liés, dehors dans les ténèbres ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents.’

14 Certes, la multitude des hommes est appelée, mais les élus sont peu nombreux. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

———————————————————————————————————–

Compléments

Homélie pour le 28ième dimanche ordinaire, cliquez ici Nous sommes tous invités.(Mt 22, 1-14)

Catéchèse  Cliquez ici Catéchèse : Un roi célèbre les noces de son fils (Mt 22, 1-14)

Le 15 octobre, l’Église dans sa liturgie célèbre la mémoire de Thérèse d’Avila( Sancta Teresa de Jesùs ).

◊    Cliquez ici Sainte Thérèse d’Avila (15 mars 1515-4 octobre 1582) – Mémoire

theravila3.jpg

 

Fête religieuse

  Le 15 octobre, l’Église dans sa liturgie célèbre la mémoire de Thérèse d’Avila( Sancta Teresa de Jesùs ).

       Cliquez ici Sainte Thérèse d’Avila (15 mars 1515-4 octobre 1582) – Mémoire

      ◊  Source pour cette  image Livres mystiques.com : Thérèse d’Avila

Publié dans conversion, fêtes religieuses, Foi, Histoire du Salut, La messe du dimanche | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS