.Vingt-sixième dimanche du temps ordinaire de l’année C

Posté par diaconos le 29 septembre 2013

.Vingt-sixième dimanche du temps ordinaire de l'année C dans La messe du dimanche le-pauvre-lazare-286x300

Sur ce fond de disparités sociales, la parabole de l’évangile de ce dimanche annonce un renversement de situation dans l’au-delà. Cette révélation mérite toute notre attention : ce que nous vivons aujourd’hui aura un retentissement éternel. La parabole de l’Évangile met en scène un riche qui se goinfre, vautré dans son bien-être et en face de lui un malheureux dans un état de délabrement extrême. Ce riche ne voit pas le pauvre, il ne lui prête aucune attention ; il l’ignore purement et simplement comme s’il n’existait pas. Il n’a pas voulu le regardé, ni lui apporté secours ; donc il n’a pas aimé et le comble dans cette parabole, c’est que c’est le chien qui voit le pauvre puisqu’il lèche ses plaies ! /(Lc 16, 19-31)

Tous, nous aspirons au bien-être, à une certaine richesse qui nous permette de vivre sans souci. Mais la vraie richesse, c’est celle du cœur, celle qui nous fait devenir collaborateurs de Dieu face aux opprimés, aux affamés, aux accablés de toute sorte. Le monde n’est pas fait de riches et de pauvres, mais de ceux et de celles qui savent ou refusent de partager.

Aujourd’hui comme hier nous avons toujours à nous convertir : c’est là un beau programme pour la 26ième semaine du temps ordinaire et pour tout le reste de notre vie. Dans son livre, Amos explique que le malheur est engendré par l’égoisme et l’ignorance de la souffrance des autres (première lecture) et Jésus (Lc 16, 19-31) souligne le danger des plaisirs opulents et immédiats qui aveuglent bien des personnes.

Le véritable enjeu, c’est obtenir la vie éternelle. Pour obtenir la vie éternelle, il nous faut suivre les recommandations de l’apôtre Paul : « être juste et religieux, vivre dans la foi et l’amour, la persévérance et la douceur » (1 Th 6, 11) ; telle est la recette du bonheur, la plus grande richesse, le chemin de la vie.

Voici les lectures pour dimanche prochain, quelques commentaires et en annexe à ce courriel, les mots croisés du diacre Rioux ainsi que mon homélie que je vous offre.

Recevez chers amis et chères amies mes salutations amicales et fraternelles.

croix-diaconale vingt-sixième dimanche du temps ordinaire de l'année C dans Temps ordinaire

Michel Houyoux, diacre permanent

Source de l’image → Source de l’image : Hermanoleon Clipart     (Free christian cliparts reliogios)

—————————————————————————————————————– 

LAPREMIÈRE LECTURE EST TIRÉE DU LIVRE D’AMOS AU CHAPITRE 6, VERSETS 1 à 7  

Note 1 :  à l’époque d’Amos, au VIII° siècle av. J.-C., une paix provisoire règne dans le pays. Certains en profitent pour s’enrichir considérablement, au mépris de toute morale. Ils méprisent les pauvres et se moquent de Dieu. Dans cet extrait ,  le prophète Amos annonce  que Dieu ne tolèrera plus longtemps pareille situation. Il retirera sa protection et ce sera la chute du pays et de la royauté sous les coups de l’ennemi.

Note 2 : l’histoire nous apprend que cette confortable inconscience a été durement secouée quelques années plus tard, ils seront  déportés ; le cyclone, ce sera l’écroulement de toute cette société, l’écrasement par les Assyriens, la mort de beaucoup d’entre eux et la déportation de ceux qui restent…

Note 3 : Amos a prêché vers 780–750 av. J.C. Combien de temps ? On ne le sait pas. Il a sûrement été amené à dire des choses qui n’ont pas plu à tout le monde puisqu’il a fini par être expulsé sur dénonciation au roi.

Commentaire : le bonheur des hommes et des peuples passe inévitablement par la fidélité à l’Alliance avec Dieu ( justice sociale et confiance en Dieu). Si nous nous écartons de  cette ligne de conduite, tôt ou tard, nous serons perdus.

1 Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Jérusalem, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie. 4 Couchés sur des lits d’ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les meilleurs agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres ; 5 ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ; 6 ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d’Israël ! 7C‘est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés ; et la bande des vautrés n’existera plus.

-« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés »

—————————————————————————————————————-

 PSAUME 146  

Commentaire :ce psaume (dix versets) chante les louanges de Dieu, créateur et rédempteur, libérateur et roi. C’est un hymne de louanges à Dieu infiniment bon. Il a été rédigé après l’exil.

7Le Seigneur fait justice aux opprimés, aux affamés, il donne le pain, le Seigneur délie les enchaînés.

8Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles, le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur aime les justes.

9 Le Seigneur protège l’étranger, il soutient la veuve et l’orphelin.

10 Le Seigneur est ton Dieu pour toujours.

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés »

LA DEUXIÈME LECTURE EST TIRÉE DE LA PREMIÈRE LETTRE DE L’APÔTRE PAUL À TIMOTHÉE AU CHAPITRE 6, VERSETS 11 À 16

Commentaire : cet extrait de la première lettre à Timothée est  une synthèse très  complète de tout ce qui fait la foi et la vie du chrétien. Dans ce texte, Paul rappelle trois fois quel est le but sur lequel nous devons toujours garder les yeux fixés.

11 Toi, l’homme de Dieu, cherche à être juste et religieux, vis dans la foi et l’amour, la persévérance et la douceur. 12 Continue à bien te battre pour la foi, et tu obtiendras la vie éternelle ;  c’est à elle que tu as été appelé, c’est pour elle que tu as été capable d’une si belle affirmation de ta foi devant de nombreux témoins. 13 Et maintenant, en présence de Dieu qui donne vie à toutes choses, et en présence du Christ Jésus qui a témoigné devant Ponce Pilate par une si belle affirmation, voici ce que je t’ordonne : 14 garde le commandement du Seigneur, en demeurant irréprochable et droit jusqu’au moment où se manifestera notre Seigneur Jésus-Christ. 15 Celui qui fera paraître le Christ au temps fixé, c’est le Souverain unique et bienheureux, le Roi des rois, le Seigneur des seigneurs, 16le seul qui possède l’immortalité, lui qui habite la lumière inaccessible, lui que personne n’a jamais vu, et que personne ne peut voir. A lui, honneur et puissance éternelle. Amen.

-« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés »

—————————————————————————————————————–

DE L’ÉVANGILE DE LUC AU CHAPITRE 16, VERSETS 19 À 31

L’égoïsme des fortunés  creuse d’avantage le fossé entre riches et pauvres et si rien n’est fait, tous, nous connaîtrons des situations difficiles, y compris ces gens qui jonglent avec leur argent en bourse. Ce fossé se creusera aussi, comme dans la parabole, pour l’éternité, ne l’oublions pas ! Nous serons jugés avant tout sur nos fautes d’omission :  » J’avais faim et tu ne m’as pas donné à manger. « 

Écoutons les conseils du riche de l’Évangile qui nous crie :  » Ne faîtes pas comme moi  durant votre vie. Vous préparez votre place dans l’éternité. Des fautes vous en ferez encore et encore, mais n’oubliez pas que l’aumône couvre beaucoup de péchés et si vous n’êtes pas spontanément généreux, pensez, au moins, un peu à vous, à votre avenir éternel.

Copyright 2012 by the author and Südwestdeutscher Verlag für Hochschulschriften. All rights rerseved – Saarbrücken 2012  

  Auteur : cliquez ici →    Michel Houyoux    Source →     Rencontre avec la Parole de Vie / 978-3-8416-9800-1

Commentaire :    Dieu a un tel souci des pauvres, qu’il interviendra lui-même pour leur rendre justice, si les hommes se révèlent incapables d’établir une société de partage.

Ce riche de la parabole n’existe pas : il n’est qu’un personnage que Jésus a créé pour que son auditoire puisse s’identifier à lui. Certes, pour le personnage de la parabole c’est trop tard, mais il n’en va pas de même pour l’auditeur de Jésus. Cet auditeur est bien vivant (toi, moi, les membres de ta famille, les autres…) . À tout moment, nous pouvons ouvrir les yeux sur le pauvre qui est couché à notre porte. Personne ne nous  prévient ? Mais si ! Il y a l’Écriture, vivante Parole de Dieu. Elle est entièrement centrée sur l’amour de Dieu et du prochain. Il suffit de la lire, de la comprendre et de la mettre en pratique !

Le message que Jésus veut faire passer ici est important : Dieu a une telle sollicitude pour les pauvres qu’il ne peut supporter leur rejet par les hommes. Il vengera le pauvre, mais malheur au riche insensible ! C’est le seul exemple de damnation concrète , dans les évangiles, et il concerne le mauvais usage des biens.

Jésus disait cette parabole : 19« Il y avait un homme riche, qui portait des vêtements de luxe et faisait chaque jour des festins somptueux. 20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché devant le portail, couvert de plaies. 21 Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais c’étaient plutôt les chiens qui venaient lécher ses plaies. 22 Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra. 23 Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; il leva les yeux et vit de loin Abraham avec Lazare tout près de lui. 24 Alors il cria : Abraham, mon père, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper dans l’eau le bout de son doigt, pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise. 25 – Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi :
tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur. Maintenant il trouve ici la consolation, et toi, c’est ton tour de souffrir. 26 De plus, un grand abîme a été mis entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient aller vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne vienne pas vers nous. 27Le riche répliqua : Eh bien ! Père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. 28J’ai cinq frères : qu’il les avertisse pour qu’ils ne viennent pas, eux aussi, dans ce lieu de torture ! 29 Abraham lui dit : Ils ont Moïse et les prophètes : qu’ils les écoutent ! 30- Non, père Abraham, dit le riche, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront. 31 Abraham répondit : S’ils n’écoutent pas Moïse ni les prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus. »

« Copyright AELF – Paris – 1980 – Tous droits réservés »

Complément

◊  Catéchèse →  Le pauvre Lazare et le mauvais riche (Lc 16, 19-31)

Liens externes

◊ Églises en Cévennes  → LE MAUVAIS RICHE ET LE PAUVRE LAZARE

◊ Du site « Communautés et assemblées évangéliques de France → Lazare et le mauvais riche Luc 16.19-31

◊ Bible illustrée pour les enfants → Le pauvre Lazare sur le seuil du riche sans compassion

Vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

 

Salem alikoum |
Eazy Islam |
Josue |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AEP Gresivaudan 4ieme 2007-08
| Une Paroisse virtuelle en F...
| VIENS ECOUTE ET VOIS