• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 18 mai 2013

Solennité de la Pentecôte

Posté par diaconos le 18 mai 2013

Bonjour chers amis et chères amies dans le Christ.

Solennité de la Pentecôte dans Catéchèse gravure-dore-bible-la-pentecote-240x300

Le Livre des Actes des apôtres (2,1-13) rapporte l’évènement qui s’est passé au Cénacle à Jérusalem, en l’an 30 ou 33 de notre ère, le jour de la fête juive de la Pentecôte, 50 jours après la résurrection du Christ. "Quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils (les apôtres) se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues".

 Le jour de la Pentecôte  les apôtres reçoivent l’Esprit-Saint ! Cette grande fête, qui clôt le temps pascal, est pour nous un mystère.

« Vivre en plénitude et pour toujours ! »  Tel fut le cri spontané de l’homme dès ses origines. Mais le péché qui fut le sien l’enferma en lui-même et le conduisit à l’échec. La vraie vie, c’est l’Esprit et elle nous est offerte affirme la révélation chrétienne. Dieu en sa réalité la plus profonde est échange et don. La PENTECÔTE, fête de l’Esprit Saint, marque l’aboutissement de Pâques. C’est à partir d’elle et avec elle que s’affirme le renouvellement d’un monde recréé par Dieu… . Voici les lectures pour dimanche prochain, quelques commentaires et dans la rubrique « Divers », quelques suggestions pour parler de cette fête avec vos enfants.

croix-diaconale dimanche de la Pentecôte dans EnseignementRecevez chers amis et chères amies mes salutations amicales et fraternelles.

Michel Houyoux, diacre permanent.

Source de l’image →  Bible illustrée par Gustave Doré

lwf0003web.gif

La première lecture est tirée du livre des Actes des Apôtres au chapitre 2,1-11.

Commentaire : Jérusalem est la ville du don de l’Esprit ! Elle n’est pas seulement la ville où Jésus a institué l’Eucharistie, la ville où il est ressuscité, elle est aussi la ville où l’Esprit a été répandu sur l’humanité. A l’époque du Christ, la Pentecôte juive était très importante : c’était la fête du don de la loi, l’une des trois fêtes de l’année pour lesquelles on se rendait à Jérusalem en pèlerinage. L’énumération de toutes les nationalités réunies à Jérusalem pour cette occasion en est la preuve (1)

Les langues de feu de la Pentecôte, le bruit « pareil à celui d’un violent coup de vent » suggèrent que nous sommes ici dans la ligne de ce qui s’était passé au Sinaï, quand Dieu avait donné les tables de la loi à Moïse (Ex 19).


Quand arriva la Pentecôte (le cinquantième jour après Pâques), ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain il vint du ciel un bruit pareil à celui d’un violent coup de vent : toute la maison où ils se tenaient en fut remplie.

Ils virent apparaître comme une sorte de feu qui se partageait en langues et qui se posa sur chacun d’eux. Alors ils furent tous remplis de l’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. Or, il y avait, séjournant à Jérusalem, des Juifs fervents, issus de toutes les nations qui sont sous le ciel. Lorsque les gens entendirent le bruit, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient dans la stupéfaction parce que chacun d’eux les entendait parler sa propre langue.

Déconcertés, émerveillés, ils disaient : « Ces hommes qui parlent ne sont-ils pas tous des Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ?
(1) Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, des bords de la mer Noire, de la province d’Asie, de la Phrygie, de la Pamphylie, de l’Égypte et de la Libye proche de Cyrène, Romains résidant ici, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons proclamer dans nos langues les merveilles de Dieu. »

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

—————————————————————————————————————————————-

Psaume 104,1.24.29-31.34.

Commentaire : Il faudrait pouvoir lire ce psaume en entier ! 35 versets de louange pure, d’émerveillement devant les oeuvres de Dieu . J’ai écrit « 35 versets » parce que c’est le mot habituel pour les psaumes, mais j’aurais dû décrire « 35 vers » car il s’agit en réalité d’un poème superbe. Le naturaliste allemand Alexander von Humboldt (1769-1859), père de l’océanographie, qui dans son livre Kosmos écrit : « Le  psaume 104 est une esquisse du monde… Le monde entier, terre et ciel, est peint en quelques traits. À la vie confuse des éléments est opposée l’existence calme et laborieuse de l’homme… Tout est rempli d’un caractère sublime qui effraie. »  Ce psaume est un hymne qui décrit les merveilles de la création pour mieux montrer le savoir faire du Créateur et sa sagesse. Il aurait été composé avant l’Exil.

Pour lire ce psaume en entier avec notes et commentaires, cliquez ici →     Psaume 104

Bénis le Seigneur, ô mon âme ; Seigneur mon Dieu, tu es si grand ! Revêtu de magnificence, Quelle profusion dans tes oeuvres, Seigneur ! Tout cela, ta sagesse l’a fait ; la terre s’emplit de tes biens.

Tu caches ton visage : ils s’épouvantent ; tu reprends leur souffle, ils expirent et retournent à leur poussière. Tu envoies ton souffle : ils sont créés ; tu renouvelles la face de la terre.
Gloire au Seigneur à tout jamais ! Que Dieu se réjouisse en ses oeuvres ! Que mon poème lui soit agréable ; moi, je me réjouis dans le Seigneur.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

La deuxième lecture est tirée de la lettre de saint Paul Apôtre aux Galates au chapitre 5, 16-25).

Commentaire : Tout au long de ses voyages missionnaires, saint Paul s’est trouvé affronté à la concurrence d’autres missionnaires, chrétiens eux aussi, mais trop attachés aux prescriptions juives. Plusieurs fois saint Paul est contraint de réagir vigoureusement pour protéger les jeunes communautés contre les menées de ces chrétiens-judaïsants qui, par exemple, tenaient la circoncision comme nécessaire au salut. Pour saint Paul, la circoncision ne donne pas une sécurité plus grande et, du reste, le chrétien est libéré par le Christ des contraintes de la Loi juive. La liberté chrétienne est cependant une loi exigeante puisqu’elle est finalisée par l’amour du prochain. L’esprit du Christ permet de vivre cette liberté.  Le Saint-Esprit est la source de la liberté des chrétiens : par sa présence intérieure, le Saint-Esprit fait des chrétiens des hommes qui peuvent en vérité appeler Dieu « Père ». Mais, autant il est vrai que l’Esprit Saint est donné réellement et gratuitement aux chrétiens, autant il est vrai qu’il n’exerce pas son action sur eux d’une façon qui ferait d’eux des instruments passifs (ce qui serait exactement le contraire d’une libération). L’Esprit Saint ne nous libère pas de force, mais demande que nous consentions à son action. Celui qui veut que le Saint-Esprit le conduise, sera capable de résister aux désirs dont la chair est le principe, et qui font accomplir les œuvres mauvaises. Etre libéré de la chair, ne veut pas dire être libéré de la lutte contre la chair, mais avoir le pouvoir de la vaincre. S le croyant n’échappe pas au déchirement qui résulte en lui de l’opposition radicale de la chair à l’Esprit, il est cependant capable de faire le contraire de ce que la chair voudrait qu’il fasse; il est « dans la chair », dans une condition où sa foi peut encore défaillir sous la pression des désirs de la chair, mais l’Esprit, non seulement éclaire sa volonté (ce que la Loi faisait déjà) mais il peut encore la fortifier pour que le croyant accomplisse ce qu’il doit faire, sans contrainte, par amour. Se laisser guider par l’Esprit suffit, mais exige un choix libre et une docilité sans cesse renouvelée aux désirs de l’Esprit. Celui qui croit au Christ sait que son Esprit désire lui faire porter un fruit unique et multiforme : celui d’un amour qui met chacun au service du salut de tous, et qui lui fait trouver dans ce service la joie parfaite et la vraie liberté.


16i  Frères, je vous le dis : vivez sous la conduite de l’Esprit de Dieu ;alors vous n’obéirez pas aux tendances égoïstes de la chair.
17  Car les tendances de la chair s’opposent à l’esprit, et les tendances de l’esprit s’opposent à la chair. En effet, il y a là un affrontement qui vous empêche de faire ce que vous voudriez.
18  Mais en vous laissant conduire par l’Esprit, vous n’êtes plus sujets de la Loi.
19  On sait bien à quelles actions mène la chair : débauche, impureté, obscénité,
20  idolâtrie, sorcellerie, haines, querelles, jalousie, colère, envie, divisions, sectarisme,
21  rivalités, beuveries, gloutonnerie et autres choses du même genre. Je vous préviens, comme je l’ai déjà fait : ceux qui agissent de cette manière ne recevront pas en héritage le royaume de Dieu.
22  Mais voici ce que produit l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi,
23  humilité et maîtrise de soi. Face à tout cela, il n’y a plus de loi qui tienne.
24  Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses tendances égoïstes.
25  Puisque l’Esprit nous fait vivre, laissons-nous conduire par l’Esprit.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

La Parole de Jésus n’est pas une chose, c’est quelqu’un. Jésus étant parti, il y a un autre qui vient prendre le relais, envoyé par le Père au nom de Jésus : c’est l’Esprit Saint.

 L’Esprit Saint n’ajoute rien à Jésus, comme Jésus n’ajoutait rien au Père. Ce sont trois qui ne font qu’un ! L’Esprit Saint est celui qui communique toute la vie de Dieu à l’humanité. C’est l’Esprit Saint qui aidera l’Église à comprendre progressivement le don de Dieu, révélé en Jésus Christ. Et aujourd’hui, l’Esprit Saint est toujours à l’œuvre. Je suis avec vous jusqu’à la fin des siècles, disait Jésus. L’Église a encore beaucoup à comprendre, à découvrir et à vivre et cela, est encore plus vrai pour chacun de nous.

Il est important de saisir que la fête de la Pentecôte (première lecture) n’a pas eu lieu seulement pour les apôtres. Le vent violent a été perçu aussi par une multitude d’hommes et de femmes  à Jérusalem et chacun entendait proclamer dans sa propre langue les merveilles de Dieu. (Ac 2, 5-11)

Pour qu’une personne reconnaisse dans la parole d’une autre la Parole de Dieu, il y faut l’action de l’Esprit Saint. « C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu  » (Rm 8 , 16 )

La fête de la Pentecôte est non seulement la fête de la naissance de l’Église par les pouvoirs transmis aux apôtres, mais elle est aussi la fête du renouvellement du monde par l’action de l’Esprit Saint, qui conduit progressivement toute l’humanité à la compréhension du message de Jésus.  » L’Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous remettra en mémoire tout ce que je vous ai dit !  » (Jn 14, 26)

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012  - Auteur : cliquez ici → Michel Houyoux

Source →Rencontre avec la Parole de Vie / 978-3-8416-9800-1

De l’Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean au chapitre 15, 26.27 à 16, 12 à 15

Commentaire :  Plus Jésus fait pressentir à ses disciples les difficultés et les luttes qu’ils auront à soutenir au milieu du monde plus il insiste sur la promesse de ce puissant aide, l’Esprit de vérité, dont ils auront un si pressant besoin. (Jean 14.16,17,26 ; Luc 24.49)

Pour que l’Esprit Puisse convaincre le monde, il faut d’abord qu’il agisse dans les apôtres qui seront les instruments de son action sur le monde. C’est pourquoi après avoir décrit celle-ci, Jésus promet à ses disciples que l’Esprit les conduira dans toute la vérité et complétera l’instruction qu’ils ont reçue de lui. Les enseignements de Jésus à ses disciples renfermaient toute la vérité divine qu’ils avaient pu comprendre jusqu’alors. (Jean 15.15 ; 16.30)

Mais les grands développements et les applications diverses de cette vérité qui devaient se réaliser par l’établissement du royaume de Dieu sur la terre leur étaient encore inconnus ; ils ignoraient la naissance et les progrès d’une Eglise chrétienne qui unirait en un seul corps Juifs et païens. En outre, bien que Jésus leur eût annoncé qu’il devait mourir pour la rédemption du monde (Jean 3.14-16) et leur eût présenté la foi en lui comme le moyen d’y avoir part, il ne pouvait pas, tant que son œuvre n’était pas achevée, leur enseigner, dans sa plénitude, la grande doctrine de la justification par la foi.

15

26i  À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur.
27  Et vous aussi, vous rendrez témoignage, vous qui êtes avec moi depuis le commencement.

16

12  J’aurais encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous n’avez pas la force de les porter.
13  Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous guidera vers la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : il redira tout ce qu’il aura entendu ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.
14  Il me glorifiera, car il reprendra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.
15  Tout ce qui appartient au Père est à moi ; voilà pourquoi je vous ai dit : Il reprend ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible – © AELF, Paris

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Archives

◊ Recevez l’Esprit Saint → Solennité de la Pentecôte

◊ Catéchèse familiale,  cliquez ici →  Solennité de la Pentecôte

LIENS EXTERNES

◊ Homélie → HOMÉLIE Père Dattin – Paroisse de Notre Dame de la Délivrance

◊ Catéchèse →   La Pentecôte: la fête de l’Esprit Saint.

◊ Vidéo → PENTECÔTE 

.

◊ Vidéo → Histoire de la Pentecôte avec la petite Kelly

◊ 

Publié dans Catéchèse, Enseignement, fêtes religieuses, La messe du dimanche, Liturgie | Pas de Commentaire »

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS