Saint Martin de Porrès (1579-1639)

Posté par diaconos le 25 octobre 2012

Saint Martin de Porrès (1579-1639) dans fêtes religieuses saint-martin-de-porres2-184x300

Saint Martion de Porrès (1569-1639) Appelé couramment 'Martin de la charité', patron de la justice sociale, père des malades et des pauvres, saint Martin de Porrès est un intercesseur hors pair pour toutes les personnes qui sont dans le besoin.

Le trois novembre, l’Église fait mémoire dans sa liturgie de saint Martin de Porrès.

Martin de Porrès naquit le 9 décembre 1579 à Lima, au Pérou. Fils naturel d’un chevalier espagnol, il avait la peau noire comme sa maman. Son père, au début, ne voulut pas le reconnaître. En 1594, il entra au couvent dominicain de Lima où il accomplit les tâches les plus humbles comme celle de nettoyer les salles de toilettes.

Frère Martin y exerça les fonctions d’infirmier et puisa dans la prière des forces qui firent de lui un catéchiste de grande qualité. Sa bonté envers les chiens, les chats et autres animaux était immense, ce qui le rendit très populaire auprès des populations indiennes. Aussi est-il souvent représenté en compagnie d’animaux et tenant un balais à la main pour rappeler les services les plus humbles qu’il accomplissait au monastère.  Il mourut à Lima le 3 novembre 1639. Martin de Porrès a été béatifié par le pape Grégoire XVI le 29 octobre 1837  et canonisé par le pape Jean XXIII le 16 mai 1962.

Source de l’image → À Saint Martin de PorrèsPrières catholiques

HOMÉLIE DE JEAN XXIII À LA CANONISATION DE SAINT MARTIN DE PORRÈS (16 MAI 1962)

Martin de Porrès nous montre par les exemples de sa vie que nous pouvons obtenir le salut et la sainteté par le chemin que le Christ Jésus nous a montré ; cela à condition que d’abord nous aimions Dieu de toute notre âme et de tout notre esprit. et ensuite que nous aimions nos proches comme nous-mêmes.

Il était convaincu que le Christ Jésus a souffert pour nous et qu’il a porté nos péchés dans son corps sur la croix. Aussi a-t-il eu un amour tout spécial pour le crucifié. Quand il contemplait ses douloureuses blessures, il ne pouvait s’empêcher de pleurer abondamment. Il avait également un amour très particulier pour le Saint Sacrement de l’Eucharistie ; très souvent, caché dans la sacristie de l’église. il l’adorait pendant des heures et il désirait s’en nourrir le plus fréquemment possible.

Dans une obéissance parfaite aux invitations du divin Maître, il entourait ses frères d’une extrême charité, jaillie d’une foi sans mélange et d’un coeur très humble. Il aimait les hommes parce qu’il les considérait vraiment comme les fils de Dieu et comme ses frères; mieux encore, il les aimait plus que lui-même parce que. dans son humilité, il les estimait tous plus justes et meilleurs que lui.

Il excusait les fautes des autres; il pardonnait les plus violentes injures parce qu’il avait la conviction de mériter, à cause de ses péchés, les châtiments les plus sévères. Il faisait tous ses efforts pour ramener les coupables à une vie honnête. Il assistait les malades avec bonté. Aux plus pauvres il fournissait nourriture, vêtements, remèdes. Aux paysans et aux hommes de couleur, noirs ou métis. considérés alors comme une masse d’esclaves méprisables, il apportait le réconfort de tous les secours et de toutes les attentions dont il était capable. C’est au point qu’il mérita d’être appelé couramment « Martin de la charité».

Ce saint qui, par ses paroles, ses exemples et ses vertus a tellement attiré les hommes vers la vie chrétienne, peut encore aujourd’hui, d’une manière admirable, élever nos âmes vers le ciel. Tous, hélas, ne comprennent et n apprécient pas ces valeurs surnaturelles comme il faudrait. Mais il y a plus grave ; beaucoup inclinant vers les charmes du vice, méprisent ces valeurs surnaturelles, s’en dégoûtent, ou les négligent totalement. Puisse l’exemple de saint Martin enseigner à un grand nombre, pour leur salut, quelle douceur et quel bonheur on trouve à suivre les traces de Jésus Christ et à obéir à ses commandements.

Source → Liturgie des heures – tome IV   « Office des lectures » aux pages 1118 à 1120

Prions

Dieu nous a tant aimés: nous aussi, aimons-nous les uns les autres. Béni soit le Seigneur: il sauve tous les peuples et les appelle des ténèbres à sa lumière. Magnifions le Seigneur: il exalte dans la gloire son humble serviteur.

Dieu qui as conduit saint Martin de Porrès jusqu’à la gloire du ciel par les chemins de l’humilité, donne-nous de suivre son exemple, pour être admis avec lui près de toi.

Notre Père…   Je vous salue Marie… Gloire au Père…

Liens externes

◊    Biographie → SAINT MARTIN DE PORRÈS, dominicain noir (1579-1639)

◊    Live of the saint Martin de Porres → Saint Martin de Porres

◊   Un saint humble et charitable → Martín de Porres

◊ Video →  Gloria.tv: SAINT MARTIN DE PORRÈS (1579/1639)

Le trois ..." onclick="window.open(this.href);return false;" >

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS