• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 1 mars 2012

Troisième semaine du Carême : « La miséricorde de Dieu »

Posté par diaconos le 1 mars 2012

Prière communautaire  pour le temps du Carême

Animation par les prêtres et diacres, aidés des équipes liturgiques de tout un secteur pastoral 

Lieu choisi pour cette célébration : une église de ce secteur  où toutes les paroisses seront invitées à participer

La miséricorde de Dieu

Troisième semaine du Carême :
Demandez dans vos prières comme si vous aviez reçu. (Mt 21, 22)

1.  Ouverture de la célébration

Seigneur avec toi, nous irons au désert, poussés, comme toi, par l’Esprit.

Et nous mangerons la Parole de Dieu, et nous choisirons notre Dieu.

Et nous fêterons notre Pâque au désert. Nous vivrons le désert avec toi !

Seigneur nous irons au désert pour guérir, poussés comme toi par l’Esprit.

Et tu ôteras de nos cœurs le péché, et tu guériras notre mal.

Et nous fêterons notre Pâque au désert ; Ô Seigneur qui nous donne la vie !

Seigneur, nous irons au désert pour prier, poussés comme toi par l’Esprit.

Et nous goûterons le silence de Dieu, et nous renaîtrons dans la joie.

Et nous fêterons notre Pâque au désert : nous vivrons la folie de la croix.

2.      Salutation par un prêtre du secteur :

 Bienvenue à vous, frères et sœurs, ici, en votre église. Nous sommes réunis pour vivre ensemble un temps de prière communautaire et de méditation sur  le thème « La miséricorde de Dieu » Il n’y a pas de Carême sans le terme vers lequel il nous conduit : la sainte nuit de Pâques. Le Carême est un temps de grande importance spirituelle pour l’Église et pour chaque chrétien. Nous répondons aujourd’hui à l’appel pressant de l’Église à nous convertir, à écouter attentivement la Parole, à prier et à partager nos biens. Nous nous préparons ainsi à la fête de Pâques, mais surtout à vivre le mystère pascal tous les jours.

3.      Introduction  par …………………………………………………………………

« Nous sommes les ambassadeurs du Christ…Laisser-vous réconcilier avec Dieu. »  (2 Co. , 5,20)

Être chrétien, c’est être ambassadeur de l’esprit de miséricorde du Christ. L’Évangile, nous offre de quitter le monde étroit de nos peurs, de nos égoïsmes, pour entrer dans le monde nouveau de Dieu. Dans les textes évangéliques, le vrai visage du Père  nous est révélé par Jésus le  Christ : tout le contraire d’un Dieu méchant, jaloux, mal intentionné. Un père généreux d’amour ! À cent lieues de tout esprit de comptabilité !

Est-ce ce vrai visage du Père que ma manière d’être, de penser et d’agir a soif de faire connaître à mes proches et aux personnes que je côtoie ?

Laissons-nous retourner au plus intime de nous-mêmes par l’amour vrai et juste de notre Père à tous ! Avons-nous vraiment saisi que la vraie justice a pour nom « miséricorde » ?

Laissons-nous réconcilier avec Dieu ! Demandons-lui pardon de tous nos manques de confiance et d’amour.

confiance et d’amour.

4.   Prière communautaire dirigée par………………………………… (un diacre ou un prêtre du secteur)

  • Chant : Toi Notre Dame  (V 153) : refrain et premier couplet

Quand les chrétiens s’adressent à la Sainte Vierge Marie, ils la prient de trois façons : ils lui font d’abord un heureux souhait : « Tu es comblée de l’amour même de Dieu » ; ensuite, ils s’émerveillent à la suite d’Élisabeth : Marie porte la vie, elle est bénie et Jésus, son enfant est lui aussi rempli d’une vie qu’il donnera à tous les hommes : il est béni. Enfin, ils demandent à Marie de parler pour eux, à son fils Jésus. En tant que mère, ne trouvera-t-elle pas les bons mots pour dire à son divin fils, nos joies et nos tristesses.

Récitons avec ferveur, une dizaine de notre chapelet pour nos défunts ou à nos intentions particulières.

  • Chant :  Toi Notre Dame : couplet 2 et reprise du refrain

5. Première lecture par………………………………………………. ( Dn 9, 4-10)

Prière de Daniel : « Ah ! Seigneur, Dieu grand et redoutable, qui es fidèle à l’Alliance et qui conserves ta faveur à ceux qui t’aiment et garde tes commandements, nous avons péché, nous avons forfait, nous avons fait le mal, nous avons été récalcitrants, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes lois. Nous n’avons pas écouté tes serviteurs, les prophètes qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères et à tout le peuple du pays. À toi Seigneur, la justice, à nous la honte, comme c’est le cas aujourd’hui pour les gens de Juda et de Jérusalem, pour tout Israël, ceux qui sont près et ceux qui sont loin, dans tout le pays où tu les as dispersés à cause des iniquités qu’ils ont commises contre toi. Oui Seigneur, à nous la honte, à nos rois, à nos chefs et à nos pères, parce que nous avons péché contre toi. Au Seigneur notre Dieu les miséricordes et les pardons, car nous nous sommes révoltés contre lui. Nous avons refusé d’écouter la voix du Seigneur  notre Dieu ; nous n’avons pas suivi les lois qu’il nous proposait par l’organe de ses serviteurs les prophètes.

6. Chant : Jésus, berger de toute humanité  G310-1  

Soliste :  Jésus, berger de toute humanité, tu es venu chercher ceux qui étaient perdus,

 Tous : Prends pitié de nous, fais-nous revenir, fais-nous revenir à toi ! Prends pitié de     nous !

Soliste : Jésus, berger de toute humanité, tu es venu guérir ceux qui étaient malades,

 Tous : Prends pitié de nous, fais-nous revenir, fais-nous revenir à toi ! Prends pitié de     nous !

Soliste : Jésus, berger de toute humanité, tu es venu sauver ceux qui étaient pêcheurs,

Tous : Prends pitié de nous, fais-nous revenir, fais-nous revenir à toi ! Prends pitié de     nous !

7. De l’évangile de Luc  par ……………………………………(Lc 6,36-38)

  « Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez point jugés ; ne condamner point, et vous ne serez pas condamnés ; pardonnez, et vous serez pardonnés ; donnez et on vous donnera. On versera dans votre  tablier une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, car on mesurera pour vous avec la mesure dont vous vous serez servis pour les autres ! »

8. Partageons  la Parole par ……………………………………………………… (diacre ou prêtre)

                Dans l’évangile choisi, Jésus nous demande d’être miséricordieux, comme Dieu est miséricordieux à notre égard. La prière de Daniel, proposée en première lecture va dans le même sens : elle s’appuie totalement sur cette miséricorde de Dieu. C’est ce qui nous permet de ne pas croire que nous sommes perdus quand nous pensons à nos péchés.

Comme Daniel, nous pourrions penser. « Ah ! Seigneur, Dieu grand et redoutable… »

La grandeur, la perfection, la sainteté de Dieu attend de notre part la sainteté, la grandeur, la perfection : « Soyez parfaits comme votre Père est parfait ! »  (Mt 5, 48)

Réfléchissons  à la notion de perfection : un travail parfait, un objet parfait…une fête parfaitement réussie…Le mal, le contraire de la perfection, me fait penser à un objet raté, à un travail raté, bâclé, une fête ratée…. Le mal, le contraire du Bien, est le contraire de Dieu ; le mal, c’est l’égoïsme au lieu de l’amour, c’est la laideur au lieu de la beauté. En pensant à mes péchés habituels, je les regarde sous cet angle là ; je les regarde en essayant de mieux percevoir comment ils sont un manque, un mal et  en essayant de mieux voir comment, si je fais le contraire, ce serait un mieux, un achèvement meilleur.

Dieu est meilleur que nous.  Daniel l’avait reconnu dans sa prière : « Au Seigneur, notre Dieu, les miséricordes et les pardons ». Heureusement que Tu es meilleur que nous Seigneur, Dieu de l’Univers. Je te dis merci pour toutes les miséricordes et tous les pardons…Pour toutes les fois que tu as pardonné mes péchés, sois béni.

Dans l’évangile, Jésus nous invite à une miséricorde infinie : « soixante dix-sept fois sept fois…. il faut pardonner »

« Moi non plus, je ne te condamne pas. Va et désormais ne pèche plus »   ( Jn 8, 11)

 Être juste et bon en même temps. Dans l’évangile de la femme adultère, Jésus, nous apprend à connaître la vraie nature du péché et en même temps, il nous donne de connaître le vrai prix du pardon authentique. Si Jésus, nous presse de dénoncer le péché, jamais il ne nous pousse à jeter la première pierre, ni à montrer du doigt le pécheur. Son regard respectueux nous ouvre et nous oriente vers un avenir de vie.

Où en sommes-nous de notre effort de conversion en cette 3ième semaine de Carême ?

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. » La grandeur de Dieu, sa sainteté, son Amour infini, s’applique aussi à sa miséricorde. L’une des perfections de Dieu est sa miséricorde infinie. Saint Jean dira « Dieu est amour ». Luc, lui dit « Dieu est miséricorde ». Jésus a souvent insisté sur ce point

Être miséricordieux, c’est par exemple, prendre part aux peines des autres, c’est être indulgent, se laisser toucher…, excusez…, c’est oublier les injures…, être sensibles…, ne pas garder rancune…, ne pas se lasser à faire le bien, nous pardonner mutuellement, en un mot. avoir bon cœur. L’abondante miséricorde de Dieu, nous a donné l’espérance (1P 1, 3-5) :

Être miséricordieux, c’est être bon « sans mesure » comme Dieu : « Que les forts supportent l’infirmité des faibles ! » (Rm 15, 1-6)

9. Chant : Prenons la main que Dieu nous tend (T 42-2 : Akepsimas )

  • Prenons la main que Dieu nous tend. Voici le temps, le temps où Dieu fait grâce à notre terre. Jésus est mort, un jour du temps. Voici le temps, le temps de rendre grâce à notre Père. L’unique Esprit, bénit ce temps. Prenons le temps, le temps de vivre en grâce avec nos frères.
  • Prenons la paix qui vient de Dieu. Voici le temps où Dieu fait grâce à notre terre. Jésus est mort pour notre vie : Voici le temps de rendre grâce à notre Père : Son règne est là. Le feu a pris. Prenons le temps de vivre en grâce avec nos frères.

10.  Bénédiction  par le président de l’Assemblée :

Le Seigneur soit avec vous.                                                       Tous : Et avec votre Esprit

     Que Dieu tout-puissant vous bénisse le Père, le Fils (+) et le Saint-Esprit    Tous : Amen

11. Chant de conclusion  :  Changer vos cœurs (G 162)    

      Refrain

 Changez vos cœurs, croyez en la bonne nouvelle !  

Changez de vie, croyez que Dieu vous aime !

1° « Je ne viens pas pour condamner le monde ; je viens pour que le monde soit sauvé. »

2° « Je ne viens pas pour les bien portants ni pour les justes ; je viens pour les malades et les  pêcheurs. »

3° « Je ne viens pas pour juger les personnes ; je viens pour leur donner la vie de Dieu »

croix-diaconale15 Carême dans Méditation

Michel Houyoux Diacre permanent

Publié dans Carême, Méditation, Paroisses, Prières | 2 Commentaires »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS