Cinqième dimanche de Pâques, année C

Posté par diaconos le 27 avril 2013

Cinqième dimanche de Pâques, année C dans La messe du dimanche aimez-vous-les-uns-les-autres-comme-je-vous-ai-aimes-300x224

Ce qui montrera à tous que vous êtes mes disciples, c'est l'amour que vous aurez les uns pour les autres.

 L’amour vécu à l’exemple du Christ, l’amour qui va jusqu’au don total de soi,  sans exclusive et sans limites peut faire des merveilles, peut faire des choses nouvelles (deuxième lecture). Faire mémoire du Christ ressuscité, c’est célébrer celui qui vit pour nous aujourd’hui et nous ouvre le monde de son amour.

Aimer à sa manière  a  une exigence particulière et permanente : il s’agit de regarder les autres avec son regard bienveillant, de leur dire des mots de paix, de leur partager ses gestes de tendresse, de leur faire découvrir son Évangile, de les inviter à sa Table. Pouvons-nous, à l’invitation du Christ, progresser en ce sens ?

Source de l’image → Работы Hans Georg Leiendecker. Комме

—————————————————————————————————————–

 La première lecture est tirée du livre des actes des apôtres au chapitre 14, versets  21b à 27    

Commentaire :  Paul et Barnabé, revenus de leur premier voyage missionnaire, racontent aux fidèles de Syrie comment Dieu a ouvert aux nations païennes la porte de la foi.

Note 1 : Barnabé († v. 60) est un personnage du Nouveau Testament. Il est considéré comme un saint par les catholiques romains (fêté le 11 juin) et les orthodoxes. Né dans l’île de Chypre, Barnabé ne fait pas partie des douze apôtres, mais l’Église lui en attribue le titre pour la part prise par lui dans la diffusion de la parole du Christ. Il est le cousin de Marc l’évangéliste. Il met tous ses biens à la disposition des apôtres. Barnabé accompagne Paul de Tarse dans ses premières missions chez les païens. Il est mentionné dans les Actes des Apôtres au chapitre 15 concernant ce que l’on a appelé le concile de Jérusalem.

Note 2 : Konya est une ville de Turquie, préfecture de la province du même nom. C’est l’ancienne Iconium

Note 3 : La Pisidie est une ancienne région de l’Asie Mineure, bordée au nord par la Lycaonie, à l’est par la Cilicie, au sud par la Pamphylie et à l’ouest par la Phrygie.

Note 4 : Antalya, nom moderne d’Attalia.

Texte

Paul et Barnabé, 21 revenus à Iconium et à Antioche de Pisidie, 22 affermissaient le courage des disciples ;
ils les exhortaient à persévérer dans la foi, en disant : « Il nous faut passer par bien des épreuves pour entrer dans le royaume de Dieu. »
23 Ils désignèrent des Anciens pour chacune de leurs Eglises et, après avoir prié et jeûné, ils confièrent au Seigneur ces hommes qui avaient mis leur foi en lui. 24 Ils traversèrent la Pisidie et se rendirent en Pamphylie. 25 Après avoir annoncé la Parole aux gens de Pergé, ils descendirent vers Attalia, 26 et prirent le bateau jusqu’à Antioche de Syrie, d’où ils étaient partis ; c’est là qu’ils avaient été remis à la grâce de Dieu
pour l’oeuvre qu’ils venaient maintenant d’accomplir.
27 A leur arrivée, ayant réuni les membres de l’Eglise,
ils leur racontaient tout ce que Dieu avait fait avec eux, et comment il avait ouvert aux nations païennes la porte de la foi

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ». —————————————————————————————————————–

 PSAUME 145  

Commentaire :  cet hymne (21 versets) est tout entier centré sur Dieu créateur et souverain. Les versets 8 à 13 insistent sur la royauté de Dieu (quatre fois le mot « règne », sans parler du mot  » empire », deux fois le mot  » exploit »).
Note 1 : ce psaume figure dans la prière juive de chaque matin(Pour le juif croyant, le matin  évoque irrésistiblement l’aube du JOUR définitif, celui du monde à venir, celui de la création renouvelée…

Note 2 : les versets 8 et 9 est une profession de foi dont le contenu renvoie à la fervente profession de foi d’Exode (chapitre 34, verset 6) que l’on a appelé la carte d’identité de Dieu.

Note 3 : Les versets 11 à 13 constituent le coeur de ce psaume : toute l’humanité est invitée à célébrer la gloire du règne de Dieu.  

Note 4 :le mot « exploit » dans la Bible est toujours une référence à la libération d’Égypte.

Texte

8 Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ;
9 la bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse pour toutes ses oeuvres.
10 Que tes oeuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent !
11 Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits.
12 Ils annonceront aux hommes tes exploits, la gloire et l’éclat de ton règne :
13 ton règne, un règne éternel, ton empire, pour les âges des âges.

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés »

—————————————————————————————————————–

 LA DEUXIÈME LECTURE EST TIRÉE DU LIVRE DE L’APOCALYPSE AU CHAPITRE 21, 1-5a

Commentaire : Premier ciel, première terre, cela nous renvoie au récit biblique de la création (v1). La fin des temps ne sera pas pour l’univers une destruction, mais une transformation, comme si un brouillard se déchirait qui cachait jusqu’à présent à nos yeux le vrai monde. .

 Texte

Moi, Jean, 1 j’ai vu un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu,
et il n’y avait plus de mer
. 2 Et j’ai vu descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la cité sainte, la Jérusalem nouvelle,
toute prête, comme une fiancée parée pour son époux.  Et j’ai entendu la voix puissante qui venait du Trône divin ;
elle disait : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux, et ils seront son peuple, Dieu lui-même sera avec eux.
4 Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort n’existera plus ; et il n’y aura plus de pleurs, de cris, ni de tristesse ;
car la première création aura disparu. »
5 Alors celui qui siégeait sur le Trône déclara : « Voici que je fais toutes choses nouvelles. »

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés —————————————————————————————————————

DE L’ÉVANGILE DE JEAN AU CHAPITRE 13, 31…35  ..

Dans cet extrait de l’Évangile de Jean, les derniers mots de Jésus à ses disciples au cours de la dernière Cène ont été appelés son testament spirituel. Jésus ne donne pas à ses disciples une dernière série de préceptes ou de recommandations détaillées concernant ce qu’ils devront faire ou ne pas faire.

 

Ainsi lorsqu’il nous dit : « Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. » (Jn 13,34a), cela a un sens doctrinal : il s’agit beaucoup plus d’une mission que d’un commandement.

Donner à boire à l’assoiffé, à manger à l’affamé, un vêtement à celui qui ne peut en acheter car trop pauvre, faire une visite d’amitié à un malade, c’est aimer en vérité, c’est rencontrer Dieu lui-même !

 » Comme je vous ai aimés, aimez vous les uns et les autres «   - Jésus le dit  à chaque personne.

 

Parce que Moi, Jésus, je t’aime, et je te donne l’amour infini de mon Père, laisse-toi aimer comme un enfant qui se laisse prendre dans les bras de sa maman et de son papa. Viens vers moi. Si tu viens vers moi, je pourrai déverser en toi la puissance de l’Amour même qu’est Dieu.

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012

Source → Rencontre avec la Parole de Vie, Parole de Dieu 

Commentaire : le seul témoignage irrécusable de notre appartenance au Christ est que nous nous aimions les uns et les autres comme il nous as aimés.

Au cours du dernier repas que Jésus prenait avec ses disciples, 31 quand Judas fut sorti, Jésus déclara :
« Maintenant le Fils de l’homme est glorifié, et Dieu est glorifié en lui.
32 Si Dieu est glorifié en lui, Dieu en retour lui donnera sa propre gloire ; et il la lui donnera bientôt. 33 Mes petits enfants, je suis encore avec vous, mais pour peu de temps. 34 Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 35 Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres. »

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

Archives

CatéchèseL’Amour fraternel. (Jn 13, 31-35)

HistoirePremière mission de Paul en Pamphilie et en Syrie (Ac 14, 21-27)

But de l’oeuvre du salutIl essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort n’existera plus. (Ap 21,4a)

Liens externes

CatéchèseAIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES ! (Jn 13, 31-35)

CatéchèseAtelier Évangile : cinquième dimanche de Pâques de l’année C

VIDEO

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans La messe du dimanche, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Quatrième dimanche de Pâques, année C

Posté par diaconos le 21 avril 2013

089aweb.gifJésus incarne et révèle la miséricorde de Dieu, il est celui qui au dernier jour rassemblera toute l’humanité. La promesse de la vie éternelle est un indice pour ceux et celles qui le suivent : ils sont promis, avec lui, à la joie  de la résurrection et de la fête éternelle. En serons-nous aussi ?

Pour suivre le Christ, il nous indique lui-même un moyen, une aide précieuse : il dit que ses brebis écoutent sa voix (évangile). Il est notre guide vers le Père  et il a le souci de nous y conduire. Écoutons-nous vraiment sa voix ?

 PREMIÈRE LECTURE – Actes des Apôtres 13, 14. 43-52

  Commentaire : Dans leur programme missionnaire, les apôtres commençaient leur annonce de Jésus et de la résurrection dans les synagogues. Dès leurs premiers voyages hors frontières, ils ont été poussés à s’adapter et à élargir leur auditoire 

Paul et Barnabé 41 étaient arrivés à Antioche de Pisidie. Le jour du sabbat, ils entrèrent à la synagogue. 43 Quand l’assemblée se sépara, beaucoup de Juifs et de convertis au judaïsme les suivirent. Paul et Barnabé, parlant avec eux, les encourageaient à rester fidèles à la grâce de Dieu. 44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole du Seigneur.

45 Quand les Juifs virent tant de monde, ils furent remplis de fureur ; ils repoussaient les affirmations de Paul avec des injures.

46 Paul et Barnabé leur déclarèrent avec assurance : « C’est à vous d’abord qu’il fallait adresser la parole de Dieu. Puisque vous la rejetez et que vous-mêmes ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, eh bien ! nous nous tournons vers les païens.

47 C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : J’ai fait de toi la lumière des nations pour que, grâce à toi, le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre» 48 En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux que Dieu avait préparés pour la vie éternelle devinrent croyants. 49 Ainsi, la parole du Seigneur se répandait dans toute la région. 50 Mais les Juifs entraînèrent les dames influentes converties au judaïsme, ainsi que les notables de la ville ; ils provoquèrent des poursuites contre Paul et Barnabé, et les expulsèrent de leur territoire. 51 Ceux-ci secouèrent contre eux la poussière de leurs pieds et se rendirent à Iconium, 52 tandis que les disciples étaient pleins de joie dans l’Esprit Saint.

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

 PSAUME 99 

Commentaire : ce psaume  est un hymne de reconnaissance en l’honneur de Yahvé, roi d’Israël et Dieu de l’Alliance. On le chantait à tue- tête dans les rues montant au Temple de Jérusalem. Nous sommes aujourd’hui le peuple de la  nouvelle Alliance chargé de chanter les louanges de Dieu qui a réalisé les merveilles de l’histoire du Salut.

1 Acclamez le Seigneur, terre entière,

2 servez le Seigneur dans l’allégresse, venez à lui avec des chants de joie !

3 Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits et nous sommes à lui, nous, son peuple, son troupeau.

5 Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour, sa fidélité demeure d’âge en âge.

 « Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

 DEUXIÈME LECTURE – Apocalypse de Saint Jean 7, 9.14 -17

Commentaire :    Après nous avoir fait contempler Dieu et l’Agneau, qui est Jésus (lecture du dimanche précédent), les visions de l’Apocalypse nous font découvrir la foule immense des élus. Cette vision a inspiré les peintres, depuis les débuts, pour la décoration des églises, surtout au-dessus de l’autel, là où l’Agneau de Dieu apaise la faim et la soif de ses fidèles et les conduit vers la vie.

 Moi, Jean, 9 j’ai vu une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, races, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, en vêtements blancs, avec des palmes à la main. 14 L’un des Anciens me dit : « Ils viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs vêtements, ils les ont purifiés dans le sang de l’Agneau. 15 C’est pourquoi ils se tiennent devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui siège sur le Trône habitera parmi eux. 16 Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, la brûlure du soleil ne les accablera plus, 17 puisque l’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur Pasteur pour les conduire vers les eaux de la source de vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

De l’Évangile  de Jean au chapitre 10, 27-30

Jésus avait dit aux Juifs :  » Je suis le bon pasteur, mes brebis écoutent ma voix, moi, je les connais et elles me suivent. » (Jn 10, 27) Il ne faut pas minimiser cette expression que Jésus emploie pour nous faire comprendre  quel est son programme de Pasteur des âmes : nous conduire vers le Royaume.

Jésus avait dit aux Juifs : « Je suis le bon pasteur (le vrai berger). » Il leur dit encore : 27 « Mes brebis écoutent ma voix ; moi je les connais, et elles me suivent. 28 Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, personne ne les arrachera de ma main. 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut rien arracher de la main du Père. 30 Le Père et moi, nous sommes UN. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés ».

En ce  » DIMANCHE DES VOCATIONS « , il nous est demandé de prier le Maître de la Moisson de trouver des ouvriers pour sa Vigne, de trouver des pasteurs pour son peuple. Pourque la FOI s’affermisse dans l’ÉGLISE, il faut des éducateurs, des éducatrices de la FOI. Sur l’ordre de Jésus, il nous faut demander au Maître de la Moisson de choisir des ouvriers qui continueront à édifier le Royaume. Seigneur, donne-nous de bons prêtres et de bons diacres pour aider ton Peuple à avancer dans les voies de la sainteté. 

Nos Pasteurs ont été choisis et consacrés pour prendre en charge le Peuple de Dieu. Ils continuent auprès de nous, la Mission de Jésus. Soyons dociles à leurs enseignements et travaillons avec eux pour maintenir l’UNITÉ demandée par Jésus. Avec ferveur, demandons au Seigneur de multiplier les appels en donnant force et courage à ceux qui sont choisis. 

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012

Source → Rencontre avec la Parole de Vie, Parole de Dieu  

Publié dans La messe du dimanche, Temps pascal | Pas de Commentaire »

Troisième dimanche de Pâques, année C

Posté par diaconos le 10 avril 2013

Bonjour chers amis. chères amies dans le Christ. Dans les lectures pour la messe de ce troisième dimanche de Pâques, il est question de témoins. De la fantastique nouvelle de la résurrection du Christ, au matin de Pâques, les apôtres diront dans leur entourage : « Nous en sommes témoins ». Les textes de ce dimanche nous font comprendre combien cela fut exigeant pour eux.

Troisième dimanche de Pâques, année C dans Religion peche_miraculeuse-7891

 Source de l’image →  Caté42 – Saint Vincent en Lignon : la pêche miraculeuse et l’appel des disciples

Voici les lectures pour dimanche, quelques commentaires et dans la rubrique « Divers », mon homélie que je vous offre ainsi que quelques propositions  pour parler de Dieu avec vos enfants.

croix-diaconale dans ReligionMichel Houyoux, diacre permanent

lwf0003web.gif

La première lecture est tirée du livre des actes des apôtres au chapitre cinq (Ac 5, 27b-32.40b-41)

Commentaire : Joyeux d’avoir souffert… Les apôtres sont les Témoins du Christ. À leur suite, d’innombrables chrétiens, à travers l’Histoire, affronteront ceux qui ne veulent ni la vérité, ni la justice. Nous sommes, nous aussi, les Témoins du Seigneur… De quelle manière ?…

Les Apôtres comparaissaient devant le grand conseil ; le grand prêtre les interrogea :
« Nous vous avions formellement interdit d’enseigner le nom de cet homme-là, et voilà que vous remplissez Jérusalem de votre enseignement. Voulez-vous donc faire retomber sur nous le sang de cet homme ? »
Pierre, avec les Apôtres, répondit alors : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.
Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous aviez exécuté en le pendant au bois du supplice.
C’est lui que Dieu, par sa puissance, a élevé en faisant de lui le Chef, le Sauveur, pour apporter à Israël la conversion et le pardon des péchés.
Quant à nous, nous sommes les témoins de tout cela, avec l’Esprit Saint, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. »
Les Apôtres comparaissaient devant le grand conseil ; le grand prêtre les interrogea :
On interdit alors aux Apôtres, après les avoir fouettés, de parler au nom de Jésus, puis on les relâcha.
Mais eux, en sortant du grand conseil, repartaient tout joyeux d’avoir été jugés dignes de subir des humiliations pour le nom de Jésus.

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés

Psaume 29

Commentaire : Ce Psaume est une Hymne de triomphe envers Dieu qui fait revivre après l’épreuve. Il fut probablement composé au lendemain de l’exil… Il est particulièrement apte à exprimer la joie chrétienne après PÂQUES… Une vie nouvelle commence…

Ce psaume est l’action de grâce d’un malade qui a été guéri d’une maladie grave. Il doit sa beauté littéraire à l’alternance de ses contrastes ou antithèses: colère et bonté, un instant, et toute la vie, soir et matin,  larmes et cris de joie, deuil et danse, habits funèbres et parure de joie.

Il a été composé probablement avant l’Exil (-587 a.v. J.-C.) Certains spécialistes pensent qu’il servit à célébrer la dédicace du Temple par Judas Maccabée en l’an -164, après la profanation perpétrée par Antiochus IV Épiphane. De fait on assista alors à une véritable résurrection nationale !

R/ Je t’exalte, Seigneur, toi qui me relèves Quand j’ai crié vers toi, Seigneur, mon Dieu, tu m’as guéri ; Seigneur, tu m’as fait remonter de l’abîme et revivre quand je descendais à la fosse.

Fêtez le Seigneur, vous, ses fidèles, rendez grâce en rappelant son nom très saint. Sa colère ne dure qu’un instant, sa bonté  toute la vie.

Avec le soir viennent les larmes, mais au matin, les cris de joie ! Tu as changé mon deuil en une danse, mes habits funèbres en parure de joie !

Que mon cœur ne se taise pas, qu’il soit en fête pour toi ; et que sans fin, Seigneur, mon Dieu, je te rende grâce !

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés

La deuxième lecture est tirée du livre de l’Apocalypse au chapitre onze

Commentaire : Le voyant de l’Apocalypse exprime la certitude profonde qui l’habite : les chrétiens doivent saisir la portée de PÂQUES. Le Christ, l’AGNEAU a triomphé. En LUI se manifeste en plénitude le germe de la gloire qui attend tous les chrétiens encore confrontés à la violence du monde de Satan…

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean, dans ma vision, j’ai entendu la voix d’une multitude d’anges qui entouraient le Trône, les Vivants et les Anciens :i ls étaient des millions, des centaines de millions.
Ils criaient à pleine voix : « Lui, l’Agneau immolé, il est digne de recevoir puissance et richesse, sagesse et force, honneur, gloire et bénédiction. »
Et j’entendis l’acclamation de toutes les créatures au ciel, sur terre, sous terre et sur mer ; tous les êtres qui s’y trouvent proclamaient :« A celui qui siège sur le Trône, et à l’Agneau,bénédiction, honneur, gloire et dominationpour les siècles des siècles. »
Et les quatre Vivants disaient : « Amen ! » et les Anciens se prosternèrent pour adorer.

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés

De l’Évangile selon Jean, au chapitre vingt-et-un

Dans nos pays de vieille tradition chrétienne, la foi en la résurrection est inacceptable pour beaucoup de personnes et même un certain nombre de pratiquants avouent ne pas y croire. Dans un sondage, publié le 27 mars 2010 dans l’Avenir de Namur, 5,7 % des personnes interrogées ont affirmé y croire. Beaucoup de croyants demeurent encore incertains devant ce fait.

Oui, croire en la résurrection du Christ est difficile et, pour ce troisième dimanche de Pâques, l’Évangile reconnaît que les apôtres eux-mêmes eurent bien de la peine à l’accepter. Pourtant, voilà des hommes et des femmes qui avaient suivi Jésus pendant des mois, avaient écouté ses prédications, assisté à ses guérisons miraculeuses, reçu des enseignements en privé où il leur révélait qu’il serait refusé, haï et finalement mis à mort avant de ressusciter.

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012

Source → Rencontre avec la Parole de Vie, Parole de Dieu   

Commentaire : les apôtres avec Pierre décident d’aller pêcher dans le lac de Tibériade.  Pierre prend l’initiative de cette pêche de nuit. Ils vivent la RÉSURRECTION dans le quotidien qui veut le travail qui permet de gagner de quoi vivre. Comme Jésus le leur avait commandé, ils sont revenus en GALILÉE.
La nuit demeure le symbole de l’insécurité. La nuit symbolise aussi tout ce qui nous inquiète, nous rend inquiet.  Nos soucis, qu’ils soient familiaux, professionnels ou personnels… et seuls, comme les apôtres, cette nuit-là, nous n’avançons pas, nous travaillons en vain. Nous avons nous aussi, des nuits où nous tentons de trouver une solution à nos problèmes sans le secours du Seigneur que nous oublions sur la rive.

Au petit matin revenant sans avoir rien pêché, ils aperçurent homme sur le rivage, Jean, le premier reconnut  JÉSUS, comme au Tombeau 0ù il manifesta sa foi. « C’est le Seigneur », cria-t-il. Aussitôt, Pierre se jetta à l’eau pour rejoindre JÉSUS.

Reconnaissons  Jésus dans les personnes qui nous entourent, particulièrement dans celles qui nous dérangent, dans les événements que nous vivons, surtout s’ils nous font mal, dans nos projets,  dans nos échecs…  Ne l’oublions jamais, JÉSUS est RESSUSCITÉ, IL est VIVANT et nous attend sur la rive éternelle. Une seule chose est requise pour reconnaître son action invisible : c’est l’AMOUR.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord du lac de Tibériade, et voici comment.
Il y avait là Simon-Pierre, avec Thomas (dont le nom signifie : Jumeau), Nathanaël, de Cana en Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres disciples.
Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, ils passèrent la nuit sans rien prendre.
Au lever du jour, Jésus était là, sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Jésus les appelle : « Les enfants, auriez-vous un peu de poisson ? » Ils lui répondent : « Non. »
Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le ramener, tellement il y avait de poisson.
Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Quand Simon-Pierre l’entendit déclarer que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau.
Les autres disciples arrivent en barque, tirant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres.
En débarquant sur le rivage, ils voient un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain.
Jésus leur dit : « Apportez donc de ce poisson que vous venez de prendre. »
Simon-Pierre monta dans la barque et amena jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré.
Jésus dit alors : « Venez déjeuner. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur.
Jésus s’approche, prend le pain et le leur donne, ainsi que le poisson.
C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples.
Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t’aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. »
Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t’aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. »
Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, est-ce que tu m’aimes ? » Pierre fut peiné parce que, pour la troisième fois, il lui demandait : « Est-ce que tu m’aimes ? » et il répondit : « Seigneur, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis.
Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. »
Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Puis il lui dit encore : « Suis-moi. »

Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés

Archive

◊ Catéchèse en famille : cliquez ici → Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? (Jn 21, 15-17)

Divers

◊   Troisième dimanche de Pâques, année C → Homélie du père Jacques Fournier

◊ Catéchèse →    La pêche miraculeuse – L’Eglise catholique de Bruxelles

◊ Préparons la messe dominicale avec les enfants → 3° dimanche de Pâques

La pêche miraculeuse

Image de prévisualisation YouTube


Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

A.D.A.L. pour le cinquième dimanche de Pâques, année C

Posté par diaconos le 9 avril 2013

Liturgie de la parole animée par des laïcs

A.D.A.L. pour le cinquième dimanche de Pâques, année C dans Religion sans-titre1-208x300

Le seul témoignage irrécusable de notre appartenance au Christ est que nous nous aimions les uns les autres comme il nous a aimés.

Rappel  : Il ne peut y avoir d’assemblée sans prêtre dans l’église où est célébrée la messe le même dimanche ( y compris le samedi soir) !  L’assemblée dominicale est  animée par une équipe de laïcs en lien avec le prêtre chargé de la paroisse.

5ième dimanche de Pâques

Références bibliques : →   Lectures  de la messe

Chant d’entrée  votre sélection.

Animateur de la célébration   Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.    

 Tous Amen

La grâce de Jésus notre Seigneur, l’amour de Dieu le Père et la communion de     l’Esprit Saint soient toujours avec vous.

Tous : Et avec votre esprit.

Animateur de la célébration  Comme chaque dimanche, nous voici rassemblés autour de la Parole du Seigneur. Une parole qui ne laisse pas indifférents les auditeurs des apôtres : certains l’accueillent avec joie et se convertissent, d’autres la rejettent. Pour accueillir cette Parole et recevoir sa force, il nous faut prêter l’oreille pour entendre, au milieu des sollicitations de notre monde, la voix du Jésus Christ ressuscité, le seul Pasteur capable de nous conduire au Père.

Préparation pénitentielle

Animateur de la célébration  À cause de tout ce qui se passe dans notre tête, dans notre cœur, nous ne facilitons pas la montée de ce monde nouveau  dont Dieu nous veut, avec lui, les artisans : « Aimez-vous les uns et les autres comme je vous ai aimés ». Ce qui montrera que vous êtes vraiment les disciples de Jésus, c’est l’amour qui va jusqu’au don de soi. Puisque le Seigneur nous commande de nous aimer les uns les autres, prions à présent pour tous ceux qui en ont besoin.

Enfant de chœur ou autre……..

  • Pour que notre charité soit active auprès des plus défavorisés, Seigneur, nous te prions. Chant : Seigneur prend pitié ou Kyrie eleison
  • Parce que nous n’avons pas su toujours pardonner à ceux qui nous ont offensé, ô Christ prend pitié de nous.  Chant : Seigneur prend pitié ou Kyrie eleison
  • Seigneur, sans toi nous ne pouvons rien faire, prends pitié de nous. Chant : Seigneur prend pitié ou Kyrie eleison

Animateur de la célébration 
Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous donne de ne pas lâcher sa main; qu’il nous conduise à la vie éternelle.

Tous Amen

On pourrait réserver le Gloire à Dieu pour les jours de fête… car il n’est pas opportun de chanter régulièrement le « gloire à Dieu »  dans une Adal car cet hymne est très liée à la célébration eucharistique (messe)

Gloire à Dieu (Chant de louange) : votre choix.

Animateur de la célébration    

Dieu qui as envoyé ton Fils pour nous sauver et faire de nous tes enfants d’adoption, regarde avec bonté ceux que tu aimes comme un père. Puisque nous croyons au Christ,  accorde-nous de reconnaître sa présence en nos vies  et de nous laisser transformer par son amour.  Lui qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Tous  Amen 

Liturgie de la Parole

Animateur de la célébration    Dans leur programme missionnaire, les apôtres commençaient leur annonce de Jésus et de la résurrection dans les synagogues. Dès leurs premiers voyages hors frontières, ils ont été poussés à s’adapter et à élargir leur auditoire.  Écoutons cette première lecture tirée du livre des actes des apôtres au chapitre quatorze où il est question de la mise en place des premières communautés.

Première lecture par…………………………………… (Ac,14, 21-27)

Animateur de la célébration     Nous rencontrons maintenant le psaume 144 qui est un hymne centré sur Dieu, créateur et souverain. La tonalité de ce psaume se présente comme une profession de foi  dont voici quelques versets  (versets 8 à 13)

Psaume 144 (chant par la chorale)

psaume-144-300x151 A.D.A.L. pour le cinquième dimanche de Pâques de l'année C dans ReligionAnimateur de la célébration  Le dynamisme de la résurrection de Jésus s’étend à toute la création La nouveauté de ce ciel nouveau et de cette terre nouvelle, dont nous parle cette deuxième lecture tirée du livre de l’Apocalypse, consiste en la proximité de Dieu.  La fin des temps ne sera pas pour l’univers une destruction, mais une transformation, comme si un brouillard se déchirait qui cachait jusqu’à présent à nos yeux le vrai monde. .

Deuxième lecture par……………………………Apocalypse, chapitre 21, 1-5

Alléluia  chanté par la chorale 

Lecteur ou lectrice :  Alleluia, Alleluia, je vous donne un commandement nouveau : Comme je vous ai aimés aimez-vous les uns les autres dit le Seigneur. Alleluia

Reprise de l’acclamation par tous

L’animateur de la célébration dit alors : « De l’Évangile de Jésus Christ selon saint Jean»

Cette personne lit ensuite l’Évangile du jour  àJn 13, 31-35
♦ Si c’est une personne laïque qui proclame l’Évangile, elle omet la salutation initiale et aussi l’acclamation finale.

Homélie  →  « Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres » (Jn 13,34a)

Animateur de la célébration   Ensemble proclamons notre foi  (Credo récité ou chanté )

Prière universelle introduite par l’animateur de la célébration

Aimer encore et toujours mieux… Demandons au Seigneur de nous faire grandir dans son amour, surtout auprès des plus démunis, des moins aimés.

Lecteur jeune ou adulte  ………………………………………………………………

  • Avec les saints, témoins de ton amour, Seigneur, nous te prions : suscite en ton Église des disciples qui aujourd’hui s’engagent en ton nom.   (refrain)

lwf0005web1.gif

  • Avec tous les hommes de bonne volonté, Seigneur, nous te prions :  inspire à tous les gouvernants la volonté d’encourager l’aide aux plus pauvres. (refrain)
  • Des femmes et des hommes souffrent de s’être trompés de chemin, de vocation… Pour qu’ils ne se sentent pas mal jugés, ensemble prions. (refrain)
  • Avec les personnes qui veillent malades et mourants, Seigneur, nous te prions : qu’elles sachent, par leur présence aimante, donner ta tendresse et conduire à la paix. (refrain)
  • Pour notre communauté, pour que chacun et chacune réponde fidèlement à la vocation qui est la sienne, ensemble prions, (refrain)

Animateur de la célébration
Prions le Seigneur,  Dieu notre Père apprends-nous à vivre chaque jour un peu mieux le grand commandement de l’amour que nous a laissé ton Fils Jésus. Nous te le demandons, à toi qui nous aimes aujourd’hui, et toujours, pour les siècles des siècles.

Tous : Amen

Action de grâce et le Notre Père

Animateur de la célébration  Frères et sœurs, en ce dimanche le Christ ressuscité se tient au milieu de nous et c’est lui qui inspire notre prière. Rendons-lui grâce pour son amour et pour sa grâce en chantant …

Suggestion : Que tes œuvres sont belles (A 219) ; Peuple de prêtres (C 49) ; Terre entière (I 33) ; Peuple de Dieu, marche joyeux ; Chantons à Dieu ce chant nouveau (L 211)  ; Prophètes d’espérance (T551) ; Aimer, il suffit d’aimer (D 600)  ; Dieu est amour ou un autre chant du même  genre.

Prière de louange par……………………………………………………………………………………………………

priere-daction-de-graces-5eme-dimanche-de-paques-annee-c-300x82

  • Que nos cœurs ne se taisent pas, qu’ils soient en fête pour toi, et que sans fin, Seigneur, nous te rendions grâce : tu veux essuyer toute larme de nos yeux, et faire disparaître la mort. (Refrain ci-dessus)
  • Que nos cœurs ne se taisent pas, qu’ils soient en fête pour toi ; le monde ancien, ses ténèbres et sa douleur disparaîtront : tu fais toutes choses nouvelles. (Refrain)
  • Que nos cœurs ne se taisent pas, qu’ils soient en fête pour toi ; ton fils t’a glorifié et tu le glorifies. (Refrain)

Animateur de la célébration  Que nos cœurs ne se taisent pas, qu’ils soient en fête pour toi ; Jésus nous a donner des frères à aimer comme lui nous a aimés. Unis dans l’amour nous osons te dire la prière que lui-même nous a appris.

Notre Père…

La prière du « Notre Père » peut être chantée si vous le souhaitez

◊ L’animateur de la célébration introduit ici le signe de paix →   Soyons unis les uns aux autres dans le Christ et partageons la paix qui vient de lui.

La liturgie de la Parole animée par des laïcs s’achève ainsi. On passe ensuite à la prière de conclusion (voir plus loin), à moins que l’on ait prévu une liturgie de communion.

 

Liturgie de communion  (éventuellement)

Le cadre normal et habituel de la communion doit rester celui d’une célébration eucharistique. Une A.D.A.L. n’est en aucune manière une messe.

La personne qui a été désignée va après  le geste de paix au tabernacle chercher le pain consacré et il l’apporte sur l’autel. Elle s’incline ensuite profondément ou fait une génuflexion. Il est bon de prévoir à ce moment un temps de recueillement qu’on introduira ainsi…

Animateur de la célébration → Recueillons-nous dans le silence. Préparons-nous à accueillir le corps du Christ ; qu’il nous rassemble aussi en un seul corps !

Animateur de la célébration →  Le Christ Jésus nous a livré son corps et chaque messe en fait mémoire. Aujourd’hui, en attente d’une célébration eucharistique, recevons dans la foi le corps du Christ, l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Heureux les invités au Repas du Seigneur ! … “Saisi de pitié” pour les pécheurs que nous sommes, il est allé jusqu’au bout de l’amour : Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Tous : Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais, dis seulement une parole et je serai guéri.

Animateur de la célébration Que le corps du Christ nous garde pour la vie éternelle.

Tous : Amen

Chant pour la communion

Suggestions : Pain des merveilles (D103) ; le pain que tu nous donnes (D 83) ; Tu es le Dieu fidèle ( D 163) ; Qui mange ma chair ( D 290) ; La Sagesse a dressé une table (F 502) ; Dieu a tant aimé le monde ( D 369) ; Pain de Dieu, pain de vie (D 381) ; Pain rompu pour un monde nouveau (D 283) ; Dieu nous invite à son festin (Signes musique n° 70) ; laisserons-nous à notre table… (E 161); Pour amer du plus grand amour (D 386)

◊ Distribution de la communion en disant : « Le corps du Christ »

Prière après la communion

Lecteur ou lectrice  Prions le Seigneur, Toi qui fais toutes choses nouvelles, Dieu très bon,   reste auprès de ton peuple, car, sans toi, notre vie tombe en ruine et les ronces viennent tout envahir. Fais passer à une vie nouvelle ceux que tu as rassemblés pour qu’ils soient ton peuple : qu’à leur amour fraternel ils soient reconnus comme les disciples de Jésus qui nous a révélé l’infini de ton Amour,

Tous : Amen !

Suggestion pour le chant final :  Si le Père vous appelle  ( CNA 721) ; Allez dans le monde entier (Z 95-3)  ; Ou règne la charité (D43) ou selon votre répertoire.

Après la prière de conclusion ou après le chant final s’il y en a un,  l’animateur de la célébration ajoute…

Certains d’être aimés de Dieu, sûrs d’avoir à remplir un rôle unique et irremplaçable, allons partager avec nos frères cette foi et cette joie.  Où règne l’amour et la charité, lä règne Dieu.- L’amour du Christ nous a rassemblé dans la charité.

Que Dieu tout puissant nous donne de savoir pleinement apprécier tous les dons qu’il nous fait en sa générosité débordante. et  (Pas de bénédiction à donner ici !) qu’il  nous bénisse : le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Amen ! (Chaque fidèle fait le signe de la croix)

Allons, dans la paix du Christ !

Tous : Nous rendons grâce à Dieu.

Ce texte tient compte des  directives  des évêques des diocèses francophones de notre pays pour les liturgies de la Parole animées par des laïcs (guide liturgique pour les assemblées dominicales   animées par des laïcs aux éditions C.I.P.L. 40, rue  des Prémontrés B 4000 Liège). 

croix-diaconale6Michel Houyoux, diacre permanent

Publié dans Religion | Pas de Commentaire »

12
 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS