• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 8 mars 2012

Gratuité du don de Dieu.

Posté par diaconos le 8 mars 2012

Gratuité du don de Dieu

Homélie   :  3ième dimanche du Carême, année B

Références bibliques :  cliquez ici  :  Première lecture   ; Psaume 18  ;   1 Co, 1-22-25 ;   Jn 2, 13-25



Nous voici arrivé au milieu de ce temps de Carême qui nous aide à nous dépouiller  de l’inutile et à progresser dans notre foi. La parole nous invite à devenir ambassadeurs du Christ pour annoncer la Bonne Nouvelle autour de nous. Bonne nouvelle d’être aimés d’un Père  qui nous a créés.

Quelle attention portons-nous à la lecture de la Parole de Dieu ? Faisons-nous l’effort d’en comprendre le sens  et de l’appliquer à notre vie ?

La Parole de Dieu, n’est pas d’abord un livre, mais Quelqu’un : Jésus-Christ. Sommes-nous attentifs à l’écouter et à comprendre son message ?

« Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. » Ne laissons pas passer ce temps de Carême sans réponse de notre part. Le plus important c’est d’accueillir Dieu et de lui redonner toute sa place dans notre vie.

Dans le livre de l’Exode qui relate la sortie d’Égypte du peuple hébreu qui part vers la terre promise, son auteur nous livre les dix paroles de vie que Dieu donna à Moïse pour son peuple.

Il  est urgent de remettre ces repères en valeur.

En ce monde troublé par la haine, les violences, les luttes armées, les attentats, il serait agréable d’avoir devant nos yeux l’image d’un Jésus plein de douceur et de tendresse. Mais l’image que nous donne Jean, dès le début de son Évangile, dans le chapitre que nous venons de lire, est celle d’un Jésus violent.

Après avoir accompli son premier miracle à Cana en Galilée, Jésus se rendit à Jérusalem et monta au Temple pour prier et pour prêcher la Bonne Nouvelle qu’Il est venu apporter sur terre. Mais quelle ne fut pas sa surprise en voyant le Temple de Dieu, son Temple, rempli de marchands et de trafiquants de toutes sortes !

Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple ainsi que leurs brebis et leurs bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. » (Jn 2, 15-16)

Pourquoi donc ce geste violent de Jésus ?  Jésus ne veut pas que la Maison de son Père devienne une maison de trafic. Pour Jésus, le Temple est d’abord le lieu de la présence de Dieu. De même, nos églises doivent être des lieux de prière et de rencontre avec Dieu.

En chassant du Temple tout le monde, Jésus montra qu’il entendait mettre fin à cette religion sacrificielle.  Et les Juifs le comprirent fort bien lorsqu’ils lui demandèrent un signe montrant qu’il avait l’autorité de faire quelque chose d’aussi radical, de plus radical que tout ce que firent  tous les prophètes avant lui.

Au Temple, on venait pour offrir des sacrifices. Les riches offraient, par exemple, un bœuf, un taureau ; les moins riches offraient un agneau et les pauvres, une paire de colombes. Mais ces offrandes étaient des gestes intéressés : on donnait pour recevoir. On espérait bien que, grâce à cette offrande, on recevrait en retour l’aide de Dieu pour telle ou telle affaire, ou pour obtenir la santé, ou pour toute autre requête.

Avons-nous dépasser ce stade là  ?

Depuis toujours Dieu a voulu notre bien, notre Bonheur et cela malgré nos péchés.  Jésus est venu nous révéler que Dieu donne gratuitement. Il se donne, même, gratuitement, sans aucun mérite de notre part. Nous avons à passer de la religion du « Donnant, donnant » à la religion accueil de la grâce, accueil du don gratuit de Dieu.

Gratuité du don de Dieu. dans Carême Michel-Houyoux-Diacre-permanent

Michel Houyoux Diacre permanent

Si nous investissons réellement un amour désintéressé dans ce que nous vivons, celui-ci ne pourra que s’éterniser en une réelle union avec Dieu.

Ce qui vient nous rappeler une dimension essentielle : le fait que nous soyons importants pour Dieu, ce n’est pas seulement par ce que nous faisons, mais c’est avant tout par ce que nous sommes et par ce que nous révélons de nous-mêmes à travers nos actes imparfaits !

Amen.

…………………………………………………………………………..

Avec mes salutations amicales et fraternelles.

Compléments

◊ Catéchèse →   « Enlevez cela d’ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic.  » (Jn 2,16)

◊ Lien externe → Dieu se donne – Service d’Initiation Chretienne – Lyon

Publié dans Carême, Homélies | 1 Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS