• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 septembre 2012

Saint Boniface Premier, pape (418-422)

Posté par diaconos le 5 septembre 2012

Le 4 septembre, l’Église fait mémoire dans sa liturgie de Boniface Ier, quarante-deuxième pape. Fils du prêtre Locundus et prêtre lui-même, Boniface avait fait partie de la délégation envoyée par le pape Innocent I° (401-417) à Constantinople, près de l’empereur Arcadius (395-408), pour protester contre la déposition de saint Jean Chrysostome et réclamer son rétablissement. Cette délégation échoua au point que les envoyés du Pape ne furent même pas reçus par l’Empereur, mais Boniface y acquit une certaine expérience de l’Orient qu’Innocent I° mit à profit en le chargeant de nombreuses missions.

Rappelé à Rome après la mort d’Innocent I° (12 mars 417), Boniface n’y arriva que peu de jours avant la mort de son successeur, Zosime.

Zosinne fut élu pape unanimement le 9 mars 417 pour succéder à Innocent 1er. Zosime est grec, étranger à la mentalité romaine, pourvu de bonnes intentions mais dépourvu de tact et surtout de diplomatie. On lit dans le martyrologe qu’il ordonna que les diacres porteraient des pâlies ou serviettes sur le bras gauche, d’où l’on conclut qu’il a établi le manipule. On lui attribue aussi divers usages et règlements, par exemple de bénir le cierge pascal dans les paroisses.

Le pape Zosime mourut le 26 décembre 418, et le lendemain le parti des diacres choisit pour lui succéder l’archidiacre Eulalien. Le 28 décembre, les prêtres non satisfaits de ce choix, choisirent l’un des leurs, qui devint Boniface Ier. Il en résulta que, le 29 décembre les deux hommes furent sacrés chacun de leur côté.

Pour trancher la question, l’empereur Honorius  convoqua un synode à Ravenne le 8 février 419et interdit aux deux prétendants d’entrer dans la ville de Rome. Le synode ne pris aucune décision et laissa  à l’empereur la responsabilité de décider le quel des deux devra être reconnu pape. Comme celui-ci semblait prendre son temps, Eulalien s’impatienta et pénétra dans la ville de Rome pour y célébrer les cérémonies de Pâques. Les troupes d’Honorius intervinrent alors pour y installer Boniface. Eulalien eut droit à la gestion d’un évêché en Campanie. Pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise, Honorius promulgua une ordonnance disposant qu’en cas de double élection, aucun des deux élus ne soit pape, mais que l’on procéderait à l’élection d’un troisième.

Le choix de Boniface fut assez heureux, car il a rétabli la dignité pontificale écornée par son prédécesseur. En 422, dans une lettre adressée aux évêques de Thessalie, Boniface 1er invoqua pour la première fois le terme de principatus pour désigner l’Église romaine. Il retira son mandat à Patrole d’Arles, nommé par Zosime métropolite des provinces de Vienne et Narbonne. Ceci rassura le clergé gaulois. Il parvint à convaincre l’empereur d’Orient, Théodose II, de rendre à la juridiction de Rome la province d’Illyrie, alors qu’il l’avait précédemment remise au patriarche de Constantinople.

Il est l’auteur de décrets interdisant aux femmes, fussent-elles religieuses, de toucher les linges sacrés (y compris pour les laver) ou de venir à l’autel pour y brûler de l’encens.Il interdit aux esclaves de devenir des clercs.

Il mourut le quatre septembre 422.

Liens externes

◊ Boniface 1er →4 septembre : saint Boniface, pape : BELGICATHO

◊ Boniface 1er → CATHOLIC ENCYCLOPEDIA: Pope St. Boniface I

◊ Histoire sacrée → CHAPITRE II. — SAINT BONIFACE , PAPE for Ceillier, Bauzon – Scri

Publié dans Enseignement, fêtes religieuses, L'Église, Religion | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS