Le Christ est vraiment ressuscité ! Le croyons-nous ?

Posté par diaconos le 29 mars 2013

Le Christ est vraiment ressuscité ! Le croyons-nous ? dans apparitions la-resurrection-de-jesus-300x286

En ce jour de Pâques, nous célébrons dans la joie la résurrection du Seigneur. C’est un fait établi, que tous les évangélistes nous rapportent : au matin de Pâques, le tombeau de Jésus est vide. Qu’en conclure ? On a enlevé le Seigneur pensera Marie Madeleine et tant d’autres après elle. Mais dans ce cas, on aurait emporté le corps avec le suaire et les bandelettes qui l’enveloppaient. Lorsque Jean pénétra dans le tombeau à la suite de Pierre, il vit et il crut. C’est la disposition des linges bien rangés, qui semble avoir été un signe pour le disciple que Jésus aimait. En voyant le linceul affaissé sur lui-même comme si le corps avait été volatilisé et le linge de tête enroulé à sa place, Jean comprit qu’il n’avait pas été possible de sortir manuellement le corps, mais qu’il avait cessé d’exister physiquement à l’intérieur du linceul, toujours à sa place comme lors de l’ensevelissement.

« Le Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! » L’exclamation joyeuse a retenti. Au petit matin, Marie-Madeleine  se rend au  tombeau : la pierre est roulée, le tombeau est vide ! Cette Résurrection est aussi le signe que nous pouvons être changés, que notre regard, notre intelligence, notre imagination, notre affectivité peuvent aussi être tranformés. Tous et toutes, chaque jour, dans toutes les composantes de notre être, pouvons être emportés par la puissance de la Résurrection du Christ. C’est une grande et belle nouvelle !

Le Christ est vraiment ressuscité : Il est vivant. Rien d’autre n’est important. C’est important de le dire, il faut l’annoncer et il faut  oser en témoigner autour de soi ! Il faut que cela se sache… « Il est vivant, nous en sommes témoins »  Notre foi s’enracine sur le témoignage des apôtres qui en ont rendu compte avec empressement, enthousiasme et rapidité (première lecture). Leur message, c’est la vie, la passion et la résurrection de Jésus. La résurrection est aussi un relèvement. Elle agit en nous et nous met en  communion avec les réalités de Dieu. (deuxième lecture)

Source de l’image → The Rector’s Corner: The Resurrection of Jesus

La première lecture est tirée des Actes des apôtres au chapitre 10, versets 34 à 43

Commentaire :  Les Actes des Apôtres sont le cinquième livre du Nouveau Testament. Les chapitres 1 à 12 rapportent des aventures de Jésus et les grandes activités missionnaires des douze apôtres sous la direction de Pierre immédiatement après la mort et la résurrection du Christ. Les chapitres 13 à 28 font une brève description des voyages et de l’œuvre missionnaire de l’apôtre Paul.

Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes. Vous savez ce qui est arrivé dans toute la Judée, après avoir commencé en Galilée, à la suite du baptême que Jean a prêché; vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont tué, en le pendant au bois. Dieu l’a ressuscité le troisième jour, et il a permis qu’il apparût, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après qu’il fut ressuscité des morts. Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts. Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Psaume 117

Commentaire : Les mots « oeuvre » ou « merveille » sont toujours dans la Bible une allusion à la libération d’Égypte.

Rendez grâce au Seigneur car il est bon : Éternel est son amour !

Qu’ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur : Éternel est son amour !

Le bras du Seigneur se lève, le bras du Seigneur est fort !

Non, je ne mourrai pas, je vivrai pour annoncer les actions du Seigneur.

La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle.

C’est là l’oeuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux.

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

La deuxième lecture est tirée de l’Épître aux Colossiens au chapitre 3, versets 1 à 4 

Commentaire   Voici l’origine de l’Épître aux Colossiens : si l’on s’en tient à la thèse traditionnelle l’apôtre Paul aurait rédigé cette lettre aux environs de l’été 62, c’est-à-dire vers le milieu de sa première captivité romaine. C’est à Tychique et à Onésime que l’apôtre avait confié la charge de porter cette missive à l’Église de Colosses (cf. Col 4.7-9). Les Colossiens tombaient dans une grave erreur : ils pensaient qu’ils étaient meilleurs que les autres parce qu’ils observaient soigneusement certaines ordonnances extérieures (Col 2,16), s’imposaient certaines mortifications et adoraient les anges (Col 2,18). Ces pratiques donnaient aux Colossiens le sentiment qu’ils se sanctifiaient. Ils avaient aussi l’impression de mieux comprendre les mystères de l’univers que les autres membres de l’Église. Dans sa lettre, Paul les reprend en enseignant que la rédemption n’est possible que par le Christ et que nous devons faire preuve de sagesse et le servir.

Ce que Paul appelle les « choses d’en haut », il le dit dans les versets suivants (non repris danss cet extrait), c’est la bienveillance, l’humilité, la douceur, la patience, le pardon mutuel. Ce qu’il appelle « celles qui sont sur la terre », c’est la débauche, l’impureté, la passion, la cupidité, la convoitise…

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.

Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

De l’Évangile de Jean au chapitre 20, versets 1 à 9

Jean  est le modèle de la foi au Christ ressuscité parce qu’il croit sans voir. Il faut les yeux du cœur pour croire. Il faut les yeux de l’amour pour croire ! C’est à cause de cet amour que Jean  courut le plus vite ! C’est à cause de cet amour qu’il crut le premier ! Savons-nous voir et croire comme le disciple bien-aimé ?

La résurrection du Christ est déjà à l’œuvre au présent dans nos vies : elle est perceptible.  Savons-nous voir les signes de la résurrection du Christ dans cette mère de famille qui, submergée par les soucis du ménage et des enfants, rayonne pourtant d’une joie profonde ?

Savons-nous voir les signes du Christ ressuscité dans ce jeune qui, dépassant son appétit du plaisir, consacre ses forces à susciter l’amitié entre ses copains ? Savons-nous voir les signes de la résurrection du Christ dans cet incroyant qui étonne par son souci des plus pauvres ? Savons-nous voir les signes de la résurrection du Christ dans ce vieillard qui attend la mort avec une calme espérance en l’amour de Dieu ?

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012

Source → Rencontre-avec-Parole-Vie-Esprit et vie   

Commentaire :  c’est Marie-Madeleine qui a assisté la première à l’aube de l’humanité nouvelle ! Marie-Madeleine, la pécheresse, est l’image de l’humanité tout entière qui découvre son Sauveur. Elle n’a pas compris  ce qui se passait : là aussi, elle est bien l’image de l’humanité !  Bien qu’elle n’ait pas  compris, elle est quand même partie annoncer la nouvelle aux apôtres et c’est parce qu’elle a osé le faire, que Pierre et Jean ont couru vers le tombeau et que leurs yeux se sont ouverts. À notre tour, n’attendons pas d’avoir tout compris pour oser inviter le monde à la rencontre du Christ ressuscité

Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre. Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit: Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis. Pierre et l’autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre. Ils couraient tous deux ensemble. Mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre ; s’étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n’entra pas. Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre; il vit les bandes qui étaient à terre, et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part. Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi; et il vit, et il crut. Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts.

 « Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Archives

◊ Le Christ est vraiment ressuscité → Pâques, le Christ est vraiment ressuscité !

  Le tombeau est vide → Au matin de Pâques, le tombeau du Christ est vide. (Jn 20, 1)

Liens externes

◊  Explication de quelques mots de l’Évangile pour cette célébration → Pâques

Du site Idées Caté →  Le temps de Pâques: semaine sainte

♥ La résurrection de Jésus nous impose un recul →   le fils de l’homme dût être livré en mains d’hommes pécheurs

♥ J’ai vu le Seigneur→  OUVRONS L’ÉVA NG ILE DU J OUR DE PÂ Q UES

Video

 ◊ Le résurrection de Jésus racontée aux enfants 

http://www.dailymotion.com/video/x4taf2

◊  Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS