• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 17 juillet 2012

Soyons ouverts aux mentalités différentes de la nôtre !

Posté par diaconos le 17 juillet 2012

De l’évangile selon Marc au chapitre six

30 Après leur première mission,  les Apôtres se réunissent auprès de Jésus, et lui rapportent tout ce qu’ils ont fait et enseigné. 31 Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, les arrivants et les partants étaient si nombreux qu’on n’avait même pas le temps de manger. 32 Ils partirent donc dans la barque pour un endroit désert, à l’écart. 33 Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup les reconnurent. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux. 34 En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de pitié envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les instruire longuement. 35 Déjà l’heure était avancée ; ses disciples s’étaient approchés et lui disaient : « L’endroit est désert et il est déjà tard. 36 Renvoie-les, qu’ils aillent dans les fermes et les villages des environs s’acheter de quoi manger. « Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Catéchèse en famille

Après le passage des disciples dans les villages de Galilée où Jésus les avait envoyés en mission (Mc 6, 7-13), les disciples, ayant terminé leur tournée, se rassemblèrent autour de Jésus pour lui en rendre compte. Parmi les gens qu’ils rencontrèrent lors de leur prédication, beaucoup voulurent rencontrer celui qui les avait envoyés. C’est ainsi qu’une foule imposante par son ampleur se rassembla sur le rivage où Jésus et ses disciples s’étaient réunis. (Mc 6, 30)

Soyons ouverts aux mentalités différentes de la nôtre ! dans Catéchèse J%C3%A9sus-les-invita-%C3%A0-traverser-le-lac-Mc-6-32-243x300

Jésus les invita à traverser le lac (Mc 6, 32)

Jésus demanda à ses disciples de se rendre avec lui dans un lieu désert, afin de pouvoir se reposer un peu ; car ils étaient tellement interpellés par ces gens qui arrivaient de tous les côtés et en plus, ils étaient dérangés par des mouvements dans la foule, qu’ils n’eurent pas même le temps de manger. (Mc 6, 30-32.)

Les gens, les ayant vus monter dans une barque, coururent afin de les retrouver sur la rive orientale du lac où ils arrivèrent avant eux. Jésus, les voyant déjà sur le rivage, fut touché de compassion. Il se mit à les enseigner longuement. (Mc 6, 33- 34.)

Cette compassion de Jésus à l’égard de ces gens nous livre un message important : notre engagement envers les pauvres n’est pas total si nous ne communions pas à leur vie, à leur souffrance et à leur espérance : « Ils étaient comme des brebis sans sans berger. » (Nb 27-17 ; Jr 23, 1) Ces gens n’avaient pas encore une identité communautaire. C’est cela qui attira la compassion de Jésus.

Comme il se faisait tard, les disciples demandèrent à Jésus d’inviter ces gens à retourner chez eux car ils n’avaient rien à leur proposer comme nourriture en cet endroit isolé.

Accueillons les nouveaux habitants dans notre village, notre ville, notre paroisse. Ouvrons nous aux mentalités différentes de la nôtre et soyons attentifs à leurs problèmes de vie afin de pouvoir  les aider à bien s’intégrer et se sentir soutenus.

 

Publié dans Catéchèse, Enseignement, Messages, Paroisses | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS